mardi 15 mai 2018

Sous la couverture de Raphaël Morgano

Résumé :

Toutes les nouvelles de ce recueil ont pour point commun la thématique du livre.
"A chute" pour la plupart, elles expérimentent à des degrés divers le concept de mise en abyme.
Elles s'entremêlent aux œuvres des écrivains qui les ont inspirées (Borges, Cortàzar, Paul Auster...), et sont autant d'hommages à nos rapports ambigus à la lecture et à l'écriture.

La nouvelle d'ouverture, Fellation, tend un piège assez grossier au lecteur, par lequel l'auteur applique sans retenue le conseil de l'un des personnages. Celle qui suit, Rotation, est un conte du bookcrossing. Dans Provocation, Julien Courtade, avatar de Julio Cortàzar, propose des variantes à Continuité des Parcs...

Ce recueil, dans un version courte, a été finaliste du Prix de la Nouvelle d'Angers 2016. Ce prix est le seul en France à récompenser un recueil entier inédit.

Avis :

Un livre qui rend hommage aux livres ne peut que me plaire !

"Sous la couverture" est un titre quelque peu curieux ne trouvez-vous pas ? Pour ma part, je me suis posée des questions, je me demandais à quelle couverture l'auteur faisait référence. A celles des livres ? A celles qui se trouvent sur notre lit ? D'une boîte hermétique... Bref, il y a de quoi se poser des questions mais en ouvrant le livre on comprend vite que l'auteur veut nous entraîner avec lui dans des histoires où les livres et les mots tiennent une très grande place.

La première nouvelle "Fellation" est là pour marquer le lecteur d'entrée de jeu. L'auteur a pris un pari risqué parce qu'avec un titre pareil, j'aurai pris mes jambes à mon cou depuis belle lurette mais je l'ai lu et j'ai bien fait ! L'auteur nous montre à quel point les mots pris au premier degré peuvent être trompeurs et traîtres à la fois. J'ai été étonné par le chemin emprunté par l'auteur mais ça marche.

Ce recueil n'est pas linéaire, il n'y a pas de fil conducteur et c'est la force de ce livre. L'auteur fait ce qui lui plaît, comme bon lui semble et ça fonctionne ! Il a su rendre son récit intéressant, nous offrir un livre surprenant.

Pour découvrir cet ouvrage, il faut se laisser porter par la rivière de mots qui tombent ligne après ligne, pages après pages pour arriver au final.

Je ne vous parle pas volontairement des nouvelles car je préfère vous laisser le soin de le découvrir par vous-même. J'ai fait une exception pour "Fellation" car l'auteur en parle dans la première de couverture mais j'ai tout fait pour garder le secret.

Je vais vous parler de l'ouvrage en général. Le récit est de qualité, une plume intéressante, jeune et dynamique. Vous dire que j'ai été charmé par toutes les nouvelles seraient un mensonge. Certaines m'ont plu comme "Monochrome", d'autres un peu moins comme "Fiction" mais il en faut pour tous les genres et tous les goûts. La continuité est bien, c'est réglé comme une chanson de Chopin.

En conclusion, "Sous la couverture" est un ouvrage original qui rend hommage aux mots comme seuls les livrauvores pourraient apprécier...


Note : 8/10


Je remercie Raphaël pour ce service de presse.

10 commentaires:

  1. Moi qui adore les nouvelles, je pense que je passerai un très bon moment ! Merci beaucoup pour la découverte. Sans ton avis, vu la couverture peu attirante, je pense que je serais passée à côté, alors que c'est pile dans mes goûts littéraires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'avoir été la voie et voix de la raison ;)

      Supprimer
  2. Malheureusement, je ne suis pas fan :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis ma chouquette, ce sera pour une prochaine fois

      Supprimer
  3. Non mais j'adore l'idée et comme toi ma belle, ça ne peut que me plaire !

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue que le titre de la première m'a fait reculer. Je n'aurais pas lu ton avis, je serais passée à côté.

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !