mardi 18 juin 2019

Le nid de l'araignée de Jonathan Kellerman

Résumé :

A première vue, l'invitation du Docteur Moreland lancée à son confrère, le psychologue Alex Delaware, et à son épouse semble une aubaine : ils sont invités à passer trois mois sur une île du Pacifique pour réunir les notes du vieux praticien en vue d'une publication.

Mais, en parcourant les dossiers jaunis par le temps, Delaware découvre des faits troublants. Plusieurs des patients du médecin ont été victimes d'hallucinations, et un crime resté impuni a des relents de cannibalisme.

Qui donc se cache derrière le sourire de Moreland ? Un bon docteur Schweitzer ou un émule de Mengele, le médecin nazi ?


Avis :

Avant de vous donner mon avis, je tiens à vous signaler qu'il s'agit du tome 10 d'une saga. Autant vous le dire tout de suite, je ne le savais absolument pas ! Si je me suis lancée avec beaucoup d'appréhension dans cette lecture, finalement, je suis heureuse de pouvoir vous dire que nous ne sommes pas obligé(e)s d'avoir lu les premiers tomes pour comprendre cette histoire même si je vous avouerai que je risque d'aller lire les premiers livres.

Lorsque le Docteur Moreland invite son confrère, le Docteur Delaware et son épouse dans le pacifique, sur l'île d'Aruk pour trois mois afin de réunir les notes de ce dernier en vue d'une publication, il ne réfléchit pas longtemps pour accepter cette belle proposition.

En parcourant les dossiers de son éminent confrère, il va faire des découvertes étonnantes, troublantes. En effet, plusieurs patients ont été victimes d'hallucinations, et surtout, un crime est resté impuni où il serait question de cannibalisme... Qui est réellement le Docteur Moreland ? Pourquoi avoir demandé à son jeune confrère de le rejoindre pour ses écrits ?

Pour tout vous dire, le début de ma lecture a été laborieuse, le démarrage est très lent, je me suis un peu ennuyée jusqu'à ce que l'auteur veuille bien attaquer dans le vif du sujet ! L'ambiance glauque, suspicieuse que met en place l'auteur en toile de fond devient pesante. Arrivée à la deuxième partie du récit, la partie croustillante, je me suis laissée happer par le reste du récit, j'ai aimé suivre cette macabre enquête. Le Docteur Moreland est le personnage clé de ce suspense, il ne faut pas se fier aux apparences...

La plume de l'auteur est sympathique dans l'ensemble. J'ai compris pourquoi l'auteur a démarré lentement son histoire, cela sert la seconde partie mais je pense qu'il aurait dû embrayer plus tôt car cela pourrait décourager certains lecteurs de poursuivre plus avant, ce qui serait dommage car finalement, il est pas mal.

Tout ça pour vous dire que malgré un début un peu chaotique, la suite est pleine de promesse. A découvrir !


Note : 7/10


Nombre de pages : 476


Je remercie Mylène pour cette lecture.

Suivre les vagues, tome 1 d'Anaïs W.

Résumé :

S'affranchir de sa souffrance, de ses peurs, changer de vie... Mais surtout, devenir enfin elle-même, Eléa en rêve.

Sur la côte landaise, elle s'isole quelques jours pour trouver la force de décider de son destin, loin des diktats sociaux, de l'avis et du jugement des autres.

Pourtant, sa rencontre avec Farès va mettre à l'épreuve sa détermination et la pousse à nouveau vers la facilité de vivre sous la dépendance de quelqu'un.

Par amour, Eléa nage ainsi à contre-courant de ce qu'elle aspire à être vraiment, au risque de définitivement se perdre.

Avant qu'il ne soit trop tard, Eléa parviendra-t-elle à s'affirmer et à reprendre sa vie en main ?


Avis :

Eléa, trente ans veut partir dans les Landes, seule, en ayant pour seule compagnie ses peurs, ses faiblesses, sa souffrance et la mer. Elle veut abandonner sa souffrance dans l'eau de l'océan et avoir la force de prendre son destin en main.

Ce qu'elle veut, c'est reprendre sa vie en main ! Après une rupture difficile avec son fiancé, ajoutez à cela son mal être intérieur, la pauvre enfant va avoir du pain sur la planche. Elle a une peur panique de l'abandon et c'est une des raison qui l'empêche à être heureuse. Mais elle a décidé qu'il était temps que ça change, elle veut se prendre en main, elle veut reprendre sa vie en main, elle l'a abandonné depuis bien trop longtemps. Elle aspire au grand changement, elle veut devenir forte, indépendante et démarrer réellement sa vie sur de solides fondations mais avant ça, elle va devoir se battre contre sa phobie, contre sa peur de la solitude... Je peux vous dire qu'on ne se débarrasse pas de sa phobie en cinq minutes et que parfois l'hypnose pourrait être une bonne solution mais Eléa a décidé de se faire violence pour pouvoir aller de l'avant sauf que cela va éveiller des souffrances passées et son manque cruelle de confiance en elle...

Sauf que si Eléa a un objectif bien précis et qu'elle n'a pas l'intention de déroger à son plan initial, le destin en a décidé autrement ! Toutes les bonnes résolutions, toutes les bonnes volontés d'Eléa vont s'envoler en fumée à cause de ou grâce à cet inconnu qui l'a sauvé d'une agression dans le métro...

Cet homme mystérieux s'appelle Farès, il est doux, protecteur, mystérieux et dégage un tel magnétisme qu'il se pourrait bien qu'il mette à mal les projets de la douce Eléa qui pourrait très vite oublier ses objectifs pour ses beaux yeux.

Je découvre la plume de l'auteur avec ce premier tome et le moins que je puisse dire, c'est que j'adhère totalement à son style, j'ai passé un agréable moment en compagnie d'Eléa qui essaie de se reconstruire, qui essaie de reprendre le contrôle de sa vie qu'elle a perdu depuis bien trop longtemps. On espère qu'elle arrivera à dépasser ses peurs, qu'elle arrivera à reprendre les rennes de sa vie et d'aller de l'avant. Tout du long de ma lecture, j'ai vibré à ses côtés, j'avais peur pour elle, je l'encourageais du mieux que je pouvais.

La plume de l'auteur est douce, belle, fluide, agréable à lire. Anaïs nous emmène avec elle dans les Landes et Eléa avec une grande aisance. On prend plaisir à suivre Eléa dans son voyage initiatique qui on espère apportera ses fruits.

Tout ça pour vous dire que ce premier tome est une petite merveille livresque que je vous encourage vivement à découvrir. Il me tarde d'être en octobre pour avoir la suite entre les mains !


Note : 9/10


Nombre de pages : 252


Je remercie Anaïs pour cette lecture.

lundi 17 juin 2019

On comptera les étoiles de Fleur Hana

Résumé :

Nous avons tous une bonne étoile, encore faut-il la trouver...

Lycéenne solitaire et réservée, Amélia entretient toujours des liens très forts avec sa confidente, Maëva, malgré la distance qui les sépare. Elle ne souhaite qu'une chose : ne pas faire de vagues et s'acheminer discrètement jusqu'à la délivrance-le bac.
Quand elle rencontre Samuel, elle ne s'attend pas à ce que le bassiste au cœur tendre bouleverse son existence. Prévenant, drôle et sécurisant, il l'amène peu à peu à s'ouvrir aux autres et à la vie.
Toutefois, lorsque la jeune fille croise une connaissance du passé, tout bascule. Amélia découvre que certaines blessures ne sont pas refermées, au risque de lui faire perdre à la fois Sam et sa meilleure amie...


Avis :

Amélia est une jeune femme qui a une belle enfance jusqu'au jour où son père est mort. Sa mère l'a délaissé et est tombée dans l'alcoolisme. Elle est devenue une autre personne, elle s'est refermée sur elle-même, elle est devenue une personne solitaire, effacée qui fait tout pour se fondre dans le décor. Cette pauvre enfant a grandi trop vite, elle a eu des responsabilités qu'elle n'aurait pas dû avoir à son âge, elle aurait dû vivre la vie d'une enfant comme les autres. Elle n'a pas pu profiter de son enfance, elle n'a pas pu profiter de sa vie jusqu'à présent. Cette jeune femme a une force de caractère incroyable qui force le respect. Vous pouvez me croire, elle ne vous laissera pas indifférente, elle saura vous toucher au cœur et à l'âme. C'est un personnage touchant, attachant. On a qu'une envie, la prendre par la main pour la consoler, pour lui dire que tout ira pour le mieux, qu'elle peut compter sur notre épaule qui elle, est solide. Heureusement qu'elle peut compter sur son amie Maëva qui arrive à la canaliser, à la garder sur Terre, avec nous et de ne pas la laisser dans les étoiles... Maëva est le Jiminy Cricket d'Amélia, c'est un personnage très important dans l'histoire car elle nous permet de garder un pied dans la réalité.

Lorsqu'elle va faire la rencontre de Samuel, elle sent que ses principes vont en prendre un sacré coup ! Il va devenir son confident, il a la capacité à savoir l'écouter, à lui donner un souffle de vie. Leur relation est drôle, leurs petites joutes verbales et le sarcasme sont des petits délices que l'on apprécie à lire. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Il est doux, gentil, attentionné, déterminé qui manque un peu de confiance en lui.

Au fil des pages, Lia comme il se plaît à l'appeler et Sam vont se rapprocher, ils vont se créer leur petit monde rien qu'à eux en excluant Maëva. L'amitié entre les deux jeunes filles va en prendre un coup mais Sam est la lumière qu'avait besoin Lia pour aller mieux. Elle va réussir à s'ouvrir, s'épanouir auprès de lui, auprès de sa famille qui lui a ouvert la porte mais aussi son cœur. Sauf que les démons qui la hantent ne sont jamais loin, ils veulent la tirer inexorablement vers l'obscurité. L'amour qu'elle éprouve pour Sam, son amitié avec Maëva vont se trouver en danger, les seules constantes, les seules personnes qui sont là pour l'aider, pour la soutenir pourraient ne pas rester...

L'auteur aborde beaucoup de sujets de société dans son livre, elle met des mots sur les maux avec beaucoup de justesse. Je ne vous en parle pas pour ne pas vous spoiler, je veux que la surprise soit entière pour vous, lorsque vous lirez le livre mais sachez que l'histoire est bouleversante. L'auteur a su nous offrir un récit fort, percutant, fort en émotions.

L'auteur a eu la brillante idée de nous offrir une double narration ce qui nous permet de suivre l'histoire en temps réelle, de savoir ce que chacun pense au moment T de l'histoire. La plume de l'auteur est belle, fluide, très agréable à lire. Elle nous parle d'une belle thématique : l'amour, l'amour sous toutes ces formes.

Tout ça pour vous dire que Fleur Hana nous offre une histoire sensible qui nous met des étoiles pleins les yeux et que je ne peux que vous recommander de vous plonger dans cette histoire pour ressentir les mêmes émotions que moi.


Note : 9/10


Nombre de pages : 345


Je remercie J'ai lu pour cette lecture.

La mère parfaite a pris cher ! de Virginie Duplessy

Résumé :

Le temps file à toute allure !

La quarantaine commence à bien s'installer et, avec elle, de nouveaux défis se présentent à toi : t'accrocher pour garder ta place au boulot, trouver du temps pour les virées entre copines, gérer les crises de tes enfants qui sont-pour ton plus grand bonheur-devenus ados, alimenter la flamme dans ton couple alors que la bedaine de ton mari grossit au fil des années... La vie d'une mère n'est pas toujours facile...

Comme nous toutes, la mère parfaite aussi a pris cher !

Ses enfants sont toujours agaçants, elle est toujours svelte et musclée, son mari toujours aussi beau et intelligent... Mais attention, les apparences sont trompeuses ! Alors que la miss se la raconte H24, elle subit également les effets du temps qui passe : elle galère à garder la ligne, a pris un abonnement chez son chirurgien esthétique, ses ados lui font la misère, et, cerise sur le gâteau, son mari l'a quittée pour la même, mais en plus jeune !

Avec un humour décapant et sans langue de bois,Virginie Duplessy revient pour décomplexer une bonne fois pour toutes les mères normales.


Avis :

Elle revient dans ce nouveau livre où la mère parfaite a en effet pris cher ! Entre son mari qui l'a quitté pour un double plus jeune, pour ses ados qui lui donnent des cheveux blancs... Bref, elle a de quoi faire et on se retrouve forcément dans une de ces situation. C'est vraiment sympa parce qu'au final, Virginie est comme une pote avec qui on a vieilli depuis ces quelques années mytho.

Ce livre se veut léger, se veut drôle, se veut déculpabilisant ?, ce veut plein d'humour et nous faire passer un agréable moment livresque aussi vite que Buzz l'éclair ! Ce livre se lit très vite. Il ne se lit pas, il se dévore.

Un livre frais et agréable à lire. C'est piquant, vif, léger, sans prise de tête. On se laisse vite prendre entre les pages et les situations que nous raconte la mère parfaite.

Tout ça pour vous dire qu'une fois de plus je me suis éclatée à lire le livre de la mère parfaite. N'oubliez pas mesdames, en chacune d'entre nous sommeille la mère parfaite... Ou pas !

Sur la page Facebook du blog, je vous proposerai de tenter de remporter un exemplaire de ce livre. Restez bien co'


Note : 8/10


Nombre de pages : 170


Je remercie les Editions de l'Opportun pour cette lecture.

#176 : C'est lundi ! Que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous en ce lundi matin ? Pour ma part, la semaine va être ultra chargée mais ça va aller ! Voici tous les livres que j'ai lu la semaine dernière :

Celui que je lis :

Celui que je prévois de lire :

Que lisez-vous ou qu'avez-vous prévu de lire ? Je suis toute ouïe !

Belle journée,

dimanche 16 juin 2019

La mère parfaite est une mytho ! 2 de Virginie Duplessy

Résumé :

Exit le prince charmant ! Le mec parfait est comme la mère parfaite : une pure illusion !

Vous allez enfin découvrir la grande imposture internationale du mythe de l'homme parfait. En vraie bonne copine, Virginie Duplessy vous dit tout ! Vous croyez que votre mec n'est pas à la hauteur ? Vous allez comprendre que c'est juste un mec normal, ouf ! Ce livre, bourré de témoignages et plein d'humour, sent le vécu à chaque page. Vous allez enfin vous sentir moins seule...

Un livre indispensable pour toutes les nanas normales !!!

Vous vous demandez comment Angelina Jolie, votre voisine, votre collègue ou votre copine arrivent à admirer non-stop leur chéri ? Comment leur mec peut-il être aussi parfait quand le vôtre est nul en romantisme, pas top pour gérer les tâches ménagères, limite quand il faut s'occuper des enfants, pas vraiment doué pour préparer les vacances ou encore incapable de canaliser sa mère ? Soyez rassurée : il est simplement normal !!!! Petit conseil d'amie : laissez traîner ce livre pour que votre chéri le feuillette... Sûr que ça lui donnera de bonnes idées !


Avis :

Je vous parlais il y a de cela déjà 3 ans du tome 1 ici que j'avais bien aimé mais qui ne m'avait pas donné envie de me lancer dans la lecture du tome 2 pour autant. De l'eau a coulé sous les ponts et j'ai voulu renouer avec la mythomania de cette maman et cette lecture s'est avérée délivrante et drôle à souhait !

Virginie Deplussy nous revient dans un tome où son mec est pire que tout mais rassurez-vous Virginie, j'ai reconnu un peu le mien dans ce livre 😉. Vous allez certainement retrouver le vôtre également mesdames ! Les petits défauts que notre mère parfaite traque dans son livre vous plaira assurément.

L'auteur va pointer du doigt tout ce qui peut nous agacer dans notre quotidien, les vilaines petites manies qu'ils ont ect... Si on pensait que la mère parfaite n'existe pas, vous n'avez pas encore vu son mec, il est pire qu'elle !

Les hommes en prennent plein la tête dans ce livre, avec beaucoup d'humour bien sûr ! Page après page, ils vont en prendre pour leur grade pour notre plus grand bonheur.

Tout ça pour vous dire que j'ai passé un agréable moment livresque avec ce second tome qui m'a fait beaucoup sourire, rire. A lire par ces dames et ces messieurs aussi !


Note : 8/10


Nombre de pages : 271


Je remercie les Editions de l'Opportun pour cette lecture.

#184 : Mon IMM

Hello,

Comment allez-vous en ce dimanche matin où le soleil tape fort ?

Avant tout, je tiens à souhaiter une bonne fête à tous les papas ! Avez-vous été gâté ? Quels livres avez-vous reçu ?

Voici les livres que j'ai reçu cette semaine pour mon plus grand plaisir :

Merci Iris, tu es un amour 😍 !

Quels livres avez-vous reçu, emprunté ou acheté cette semaine ?

Bonne journée,

samedi 15 juin 2019

L'escalier magique : le monde enchanté des Florimousses de Marie-Pascale Marotte

Résumé :

Adèle est kidnappée par la terrible sorcière Anoyu. Mona, sa sœur jumelle, est accablée de chagrin mais son voisin, Hugo, un jeune sorcier africain, lui fait boire de mystérieuses potions et l'entraîne dans un escalier magique. Les enfants entrent dans le monde enchanté des Florimousses, où vit la sorcière.

La petite planète est en danger. Seule la fée Nuala peut encore empêcher la catastrophe climatique qui menace et rétablir l'équilibre écologique dans le monde des Florimousses. Les enfants décident d'aller délivrer la fée qui est retenue prisonnière par la cruelle reine Ida.

Accompagnés par deux lutins et un dragon, ils partagent l'aventure. Mais auront-ils le temps de sauver Adèle ?


Avis :

Mona et Adèle sont jumelles. L'une des deux fillettes s'est faite kidnappée par la terrible sorcière Anoyu ! Mona est totalement désemparée, elle a perdu sa moitié, une partie d'elle-même. Devant ce tel désarroi, le voisin des filles, Hugo qui se trouve être un jeune sorcier africain, va tout faire pour les aider afin que les jumelles se retrouvent et qu'elles soient heureuses comme avant.

Il va donner à Mona une potion magique mystérieuse à avaler. Cette potion va leur permettre d'avoir accès à un escalier magique qui va les transporter dans le monde enchanté des Florimousses... L'endroit où vit cette terrible sorcière ! Ce monde est plein de danger et les catastrophes climatiques menacent tout comme dans notre monde le bon équilibre de la faune et de la flore des Florimousses. Une seule personne peut sauver ce monde de cette catastrophe, il s'agit de Nuala, une fée... Sauf que voilà, elle est retenue captive chez le Reine Ida.

Nos jeunes héros seront accompagnées de lutins, d'un dragon dans leur grande et belle aventure ! Arriveront-ils à sauver le monde des Florimousses avant cette énorme catastrophe qui se trouve à leur porte ? Trouveront-ils Adèle avant qu'il ne soit trop tard ?

En voilà un petit livre fort sympathique et pleine d'aventures que je vous propose de découvrir. L'histoire est intéressante et captivante, elle plaira aux enfants assurément. Les chapitres sont courts ce qui fluidifie la lecture. Chaque chapitre est accompagnée d'une petite illustration qui fera son petit effet auprès des jeunes lecteurs.

Tout ça pour vous dire que ce livre nous offre une belle évasion dans un monde magique et féerique le temps de quelques pages.


Note : 9/10


Nombre de pages : 112


Je remercie Marie-Pascale pour ce service de presse.

Un anniversaire SANS FIN de Katie Dale

Résumé :

Aujourd'hui, Max et Mila ont treize ans, mais leur journée d'anniversaire ne se déroule pas du tout comme prévu !

Max écope de deux heures de colle, puis perd la finale de foot contre son ennemi juré. Quant à Mila, elle rate son contrôle de maths, et se dispute avec sa meilleure amie, Belle. Pour couronner le tout, les jumeaux sont punis par leurs parents excédés.

En faisant le vœu de tout recommencer, ils sont loin d'imaginer la ribambelle de surprises, bonnes ou mauvaises, qui les attend !


Avis :

Aujourd'hui, Max et Mila, des jumeaux, ont treize ans ! C'est leur journée à eux, leur journée d'anniversaire sauf qu'elle ne va pas se passer exactement comme c'était prévu... En effet, Max va être collé et Mila va rater son contrôle de maths. Mais ce n'est pas ça le pire ! Max va perdre son match de foot contre son ennemi juré et Mila va se fâcher avec sa meilleure amie... Il y a mieux comme jour d'anniversaire, n'est-ce pas ? Mais ce n'est pas ça le pire ! Le pire est que leurs parents en ont eu plus qu'assez des jumeaux et les ont punis ! Vous vous rendez compte, punis le jour de leur anniversaire ?! Nan mé ce n'est clairement pas possible, nous sommes bien d'accord ? 

Pour Max et Mila rien ne va plus ! La journée ne s'est pas passée, ne se passe pas et visiblement ne se passera pas comme prévu... Et si on recommençait ? Et bien, c'est le vœu que vont faire nos jeunes héros, recommencer leur journée qui n'était clairement pas sous le signe des jumeaux... Ce qu'ils ne s'imaginaient pas en faisant ce souhait, c'est qu'ils allaient entrer dans une spirale du temps... En recommençant la journée, ça va être pire que la fois d'avant... Heureusement, le lendemain, c'est encore leur anniversaire, cela ne pourra pas être pire qu'avant n'est-ce pas ?... Pendant combien de temps pourront-ils faire marche arrière ? Pendant combien de temps pourront-ils jouer avec le temps comme bon leur semble ? Auront-ils leur journée idéale tant voulu ?

C'est un roman jeunesse qui va montrer aux jeunes lecteurs l'impacte que peut avoir leurs actions, leurs choix. Au fur et à mesure qu'ils avancent dans le temps, ils vont faire beaucoup de journées tests jusqu'à ce qu'ils trouvent la bonne. Ils vont devoir réfléchir, faire des choix, des bons comme des mauvais, pour apprendre... Est-ce que la journée parfaite existe-t-elle ?

La plume de l'auteur est belle et agréable à lire. Je trouve dommage qu'il n'y ait pas d'illustrations dans le livre.

Tout ça pour vous dire que c'est une belle lecture que je recommande à la lecture à partir de 10 ans.


Note : 9/10


Nombre de pages : 333


Je remercie Slalom pour cette lecture.

Les mange-rêve : la cible, tome 2 de Jean-Luc Le Pogam

Résumé :

Alors que l'on ne sait toujours pas si Jack se remettra de sa chute par-dessus-bord, les conditions climatiques, politiques et sociales ne cessent de se dégrader dans cette Europe en glaciation.
La rencontre avec les habitants de Taÿfa, une ville squattée par des jeunes, va être déterminante pour Iwan, Thibault et Mélanie. Ici, les aînés veillent sur les plus jeunes. Ici, on ne se soucie pas de la couleur de ta peau, des vêtements que tu portes, de ta religion ou de ton athéisme. Ici, on accueille sans conditions ceux qui ont tout perdu et on réfléchit ensemble à des solutions pour un avenir meilleur...

Mais déjà, l'équipage du Seagull doit reprendre sa route. Cette longue route au bout de laquelle apparaît enfin Tombmor, gigantesque forteresse enténébrée dominée par son Œil Tue-Rêve, ce feu impitoyable qui déchire la nuit à des kilomètres à la ronde.

Tombmor, protégée par la ronde infernale de ses aéroglisseurs et le feu croisé de ses rayons laser, caméras et détecteurs de mouvements.
Tombmor l'Imprenable, théâtre du cauchemar où toutes les forces vont finalement se retrouver.

C'est souvent du plus profond du chaos et dans l'union que surgissent les nouveaux codes, les nouveaux chemins !


Avis :

Je vous présentais le tome 1 "Les Mange-Rêve, l'enfer blanc" l'année dernière. Me voici avec le tome 2.

Nous en sommes 2034. Les conditions climatiques, politiques et sociales ne font que se dégrader en Europe de jour en jour. La santé de Jack est toujours aussi fragile. Iwan, Thibault, Mélanie vont découvrir Taÿfu, une ville-refuge régie par des jeunes opposants au régime de Bogdich sauf que voilà, ils n'auront pas le temps de se poser qu'ils devront déjà se lancer à la poursuite du train des prisonniers avant qu'il n'atteigne Tombmor... Mais les choses ne vont vraiment pas aller en s'arrangeant car la météo va venir se mettre contre eux. En effet, une tempête va venir compliquer un peu les choses... Les adolescents vont se trouver confronter à l'Œil du Tue-Rêve.

Si dans ce tome, l'auteur répond à quelques unes des questions que l'on se posait et à juste titre, dans le tome 1, il garde un peu de mystère pour le dernier tome à paraître en 2020. Autant vous dire que le temps risque d'être un chouia long.

Les rapports entre les ados et les adultes sont beaux à voir. Les jeunes sont respectueux des anciens, les échanges qu'il y a entre eux sont intéressants à lire. Dans ce tome, l'auteur laisse place à un début d'histoire d'amour entre deux jeunes qui se découvrent, qui découvrent l'amour pour la première fois.

L'auteur a eu la brillante idée de nous laisser entrevoir du côté de l'ennemi, des Mange-Rêve, en nous livrant leur point de vue. Cela nous permet de mieux comprendre la haine viscérale qui les animent et leur envie de détruire l'ennemi.

Je ne vais pas vous mentir, le rythme est toujours aussi lent. Je pensais dans le premier tome que c'était dû au fait que l'auteur mettait en place son histoire mais je me suis lourdement trompée. Malgré tout, on avance dans l'intrigue, pas aussi vite que je l'aurai voulu mais on avance.

Tout ça pour vous dire que malgré les longueurs énoncées, l'auteur sait mener son petit monde pour vouloir pousser les lecteurs à poursuivre dans sa trilogie. Affaire à suivre !


Note : 8/10


Nombre de pages : 343


Je remercie Slalom Editions pour ce service de presse.

vendredi 14 juin 2019

La peau des hommes de Camille Lanvin

Résumé :

Estelle multiplie les rencontres. Qu'ils soient tendres, drôles, égoïstes ou spirituels, elle aime observer les hommes et les mettre à nu avec d'autant plus d'entrain qu'elle fuit sa propre histoire. Car l'avantage de tous ces hommes, c'est qu'ils ne sont pas lui : Ganaël, celui qu'elle a réussi à quitter dans un ultime réflexe de survie. L'amour de sa vie à qui elle avait tout donné. A Paris, elle tente désormais de tourner la page, et c'est à travers le regard des hommes qu'elle va chercher la femme en elle, celle dont elle a perdu la trace...


Avis :

Ce livre est une totale déception pour moi, je pense que je suis passée totalement à côté de l'histoire ou alors qu'elle ne m'était tout simplement pas destinée.

C'est l'histoire d'Estelle que l'on va suivre. Cette jeune femme multiplie les rencontres afin d'oublier celui qu'elle a aimé depuis toujours, Ganaël. A travers cette rencontre, elle va rechercher la femme qu'elle était à l'époque, celle qui a fait qu'elle a réussi à faire battre le cœur de Ganaël pour elle.

Estelle a tout perdu le jour où son mari a décidé de la quitter. Ça allait de mal en pis entre eux, lui se donnait à fond dans sa passion en la délaissant totalement. Pour se venger, elle décide de le tromper afin qu'il comprenne qu'elle est en mal d'amour, qu'elle est malheureuse mais il la quitte, tout simplement. Elle essaye de sortir la tête de l'eau, et le seul moyen qu'elle ait trouvé, c'est de passer dans les bras d'hommes différents...

Estelle est un personnage qui se sent seul, cela je peux aisément le comprendre. En revanche, je n'ai pas compris son besoin de se perdre dans les bras d'hommes différents. Je n'ai pas réussi à m'attacher à elle, je l'ai trouvé très antipathique. A aucun moment, j'ai réussi à me mettre dans ses pompes, développer de l'empathie, à me sentir proche d'elle.

Cela a été une lecture laborieuse, j'ai peiné pour arriver à la fin, j'ai même finis par sauter quelques pages pour soulager mon calvaire pour tout vous dire. Je suis totalement passée à côté de cette lecture, je n'ai pas compris la volonté de l'auteur jusqu'à ce que j'arrive difficilement sur la fin.

En revanche, j'ai compatis à la douleur d'Estelle, je me suis demandée comment j'aurai réagi à sa place mais une chose est sûre, je n'aurai pas fait comme elle, c'est totalement impensable pour moi ! Les conquêtes qu'Estelle multiplient n'a ni queue ni tête pour moi, je n'ai pas réussi à comprendre sa volonté première même si au final on comprend son besoin.

Tout ça pour vous dire qu'il est rare qu'un livre me déçoive autant mais je vous invite à lui laisser sa chance, surtout si le résumé vous tente.


Note : 2/10


Nombre de pages : 321


Je remercie Babelio pour cette lecture.

Le prince charmant est-il une arnaque ? de Coco et Bénédicte Voile

Résumé :

Vous vous demandez pourquoi les contes de fées s'arrêtent toujours à "ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants..." ? Vous pensiez avoir séduit le prince charmant et vous vivez avec Shrek ?

Eh bien vous avez gagné... Deux journées : une fois achevé vos heures de working girl, à vous les plaisirs de la vie familiale ! Il est donc logique que vous soyez proche de la fission nucléaire par instants.

Et il y a ce minuscule chromosome Y qui différencie les deux sexes. Mais quel est son pouvoir magique ? Ou maléfique ? Chaque sexe a ses particularités physiques, psychiques et ses hormones qui s'affolent...

A l'heure où les hommes et femmes se cherchent (et pas seulement sur Tinder), voici le guide indispensable pour vivre votre histoire d'amour...


Avis :

Coco est de retour avec une nouvelle arnaque à nous dénoncer ! Après "Comment maigrir sans rien manger", elle nous explique comment trouver le prince charmant... Ou pas ! C'est l'anti-guide humoristique par excellence de la vie à deux avec un Shrek pour prince charmant.

Tout le monde sait que la femme est connue pour être polyvalente, multi-tâches. Après une longue journée de travail, lorsqu'elle rentre chez elle, elle devient nounou, cuisinière, infirmière, femme de ménage, comptable, aide scolaire, et accessoirement femme... Vous vous reconnaissez dans ce tableau ? Vous êtes plus Cendrillon que La Belle au bois dormant !

A la maison, pour seule aide que vous avez, il s'appelle à la fois Grincheux, Atchoum, Dormeur, Prof... Il titre plus des personnages des sept nains réunis en vôtre homme ? Qui plus est, il a un allier de poids en la présence de Belle-maman alias la Méchante Reine ? Prenez votre courage Blanche-Neige et n'empoisonnez ni l'un, ni l'autre avec une belle pomme rouge...

Si pour vous aussi vacances riment avec travail, bienvenue au club ! Vous n'êtes pas la seule à ne pas être en vacances, que les corvées habituelles vous collent à la peau ! Si votre panier à linge sale déborde comme votre mental d'acier habituellement, Coco a peut-être la solution qu'il vous faut ici mais pas sûre que cela plaise au reste de votre tribu.

Je ne pensais que j'aurai tant de choses à vous dire. Ce livre est court, simple, rapide et dédramatisant. Je me suis délectée de ces quelques pages où l'auteur avec un humour au second degré accouplé aux illustrations de Bénédicte Voile nous offre une bonne tranche de rigolade.

Tout ça pour vous dire que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce petit guide. Je vous laisse avec une citation de Coco que j'ai trouvé pertinente "Certains sont enfin sortis de la préhistoire du couple et ont évolué"... A méditer !


Note : 9/10


Nombre de pages : 145


Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.

Ma nouvelle vie commencera quand JE l'aurai décidé Nan mais ! de Marie Parker

Résumé :

Pour Léonie, le bonheur se résumé en deux points : le bien-être de son ado chéri et les soirées arrosées entre amies.
Fini les histoires d'amour. Terminé. Depuis son divorce, elle ne rêve plus du Prince Charmant.
Ses infernales copines, Claire et Béatrice, ne l'entendent pas de cette oreille et lui concoctent une liste de défis.
Si elle échoue, elle remet sa vie amoureuse entre leurs mains démoniaques. Rendez-vous arrangés, sites de rencontres, tout sera permis.
Et si l'Amour se trouvait juste-là, sous sa fenêtre ?
Victor, le pharmacien bienveillant ? Julien, le jeune collègue un peu trop attentionné ? Ou pire, Eric, le prof sexy de son fils ?


Avis :

Je vous propose de découvrir le nouveau feel good des Editions Déliées qui nous offre le temps de quelques pages une évasion totale dans le monde de Léonie et de ses cops.

Cela fait un an que Léonie a divorcé. Elle ne croît plus en l'amour, elle ne croît plus au prince charmant. La seule chose en laquelle elle croît, en laquelle elle se concentre, c'est sur le bien-être, sur le bonheur de son fils. C'est une chose que je peux tout à fait comprendre, je pense qu'à la place de Léonie, je ferai et réagirai de la même façon, je me concentrerai sur mes filles et uniquement sur elles.

Sauf que pour Léonie, Béatrice et Claire n'entendent pas les choses de la même façon que cette dernière. Elles ne voient pas la vie teintée uniquement de gris mais elles la voient en couleurs et c'est ce qu'elles vont s'évertuer à montrer à leur amie. Elles espèrent trouver l'homme idéal, celui qui réussira à faire battre de nouveau le petit cœur de Léonie pour qui, il n'y a clairement plus de place. Mais comment recommencer sa vie après vingt ans de mariage ? Après que les sentiments de colère, de peur, de chagrin, de tristesse, de solitude, de l'acceptation de sa nouvelle vie, toussa, toussa, ça ne se fait pas en cinq minutes. C'est pour cette raison que les amies de Léonie vont lancer des petits défis à réaliser et si elles n'y arrivent pas, elle s'engage à laisser sa vie entre les mains de ses amies démoniaques qui vont se charger de lui trouver chaussure à son pied...

J'ai beaucoup aimé l'histoire que nous propose Marie Parker. Je me suis vite laissée happer par les pages de ce roman qui ne se lit pas mais qui se dévore ! Il est léger, sans prise de tête, contemporain... Bref, une belle lecture !

J'ai aimé suivre Léonie, la voir reprendre sa vie en main grâce à ses amies qui sont de véritables Jiminy Crickett diaboliques. Même si j'ai deviné facilement comment l'histoire allait se terminer, ce qui m'a poussé à poursuivre ma lecture est de voir comment l'auteur allait nous amener les choses.

La plume de l'auteur est belle, fluide, humoristique, agréable à lire. Marie Parker nous entraîne avec aisance dans la vie de cette mère de famille dans ses hésitations, dans ses nouvelles rencontres, dans son amitié forte et solide qu'elle entretient avec ses amies jusqu'à ce qu'elle trouve celui qui saura la conquérir...

Tout ça pour vous dire que j'ai passé un super bon livresque avec ce titre que je ne peux que vous recommander chaudement à la lecture. Il sera le compagnon idéal pour cet été qui s'annonce chaud.


Note : 8/10


Nombre de pages : 341


Je remercie les Editions Déliées pour cette lecture.

jeudi 13 juin 2019

Le grand voyage de Gouti de Michel Bussi

Résumé :

Gouti est un agouti, un petit rongeur qui vit heureux avec sa famille sur une jolie plage qui leur offre tout ce dont ils ont besoin. Jusqu'au jour où survient une énorme tempête les obligeant à prendre la mer...

Un magnifique conte de Michel Bussi qui est un invitation au voyage vers une île merveilleuse où le plus beau des trésors est la famille et les relations intergénérationnelles.


Avis :

"Le grand voyage de Gouti" est inspiré de son roman "Maman a tort" que je n'ai pas lu. Il a décidé de s'essayer à la littérature jeunesse et s'est associé à Peggy Nille qui a fait un remarquable travaille d'illustrations, je suis totalement fan de cette dame !

A l'approche de l'hiver, Gouti se voit confier une mission de la plus grande importance : enterrer les réserves pour l'hiver afin d'assurer la survie de toute sa famille à la sortie de l'hibernation sauf que voilà, il est tout jeune, il ne sait pas où cacher les réserves mais surtout, il a du mal à se souvenirs où il a caché toute la nourriture... C'est un grand rêveur.

Quand le beau temps revient, Gouti ne retrouve plus de nourriture, tous les arbres ont disparu à cause d'une tempête qui a fait de terribles dégâts... Leur habitat est détruit, les voilà contraint de partir ! Ils vont faire le tour du monde jusqu'à ce que le grand-père veuille retourner chez lui.

C'est un très beau livre jeunesse. C'est un conte moderne qui met la famille à l'honneur. C'est un beau conte qui est porteur de message optimiste. On y parle de la vieillesse, de la transmission de connaissance, de la mort aussi.

Les illustrations sont géniales, grandioses, je les adore !

Tout ça pour vous dire que je vous recommande la lecture de ce livre jeunesse dès 3 ans.


Note : 8/10


Nombre de pages : 40


Je remercie Langue au chat pour cette lecture.

Mademoiselle dite COCO de Madeleine Mansiet-Berthaud

Résumé :

Gabrielle Bonheur Chasnel est devenue la grande prêtresse de la mode et n'a plus rien à prouver. Chacune de ses créations déclenche tout à la fois scandale et engouement. Mais celle que l'on surnomme Coco n'en demeure pas moins femme et ne peut se consoler de la perte tragique de son amant. En cette époque de bouillonnement intellectuel, elle retrouvera à force de talent le goût de la vie pour s'imposer comme l'une des plus grandes figures du XXème siècle.


Avis :

Je vous propose de découvrir ce livre qui nous parle de la célèbre Gabrielle Bonheur Chasnel plus connue sous le nom de Coco Chanel, cet icone de la mode et du glamour. Dans son livre, l'auteur ne va pas nous parler de paillettes, de catwalk ou encore de mannequins mais des amours de Mademoiselle Coco, dans la période de l'entre deux guerres.

Boy, l'amour de la vie de Coco vient de mourir. Elle est désespérée, au bout de sa vie. Ils devaient se marier ! Elle n'arrive plus à faire quoi que ce soit, même son travail n'arrive pas à lui vider la tête, à la faire penser à autre chose que l'homme de sa vie. Misia, son amie va lui présenter Maria, une russe exilée ainsi que son frère Dimitri Pavlovitch, un grand Duc complètement fauché. On peut dire que Maria a eu une bonne idée, cela avait permis à son amie de sortir le temps d'un amour la tête de l'eau. Ils vont être complémentaire. L'un lui apportera la jeunesse tandis que l'autre apportera la richesse. La créativité de Coco est à son paroxysme, elle revient au devant de la scène et créée un pantalon pour femme, la célèbre petite robe noire, le grand parfum que j'aime tant, le Chanel n°5... Elle ose et elle a bien raison car elle fait un carton !

Elle séduit comme toujours, surtout les russes exilés. Elle fait la fête comme jamais et héberge dans sa demeure de Garches les Stravinski. Igor aimerait bien en faire son quatre heures mais Coco préfère garder auprès d'elle sa muse, Dimitri et sa jeunesse qui la vivifie. Malheureusement, cela sera de courte durée, ils vont se quitter, en bons termes, avec de beaux souvenirs. Lui épousera une américaine tandis qu'elle deviendra la maîtresse d'Arthur Grosvenor, un aristo anglais. Avec lui, le pognon coule à flots, les cadeaux, les fleurs, la fête, les folies, tout est bon à prendre avec cet homme. Là voilà de nouveau en pleine créativité, elle invente le chapeau cloche, elle va relever les manches, relever les défis qui vont se placer devant elle. 

Lorsqu'elle va vendre Garches, c'est idiot mais j'ai eu un pincement au cœur, je ne saurai l'expliquer mais c'est comme ça. Dans sa grande créativité, elle invente les congés payés pour ses cousettes, ses mannequins dans une villa qu'elle a à Mimizan. Par la suite, elle achètera Roquebrune où elle aura eu un véritable coup de cœur. Malheureusement, elle a quarante-deux ans et n'a toujours pas d'enfant. Son amant actuel, Benny la quitte pour une plus jeune qui pourra lui assurer une descendance.

Coco était destinée qu'à un seul homme et il n'est plus de ce monde. Il est légitime qu'elle lui reste fidèle d'une certaine façon en restant célibataire. Elle n'a besoin de personne pour subvenir à ses besoins, elle le fait très bien toute seule et son travail paye.

J'ai beaucoup aimé ce portrait de cette grande dame de la mode que nous a dressé l'auteur. Coco était une femme hors du commun que j'aurai aimé connaître. Elle est forte, courageuse, dynamique, créative, ne se laisse pas faire et encore moins menée par le bout du nez par quiconque. Elle a de grandes blessures qu'elle arrive à dissimuler aux yeux des autres. Sous son masque de femme forte, de femme fatale se cache une femme au cœur tendre, une femme blessée, une femme meurtrie.

J'ai beaucoup appris sur cette grande dame au cours de ma lecture et j'en remercie sincèrement l'auteur qui a eu la brillante idée de lui accorder un ouvrage entier sur un pan de sa vie.

Tout ça pour vous dire que si Coco Chanel vous a toujours fasciné, que vous vous posiez des questions sur elle, je ne peux que vous recommander vivement la lecture de ce livre.


Note : 8/10


Nombre de pages : 598


Je remercie Mon poche pour ce service de presse.

Poldark, tome 3 de Winston Graham

Résumé :

En ces années 1790, la vie de couple de Demelza et Ross traverse une période orageuse au moment où le pari de Ross, la recherche d'un nouveau filon minier, semble se solder par un échec.

Ross se rapproche d'Elizabeth, son amour de jeunesse, veuve depuis peu, au point que Demelza, poussée par la colère, se laisse tenter par un officier écossais.

Tandis que le banquier George Warleggan cherche une fois encore à lui nuire, Ross entreprend une périlleuse expédition pour délivrer son vieil ami, le Docteur Dwight Enys, d'un camp de prisonniers de guerre anglais en France...

Monument de la littérature d'évasion, la saga Poldark plonge le lecteur dans les Cornouailles de la fin du XVIIIème siècle et met en scène des personnages que l'on n'oublie pas.


Avis :

Me voici de retour avec le tome 3 de "Poldark". Comme je vous le disais dans mon précédent avis, j'avais une petite appréhension quand à la lecture de ce tome, et bien figurez-vous que j'en reste sans voix !

Nous sommes de retour sur les falaises de Cornouailles le temps de quelques pages avec Demelza et Ross qui traversent une période sombre pour leur couple. Rien ne va plus entre eux, surtout depuis qu'Elizabeth, le premier amour de Ross est devenue veuve, elle est de nouveau libre et donc sur le marché des célibataires...

A côté de ça, l'entreprise que menait Ross pour la spéculation minière semble aller droit dans le mur... Lui, décide de se rapprocher de la veuve de son cousin, Francis, au détriment de son épouse qui va éprouver une farouche jalousie ! Chose que je peux aisément comprendre, elle doit faire face à une rivale de poids. Si Ross n'a jamais montré des signes de tromperies, il pousse sans le vouloir Demelza dans les bras d'un autre homme et elle, elle a besoin d'attention et d'amour. Laissant place à la colère et au chagrin, elle va se laisser courtiser dangereusement par un bel officier écossais... Elle va devoir faire face à un choix de taille : se laisser aller dans les bras d'un autre ou ronger son frein et rester fidèle à Ross...

D'autres personnages gravitent autour de nos protagonistes. Drake, l'un des frère de Demelza fait son entrée ici, il est éperdument amoureux de Morwenna, la nièce d'Elizabeth. Cet amour réciproque est malheureusement impossible, c'est ce qui est "beau" dans ce genre de récit.

Entre George et Ross, ça ne s'arrange toujours pas. La haine qu'oppose les deux hommes ne faiblit pas. Qui plus est Ross veut sauver la peau de son ami le docteur qui est captif en France. Bref, autant vous dire que ce cher Ross va être très occupé dans cet opus !

Demelza est le personnage qui m'a le plus touché ici. Il faut dire qu'elle doit faire face à sa jalousie grandissante et justifiée, ainsi qu'aux problèmes qu'il y a dans les mines. Elle est capable de soulever des montagnes pour plaire et faire plaisir à son mari, elle peut être d'une grande douceur mais si on lui cherche des noises, elle peut sortir les crocs.

Ross a clairement dépassé les bornes ! J'avais envie de lui coller une paire de claques pour lui remettre les pendules à l'heure. Je trouve qu'il fait preuve d'égoïsme ici, il ne pense qu'à lui. Le Ross du premier tome me manque, vivement qu'il revienne ! Heureusement, que pour ce qui est de ses affaires, il sait y faire parce que sinon tout partirait à vau l'eau.

Pour ce qui est d'Elizabeth, je dois dire qu'elle me tape sur le système, elle s'est mariée avec un autre homme, là voilà veuve et maintenant elle veut mettre le grappin sur Ross ?! Nan mé allô quoi !

La plume de l'auteur est toujours aussi fluide et agréable à lire. L'intrigue est toujours aussi plaisante à découvrir. Je savais que ce tome trois allait faire vaciller les fondations mais pas à ce point !

Tout ça pour vous dire que j'ai hâte d'avoir le tome 4 entre les mains. J'espère que la suite ne se fera pas trop attendre.


Note : 8/10


Nombre de pages : 405


Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.