mercredi 20 mars 2019

Interview de Mélissa da Costa

Bonjour tout le monde,

J'ai eu l'occasion de pouvoir interviewer Mélissa Da Costa, l'auteur de qui a gentiment accepté de se livrer pour nous !


     Pouvez-vous vous présenter ? Vous pouvez tout me dire même les choses inavouables, cela restera entre vous, moi et vos lecteurs.

J'ai 28 ans, je rentre d'une année de voyage en Nouvelle-Zélande et aux alentours, une année pendant laquelle j'ai vécu comme mes héros : à deux dans un van aménagé mais sans douche ni cabinets de toilette (une aventure qui mériterait d'être racontée elle aussi).
De base je suis chargée de communication mais je m'intéresse de plus en plus aux médecines douces, d'où plusieurs formations que j'ai entreprises. Peut-être qu'un jour je me lancerai professionnellement.
J'ai un besoin presque vital de me défouler en salle de sport 3 fois par semaine, j'ai un petit ami qui est le premier de mes lecteurs et un excellent conseiller, un chat dont je suis gaga et je vis actuellement chez mes parents en attendant de retrouver un travail et un toit 🙂

     Quand avez-vous commencé à écrire ?

J'écris depuis toujours. Depuis le CP environ. Des phrases à la base, puis des poésies, des contes, des suites d'Harry Potter, etc... Le premier roman dont je  suis venu à bout, c'était à mes 25 ans... Je l'ai autoédité sur Amazon, ainsi que sa suite.
Puis est né mon troisième "bébé", ce voyage d'Emile et Joanne et j'ai découvert le site monbestseller.com qui m'a permis de le mettre en ligne... Et d'être contactée par un éditeur !


     Comment vous est venue l’idée d’écrire sur l’histoire de votre livre ?

L'histoire d'Emile, fuyant son Azlheimer précoce et l'essai clinique est née dans mon esprit au lycée, j'avais environ 17 ans. A l'époque j'ai écrit une cinquantaine de pages sur le sujet mais mes personnages avaient tout juste 18 ans, étaient ados et immatures, ça n'avait rien à voir avec ce que l'histoire est devenue. J'ai cependant repris ce fichier quelques années plus tard, pendant mon année d'Erasmus en Espagne. Une centaine de pages sont nées sur mon ordinateur et y ont été abandonnées pendant encore de nombreuses années. Plus l'envie, plus l'inspiration. ça n'était pas le moment.
Il a fallu que l'envie d'écrire un  roman me reprenne à 27 ans et que je réouvre mes vieux documents Word pour que l'histoire reprenne vie.
J'ai fait table rase des personnages adolescents de l'époque, de leur âge, de leurs histoires personnelles mais j'ai toujours gardé le cheminement que j'avais en tête, initialement : la fuite de la mort, les montagnes, la découverte de soi, des autres, de la nature, l'amour se transformant en amour presque maternel, les bribes d'écriture dans le carnet, la fin au milieu des sommets...

     Quel est votre rituel d’écriture ?

Je suis une passionnée. J'écris quand j'en ai envie, par "crises". Je ne me force jamais. Parfois j'écris une heure et plus rien ne me vient alors j'arrête. Parfois je peux y passer 8 heures dans la journée.
Les nouvelles idées me viennent souvent lors de moments d'inactivité cérébrale : en marchant dans la nature, en conduisant seule et dans le silence, lors de voyages en train avec une musique dans les oreilles... Ces moments de détente nourrissent mon imaginaire.

     Vous êtes plutôt vieille école papier/crayon ou numérique ?

Pendant très longtemps j'ai été papier/crayon et incapable de retrouver mon inspiration en passant à l'écriture sur ordinateur. Comme un blocage. Maintenant c'est l'inverse... L'ordinateur me permet de taper à la vitesse de mes pensées (telle une mitraillette) et j'ai beaucoup de mal avec le crayon papier qui me parait fastidieux et lent.


     Quel est votre auteur préféré ?

Je n'ai pas vraiment d'auteur préféré. Je touche à tout et je suis en général plutôt marquée par un livre que par un auteur.
Comme vous l'aurez deviné mon numéro 1 est "L'alchimiste" de Paulo Coelho qui résonne toujours beaucoup en moi.
Parmi les romans qui m'ont marquée au cours de ma vie : "l'élégance du hérisson" de Muriel Barbery, la trilogie des Pancol, les Harry Potter lus et relus 3-4 fois chacun, "Le parfum" de Patrick Süskind, "La liste de mes envies" de Grégoire Delacourt, "Le grand secret" de Barjavel.

     Quel livre trône fièrement dans votre bibliothèque ?

L'Alchimiste...

     Quel est votre boisson fétiche ?

Je suis complètement addict au café...

     Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez appris que votre livre allait être adapté au cinéma ?

Pour l'instant, il ne s'agit que de "négociations" alors je contiens mon enthousiaste. J'exploserai de joie lorsque quelque chose aura été conclu et signé.

     Vous êtes sucrée ou salée ?

Sucrée !
Mais je m'aperçois qu'avec l'âge et la vieillesse, je tends à être presque aussi sucrée que salée alors que pendant des années, je n'ai cuisiné que des desserts et juré que par les petits déjeuners européens.

     Quel est votre plat préféré ?

Le Malaï Kofta Korma, un plat indien végétarien découvert en Nouvelle-Zélande. J'en salive rien qu'en y songeant.

     Quel est votre dessert préféré ?

Olala difficile question...
Tiramisu aux speculos et au caramel beurre salé / tarte amandine/ Tarte au citron meringué
Impossible de trancher.

     Quel livre lisez-vous actuellement ?

"Je l'aimais" de Gavalda. Eh oui, moi je découvre Gavalda après tout le monde, depuis qu'on me compare à elle... C'est un peu honteux ...
Et en parallèle, car ce n'est pas rare que je lise deux livres en même temps, je lis "Avant toi" de Jojo Moyes.
Et je viens juste de terminer "les oubliés du dimanche" de Valérie Perrin.

     Si vous deviez me conseiller un livre, ce serait lequel et pourquoi ?

Je ne vais pas encore vous rabattre les oreilles avec l'Alchimiste (même si ce n'est pas l'envie qui me manque...) alors je dirais "changer l'eau des fleurs" car je l'ai terminé il y a une dizaine de jours et que j'ai passé un excellent moment. j'y ai trouvé de nombreuses similitudes avec "tout le bleu du ciel" et comme on écrit ce que l'on aime lire, je ne pouvais qu'accrocher...


     Quel est votre couleur préféré ?

Et non pas le bleu !🙂 le jaune, depuis toute gamine.

     Quel est votre genre littéraire ?

Les romans. De préférence longs et lents avec une profondeur psychologique des personnages et des relations humaines un peu creusées.

     Vous lisez en numérique ou en papier ? Dans quelle équipe êtes-vous ?

Pendant longtemps j'ai lu en papier mais pour mon départ en Nouvelle-Zélande j'ai acheté une liseuse et je me suis mise au numérique.
Malgré tout, je garde une préférence pour le papier, je ne peux pas le nier. Ce n'est pas le même rapport au livre sans le toucher et l'odeur des pages...

     Pour un premier roman vous avez fort ! Planchez-vous sur un second ?

Mes crises d'écriture ont continué avec plus de force encore, sans doute le fait d'avoir été "validée" en tant qu'auteur. J'ai déjà écrit deux nouveaux romans depuis "tout le bleu du ciel" .


     Quel message avez-vous envie de dire aux personnes qui ne vous connaissent pas encore, qui n’ont pas encore lu votre livre ?

C'est un livre dans lequel tout le monde peut se reconnaître pour au moins une raison : l'Alzheimer, la maladie en général, le choix de sa vie et celui de sa mort, la (re)découverte de soi, l'introspection, l'amour, l'amitié, le voyage, la maternité, le pardon, la résilience...
Ce roman contient la vie dans la multiplicité des thèmes abordés.Tout le monde y trouvera un angle de lecture et un message personnel...


     Qu’avez-vous envie de dire à vos lecteurs/lectrices ? Le dernier mot est pour vous !

"Change de ciel, tu changeras d'étoile".
L'une des citations de la fin du roman. J'y crois fermement.
C'est toujours au moment où l'on décide de se prendre en main, de changer de ciel que les jolies choses arrivent... presque d'elles-même.
J'en ai fait l'expérience personnelle 😉

J'espère que vous aurez pris autant de plaisir que moi à découvrir Mélissa.

15 commentaires:

  1. Oh, je suis trop contente de découvrir cette auteure, derrière le roman que tu m'as tant donné envie de découvrir ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je suis heureuse que ça te plaise ma belle ! <3

      Supprimer
  2. Merci pour cette belle interview détaillée.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette belle interview !!! j'ai noté les titres de livres : des idées pour le jour où ma PAL diminuera ..... ;)
    bises

    RépondreSupprimer
  4. Merci, envie de découvrir ce roman. Belle interview

    RépondreSupprimer
  5. C'est une très belle interview et un beau parcours que nous découvrons ici. Un portrait très inspirant qui donne le sourire je trouve :) Il est toujours intéressant de voir le chemin emprunté par l'auteur, de l'auto-édition à l'édition, du livre du dort sur un fichier d'ordinateur à l'histoire que les lecteurs découvrent une fois terminée... :)

    RépondreSupprimer
  6. J ai beaucoup aimé votre livre. Il est frais oxygenant desalterant positif malgré la dureté de l histoire. Très simple. Des mots simples mais vivifiante. Merci pour ces émotions et de la découverte de soi même. Vraiment bravo je ne vais que le conseiller pour se faire du bien.

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !