vendredi 8 juin 2018

Pauline Benedict de Frédérique Jansois

Résumé :

Paris, 1940

Pauline a vingt-et-un ans. Etudiante solitaire, souffre-douleur de sa mère et de Jacques, son aîné, elle se trouve inopinément engagée dans le même combat que ces derniers lorsque les allemands envahissent la capitale.

C'est alors qu'elle s'éprend de Richard, un homme toujours pressé et porteur d'un secret qui le hante.

L'attraction est réciproque, mais Richard saura-t-il protéger Pauline de la haine de Jacques, exacerbée jusqu'à pousser celui-ci à la trahison ?

De son côté, Pauline saura-t-elle libérer Richard de la culpabilité qui l'empêche d'être heureux ? Et que faire des sentiments que lui témoigne ce capitaine américain, alors que la Libération apporte son lot de joies, de douleurs et de révélations ?


Avis :

Pauline est une jeune femme de vingt-et-un ans lorsque la guerre éclate. Etudiante solitaire, elle manque cruellement de confiance en elle. Ça se comprend car sa mère et son frère Jacques sont abjectes avec cette pauvre fille. D'un tempérament solitaire, elle se renferme sur elle-même et la confiance en elle s'amoindrit.

Malgré l'attitude de sa famille envers elle, on est forcé(e) de constater qu'ils prennent une part active à la guerre, ce qui leur donne un côté moins détestable...

Les allemands envahissent la capitale alors que Pauline fait encore ses études. Elle va elle aussi participer au réseau de la Résistance dans lequel Jacques et Berthe (sa mère) travaillent. Sauf que voilà, Paris est occupé, on ne peut se fier à personnes même pas à sa propre famille ! C'est ce que cette pauvre Pauline va apprendre à ses dépens...

Le "bon côté" de l'occupation allemande, c'est qu'elle fera la connaissance de Richard, un homme ô combien charmant mais qui cache un terrible secret ! Il est un membre actif de la Résistance. L'attraction entre eux sera immédiate et réciproque. Cela va regonfler notre Pauline qui a perdu toute confiance en la vie, en la foi humaine mais on ne sait pas de quoi sera fait demain surtout par les temps qui courent et que les missions pour lesquelles ils participent tous deux mettent leur vie constamment en danger... Chaque jour que Dieu fait est une petite victoire, c'est d'ailleurs pour cette raison que leur amour est beau, est tendre et dure à la fois mais totalement intense. On leur souhaite tout le bonheur du monde et qu'une fois que la guerre sera terminée ils pourront vivre pleinement leur amour mais survivront-ils jusque là ?

Paris est libre ! Cette Libération devrait apporter joie et bonheur dans les chaumières. Maintenant que tout est finit, que va faire Pauline ? Elle aime profondément cet américain qui lui fait un bien fou ! Saura-t-elle faire le bon choix ?

Je dois vous avouer quand commençant ma lecture, j'étais loin de me douter de la tournure qu'allait prendre le récit, je me suis laissée guider par l'auteur. Cette histoire d'amour que vivent nos deux protagonistes dans le Paris occupé est vraiment belle mais ce qui m'a fait surtout apprécier ce récit c'est que l'auteur relate la quotidien de ces personnes qui essayaient de survivre à l'occupation allemande. La Résistance française avec leurs missions, leurs doutes, leurs petites victoires, leurs engagements, leurs peurs, leurs tourments. C'est très bien conté, on est tenue en haleine dans ces moments intenses du récit, on retient notre souffle de peur de faire du bruit, de les déranger, on ne veut pas qu'ils se fassent prendre !

Ce n'est pas qu'une simple amourette, c'est une véritable histoire d'amour qui se vit dangereusement...

Pauline est un personnage fort attachant pour qui j'ai développé beaucoup d'empathie. On vit avec elle une histoire, son histoire et on espère que le meilleur pour cette jeune femme qui n'a jamais connu le bonheur. On ne lui souhaite que le meilleur et que le pire sera derrière elle. On espère qu'elle arrivera à se défaire de cette emprise malsaine qu'ont son frère et sa mère sur elle.

Parlons un peu de cette mère détestable que j'avais envie de baffer en permanence ! Elle ne reconnaît aucune qualité à sa fille, elle n'a de cesse de la rabaisser, de la dénigrer pour que cette dernière se sente plus misérable encore. Elle lui fait constamment des reproches alors que Pauline aurait besoin au contraire qu'on lui reconnaisse ses qualités et qu'on l'apprécie pour ce qu'elle est, qu'on l'aime pour qui elle est.

Quand à son frère, Jacques... Peut-on appeler cet homme abjecte un frère ? Il est son aîné, il est censé la protéger et ne pas la dénaturer comme se plaît à faire leur mère ! C'est dingue de se dire que ces personnes sont des membres de sa famille... Même des étrangers n'agiraient pas ainsi !

Les pages défilent à une vitesse folle. La plume de l'auteur est belle et très addictive, fort en émotions, je dois bien le reconnaître, Frédérique est très douée et m'a épaté ! Elle a su créer une atmosphère d'antan, de Paris en guerre, d'une jeune fille attachante qui mérite le bonheur.

En bref, c'est un roman qui ne paye pas de mine de prime abord mais qui en réalité est une petite merveille livresque ! Ce livre aurait pu être un coup de cœur mais ce n'est pas le cas. Je pense que cela vient de la famille de Pauline qui ont été trop poussé pour moi. Je n'ai pas compris cet acharnement sur cette pauvre enfant qui mérite le bonheur. Cela dit, cela reste une magnifique lecture, il ne faut pas passer à côté de ce récit beau et magnifique qui nous fera vivre Paris au temps de la guerre, sous l'occupation allemande.


Note : 9/10


Je remercie Frédérique pour sa confiance, pour cette gentille dédicace et ce service de presse.

8 commentaires:

  1. Je passe mon tour pour ce livre. Je te remercie pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi pas mais je pense que c'est un livre qui plaira davantage à ma mère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'espère qu'elle l'appréciera autant que moi

      Supprimer
  3. Wahou, elle est a l'air très forte cette histoire, rien que le contexte est difficile et pour une fois, ça me tente bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Youhou super, je te souhaite de faire une belle découverte !

      Supprimer
  4. Je lis beaucoup d'avis mitigé sur ce roman, tu me donnes envie de le lire de nouveau ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrêtais pas de penser à toi durant ma lecture ! :o :D

      Supprimer