mardi 26 juin 2018

Tant bien que mal d'Arnaud Dudek

Résumé :

Un petit garçon rentre de l'école. Un homme portant une boucle d'oreille lui demande s'il peut l'aider à retrouver son chat. Il conduit une Ford Mondeo. La forêt est toute proche. Le petit garçon de sept ans est mort en partie ce soir-là. Il n'en dira rien à personne.
Délicatement, Arnaud Dudek monte sur le ring. Il raconte comment vit et grandit un enfant violé. Comment il devient adulte, père. Et ce qu'il fait lorsque, vingt-trois après les faits, il reconnaît l'homme à sa voix.


Avis :

Ouvrage coup de poing ! Attention, ce livre va vous retourner complètement ; c'est ce qui m'est arrivée, j'ai été bouleversé, énervé, apeuré...

Ce petit garçon a accompagné sans se méfier l'homme à la boucle d'oreille dans sa Ford Mondeo blanche pour l'aider à retrouver son chat au lieu de rentrer chez lui en sortant de l'école. Sa gentillesse, son innocence s'envolera ce jour là... Il n'en parlera jamais, personne ne sait ce qui s'est passé ce jour mais il changera à tout jamais.

Pendant des années, il fera des cauchemars, il aura des tocs. Pendant des années, il sera prisonnier de ses rêves, l'homme à la boucle d'oreille hantera ses nuits durant de longues années.

Vingt-trois ans plus tard, il reconnaîtra la voix de son agresseur dans un pressing. A ce moment du récit, mon sang s'est glacé, mon cœur a eu un raté, j'ai retenu ma respiration pour voir comment aller réagir ce petit garçon devenu grand non sans difficultés. Que va faire ce jeune homme qui a réussi à créer sa propre vie, en train de fonder sa propre famille ?

Ce roman vous prendra à la gorge, votre cœur sera au bord de vos lèvres, vous aurez la chair de poule, vous retiendrez votre respiration jusqu'à la fin, jusqu'à la libération de la dernière ligne. En refermant mon livre, j'ai enfin pu respirer, faire entrer de l'air dans mes poumons. Ensuite, j'ai ruminé ce récit des heures durant, je n'arrivais pas à poser des mots sur les maux que ce livre m'a donné. Je suis sortie de cette lecture complètement bouleversée, en larmes, je me suis sentie tellement impuissante dans cette situation que j'en ai eu mal.

La plume de l'auteur est sincère, forte, dure, poignante mais tellement addictive, que l'on suit son récit sur la pointe des pieds parce qu'il ne faut pas le lire trop vite mais pas trop lentement non plus parce que l'on est pas loin de la torture livresque. On va suivre l'évolution de ce petit garçon jusqu'à l'âge adulte tout en finesse, tout en émotions.

En conclusion : ce livre est à lire absolument ! Vous ne ressortirez pas indemne de cette lecture mais il faut le lire pour le comprendre.


Note : 9,5/10


Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.

14 commentaires:

  1. La couverture n'est pas très attirante, mais ce que tu en dis me parles. A voir si ce livre croise également mon chemin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai mais le contenu est splendide !

      Supprimer
  2. il a l'air rudement bouleversant ce livre, on le ressent dans ta chronique

    RépondreSupprimer
  3. Alors celui-ci il me le faut absolument !
    Je le note car j'aime les claques du genre qui nous font comprendre la souffrance des autres.

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue qu'au vu de la couverture, il ne me tentait pas particulièrement, mais ton avis m'intrigue beaucoup ma belle, donc je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense qu'il saura te parler aussi !

      Supprimer
  5. C'est le genre de livre qui me fait "peur" pour être honnête. Alors, si l'occasion se présente peut être que je le lirais mais je ne vais pas provoquer la rencontre ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois comprendre ce que tu veux dire et je comprends ton appréhension, c'est vrai que ce livre est rude mais c'est un mal nécessaire à mon avis ;)

      Supprimer
  6. Carrément pour moi celui ci. Je note.

    RépondreSupprimer
  7. Il faut du courage pour lire ce genre de récit mais c'est nécessaire je pense pour prendre la pleine mesure de ce que certains ont pu vivre sans qu'on le sache. Merci pour ce bel article !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joliment expliqué et je ne peux qu'abonder dans ton sens

      Supprimer