samedi 7 septembre 2019

De terre et de chair de Valérie Rossignol

Résumé :

Écrivaine et sculptrice, Valérie Rossignol révèle le processus de création de la femme artiste quand l'homme en est le sujet, par l'écriture et par la sculpture.

Le livre se présente en diptyque.

Dans "Homme de Terre", l'auteur éclaire ce qui se joue entre la sculptrice et son modèle. L'homme, nu, se dévoile : "on ne peut pas tricher". L'artiste catalyse la fusion des êtres et transmet à la terre sa forme, la vie.

Même si elles créent leur propre espace temps, ces séances de travail sont en résonance avec le monde : ainsi celle qui s'est tenue au lendemain des attentats du Bataclan. "J'ai créé un homme de terre, pendant qu'un homme de chair mourrait. [...] J'ai pris sa nudité puisqu'il me l'offrait et je l'ai donnée à tous ceux qui craignaient de se déshumaniser."

La relation prend corps par la terre.

"Homme de chair" est une lettre à l'homme aimé qui nous entraîne dans une spirale charnelle et spirituelle, où les émotions sont autant de pièces d'un puzzle qui s'agrandit à l'inverse d'une peau de chagrin. "L'espace intérieur ne s'agrandit que s'il est porté par l'amour. Je pourrais tout aussi bien rétrécir. M'égarer comme autrefois. [...] Mais en cet instant, je suis solidement amarrée. Tu me retiens, avec toute la force de ton esprit."

La relation prend corps par la chair.


Avis :

Ce livre se présente sous le forme d'un diptyque. La première partie est consacrée à "l'homme de terre" tandis que la seconde partie concerne "l'homme de chair". Ce livre est un peu particuliers ; il est brut en émotions et ressentis, tout est naturel sans fioriture.

Dans la première partie l'artiste s'offre à nous, dans le silence de son atelier, avec son modèle nu qui est là pour rendre hommage au talent de l'artiste qui est là pour sublimer sa beauté. Pour se faire, elle va l'observer, le scruter, le mesurer, le deviner, le ressentir pour mieux le saisir et le façonner afin de lui donner vie sous ses doigts. C'est une bulle que personne ne peut percer, nous sommes là, spectateur de la beauté artistique et poétique que cela peut engendrer.

Les émotions et les tensions sont palpables et retranscrites avec beaucoup de conviction et de sincérité. C'est le privilège de l'artiste que de pouvoir vivre de telles émotions qui finalement n'est pas accessible au commun des mortels à moins d'être artiste.

La seconde partie je l'ai trouvé plus poétique, plus douce, plus émotive, plus vibrante. Elle concerne une lettre écrite à l'être aimé. J'ai trouvé ça beau, poétique, doux, pleins de charme. Il faut dire qu'avec l'arrivée des e-mails dans nos vies, les lettres deviennent de plus en plus obsolètes, ce qui est franchement dommage. La sensualité est révélée à son paroxysme ici. Lorsque la femme amoureuse offre et s'offre, c'est le plus beau et le meilleur d'elle-même qu'elle livre. Elle révèle cette relation avec des mots, des phrasés qui touchent le cœur et l'âme de la personne qui les découvrent à mesure que les pages avancent dans cette valse des mots qui fait vibrer tout un chacun.

La plume de l'auteur est belle, particulière mais fluide et efficace dans ce récit court mais ô combien intense.

Tout ça pour vous dire que j'ai passé un agréable moment livresque avec ce livre pleine de douceur et de sensualité.


Note : 8/10


Nombre de pages : 116


Je remercie Babelio et L'arbre hominescent pour cette lecture.

12 commentaires:

  1. Ca a l'air assez particulier, et même si j'avoue que le côté poétique m'attire et m'intrigue, ça sort clairement de ma zone de confort... Peut-être que je me laisserai tenter si je le trouve en librairie ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ce livre se présentera devant toi alors :)

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup ce que tu dis ma belle, surtout sur la seconde partie, qui me touche beaucoup, alors je serai curieuse de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je te souhaite que tu puisses le découvrir ma belle !

      Supprimer
  3. Je pense que c'est le côté ^poétique de la seconde partie qui m'a un peu bloquée, par contre je te rejoins, elle a une très belle plume !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est intéressant de voir cette divergence de point de vue 😉

      Supprimer
  4. Je ne suis pas trop poésie, donc je pense que je vais passer mon chemin, mais je suis content de voir que tu as accroché :)

    RépondreSupprimer
  5. Oh, je ne pense pas que ce soit pour moi pour cette fois !

    RépondreSupprimer
  6. Ce n'est pas trop mon style de lecture ;)

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !