lundi 8 juin 2020

Aliénor, l'insoumise d'Isaure de Saint-Pierre

Résumé :

Que dire d'une riche héritière, aussi belle qu'intelligente, mariée à quinze ans au futur roi de France, qui ne craint pas de lui être infidèle avant de le forcer à divorcer pour convoler avec son pire ennemi, le fougueux Henri Plantagenêt ? Que dire d'une reine d'Angleterre qui se rebelle contre son second époux, pousse leurs fils à la révolte, s'enfuit déguisée en homme et passe quinze ans en captivité, sans jamais renoncer au pouvoir ? Que dire d'une femme que rien ni personne ne peut décourager, et qui, à peine libre, reprend le combat ? A près de quatre-vingts ans, ne la voit-on pas sillonner les routes à cheval pour défendre les droits au trône de son fils Jean ou chercher au-delà des Pyrénées sa petite-fille Blanche afin de la marier à l'héritier du trône de France ?
Il faut du souffle pour suivre Aliénor d'Aquitaine dans les tumultes d'un XIIème siècle ensanglanté par des guerres fratricides. Une femme de tête qui a conservé le pouvoir pendant presque sept décennies et à qui ne manqua peut-être qu'une chose pour être heureuse : rencontrer cet amour courtois qui chantaient pour elle les troubadours.


Avis :

Aliénor est un personnage qui m'a toujours fasciné alors quand j'ai vu cette histoire dans le catalogue de "Mon Poche", je ne pouvais passer à côté de cette histoire qui nous délivre beaucoup d'informations sur cette grande reine !

Aliénor était beaucoup de chose : scandaleusement séductrice mais aussi une princesse érudite qui, au XIIème siècle a imposé la richesse de la culture occitane ; elle est l'inspiratrice de l'amour courtois, sur deux royaumes. Aliénor a réussi à conserver le pouvoir durant près de soixante-dix ans, ce qui est énorme !

Aliénor a été Reine de France à quinze ans. A dix-huit ans, elle a été Reine d'Angleterre. Aliénor a toujours été une femme libre, indépendante, intransigeante. Elle a été déçu par Louis VII qui a été un époux trop timide en plus de cela maladroit. Elle a réussi à faire annuler leur union grâce à leur lien de consanguinité. C'est la première fois que l'on demande le divorce et qu'il est prononcé qui plus est par une Reine !

Après avoir bien ridiculisé Louis VII en affichant sa relation avec son oncle Raymond de Poitiers, elle épouse Henri Plantagenêt, un jeune homme impétueux, beaucoup plus jeune qu'elle, qu'elle fait devenir Roi d'Angleterre. De nos jours, on aurait dit d'elle qu'elle était une cougar ! A cause de ou grâce à ce mariage, Aliénor renverse le rapport de force qu'il y a entre l'Angleterre et la France. C'est ainsi que va naître la guerre de Cent ans.

Lorsqu'elle va découvrir les infidélités d'Henri II, Aliénor va s'émanciper de sa tutelle et va fomenter une révolte contre lui. Aliénor va s'employer le reste de sa vie à aider ses fils, Richard Cœur de Lion et Jean Sans Terre à prendre leur pouvoir, le conserver et à l'étendre.

Reine de France avec Louis VII, Reine d'Angleterre avec Henri II, Aliénor la conquérante a su tenir sa barque à flots et la maintenir sur l'eau malgré toutes les épreuves qui se sont dressées sur son chemin. Elle s'est retournée contre Henri II, sans peur des représailles pour aider ses fils.

Aliénor est une Reine, est une grande dame qui a su marqué son époque mais qui a su vivre à travers plusieurs siècles ; c'est un personnage qui fascine encore et toujours.

Tout ça pour vous dire que l'auteur nous offre une belle version romancée de la vie d'Aliénor, cette femme insoumise qui a su imposer son style à travers les cours françaises et anglaises. Je pense que cette version plaira aux érudits comme aux novices.


Note : 8/10


Nombre de pages : 513


Je remercie Mon Poche pour cette lecture.

12 commentaires:

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !