jeudi 25 octobre 2018

Les mange-rêve, tome 1 de Jean-Luc Pogam

Résumé :

2034. Cerclée d'un mur électromagnétique infranchissable, l'Europe est devenue un univers carcéral glaciaire où les ordinateurs du pouvoir programment des hivers sans fin.
Peintres, musiciens, écrivains, photographes, journalistes, tous sont pourchassés par les Mange-Rêve dont les rafles se font de plus en plus violentes.

Le nouveau président, Vladimir Bogdich, pour interdire le Rêve, a décidé de s'en prendre à la culture.

Un soir fuyant leurs cours de guitare qui a tourné au drame, Iwan et Thibault, deux adolescents, pensent avoir échappé au pire. Mais le cauchemar les poursuit jusque chez eux où ils découvrent que leurs parents ont disparu ! Mélanie, leur amie de toujours, comprend quant à elle avec effroi que son beau-père fait partie des Brigades Mange-Rêve.


Avis :

L'Europe s'est unifiée sous une même et unique bannière dictatoriale. Ce régime autoritaire impose sa volonté à travers une évolution scientifique majeur qui leur permet de changer la météo à leur convenance. La neige est constante, la population est effrayée et dépend totalement de ce régime afin de pouvoir survivre. Cette Europe futuriste est totalement coupée du reste du monde. Elle s'est enfermée sur elle-même en bâtissant des murs tout autour d'elle pour empêcher tout contact avec les autres pays que contient la planète Terre.

Le président a également décidé que la culture et l'art sont néfastes pour l'humanité. De ce fait, il est d'avis de tout détruire, de déporter les hommes, les femmes et même les enfants qui soutiennent le contraire. Il y a les BMR (Brigades Mange-Rêve) qui sont là pour faire le nettoyage...

Dans cet univers qui n'est clairement pas des plus agréables, on va faire la connaissance d'Iwan, Thibault et Mélanie, trois adolescents qui vont vite se sentir dépassés par la situation dans laquelle il se trouve...

Iwan vivait tranquillement jusqu'au jour où des brigades vont mettre à sac des librairies, arrêter des profs de musique, et ses parents se feront enlevés. Mais pourquoi ses parents ? Avec ses deux amis, ils comprennent que quelque chose de grave se passe mais ne savent pas quoi...

Le beau-père de Mélanie, Nag est le chef des BMR. Cet homme est immonde, horrible, alcoolique qui n'hésitait pas à maltraiter sa petite famille quand ils étaient tous réunis. Cet inculte sur patte exécute à la perfection son job ! Exterminer des vies humaines ne le dérange pas plus que ça du moment qu'il en retire toute la pleine satisfaction. Humain, l'ignorance est ta plus grande ennemie ! Ne l'oublies jamais.

Au début, j'ai eu énormément de mal à entrer dans ce livre. Il faut dire que l'auteur prend son temps pour installer son intrigue et que cela joue beaucoup sur le rythme de lecture. Mais une fois que les ennuis commencent, on passe la seconde et tout s'enchaîne ! Mais comme Iwan, on ne comprend pas tous les tenants et les aboutissants du récit, on avance sur la pointe des pieds pour essayer de tout comprendre.

Ce livre va nous amener à nous poser des millions de questions. On pense à notre passé, à notre présent et à notre futur. Et si Jean-Luc Pogman avait mis le doigt sur une réalité qui pourrait nous attendre ? J'ai fatalement pensé à mes enfants en me demandant dans quel monde vont-ils vivre ?

Ce roman jeunesse donne un grand coup d'électrochoc, il est assez difficile à lire et effrayant. C'est mon aînée qui avait commencé la lecture de ce livre mais c'était trop dur pour elle et j'ai pris le relais. J'ai vu ces ados comme mes enfants, première erreur parce que je lisais avec une boule dans le ventre ; je me demandais ce que l'auteur allait nous réserver pour la suite.

On va suivre le récit à travers le regard d'Iwan. J'aurai aimé avoir le point de vue des autres personnages qui vivent la même chose que lui mais qui n'aurait pas forcément la même vision. J'espère que dans le second tome, l'auteur y songera, ce sera un vrai plus.

La plume de l'auteur est un peu lourde au début du récit, il faut dire qu'il prend beaucoup trop de temps à poser les bases mais après cela se passe mieux. L'auteur est comme une voiture qui roule au diesel, il faut lui laisser le temps de se chauffer.

En bref, un premier tome intéressant, j'ai hâte de voir ce que va donner la suite.


Note : 8/10


Je remercie Slalom pour ce service de presse.

14 commentaires:

  1. Et bien, c'est un livre qu'on attends =)

    RépondreSupprimer
  2. Il a l'air chouette ! merci de la découverte

    RépondreSupprimer
  3. Bon je me laisserai peut-être tenter.

    RépondreSupprimer
  4. c'est mon frère qui l'a lu celui-là (j'attends sa chronique) et il a trouvé que parfois c'était un peu complexe à suivre alors j'imagine que pour l'âge auquel il est destiné, il est un peu dur à lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, c'est pour ça que Sonia a abandonné sa lecture.

      Supprimer
  5. Le sujet intéressant, j'aime l'idée que la culture est un élément essentiel de cette dystopie et qu'il est prouvé ici qu'elle est indispensable!

    RépondreSupprimer
  6. Je comprends pourquoi tu trouves ce début un peu long ma belle, c'est souvent le cas avec ce genre, ça demande beaucoup de mise en place !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok, comme tu le sais je ne suis pas une adepte, je débute :)

      Supprimer
  7. C'est vrai que c'est un roman troublant pour un jeunesse, j'ai adoré des le début il est original et addictif
    Books story

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !