mercredi 25 juillet 2018

Le temps de l'amour de Colleen McCullough

Résumé :

Ecosse, 1872. A 16 ans, Elizabeth n'a jamais quitté son petit village, sa famille nombreuses et son père autoritaire. Aussi sa vie est-elle bouleversée par la demande en mariage d'Alexander Kinross, un cousin parti faire fortune en Australie.

Après une longue traversée, Elizabeth découvre un pays sauvage et un homme qui l'impressionne-mais dont elle pressent qu'elle ne l'aimera jamais.

Par chance, il y a la sulfureuse Ruby, qui malgré son amour pour Alexander, prend Elizabeth sous son aile... Jusqu'au jour où celle-ci croise le chemin de Lee, le jeune fils de son amie...

Avec le brio qu'on lui connaît, Colleen McCullough tisse un récit courant sur près d'un demi-siècle. Une saga nourrie de personnages hauts en couleur et de rebondissements : l'un des romans les plus marquants de l'auteur des Oiseaux se cachent pour mourir.


Avis :

A tout juste seize ans, Elizabeth est encore une adolescente mais son père, un brin autoritaire va l'envoyer épouser un parfait inconnu alors qu'elle n'a jamais quitté son petit village écossais, là voilà contrainte de partir pour l'Australie ! Elle va laisser derrière elle sa grande famille ainsi que son père pour un pays inconnu, épouser son cousin qui lui est totalement inconnu ! Bref, la pauvre enfant ne sait pas où elle va mais elle doit y aller...

A son arrivée en Australie, Elizabeth découvre un immense et vaste pays mais aussi un homme qui ferait peur à n'importe qui ! Il en impose, il est impressionnant, il est effrayant ! Imaginez cette pauvre enfant lorsqu'elle verra son futur mari... Alexander Kinross. D'entrée de jeu, Elizabeth sait qu'elle n'aimera jamais cet homme ! De son côté, Alexander est on ne peut plus correct avec elle même si, il a des vues sur Ruby Costevan...

Alexander s'est initié à la recherche d'or en Amérique puis il a parcouru le monde pour terminer sa route en Australie où il y a construit ses propres mines, un domaine auquel il lui donna le nom de "Kinross".

Elizabeth ne peut aimer un homme comme lui. Ils sont tous deux incompatibles, ils sont beaucoup trop différents mais surtout lorsqu'elle apprend qu'il a des relations charnelles avec Ruby, la tenancière du bordel local, cela la conforte dans son idée ! Malgré tout, elle lui donnera deux enfants, deux filles, Nell et Anna mais pas d'héritier.

J'ai beaucoup aimé le fait que l'auteur intègre l'Histoire australienne dans son récit. On va notamment assister à l'industrialisation du pays mais aussi du fait que Nell veuille intégrer une école de médecine, chose qui était interdite et inconcevable pour l'époque.

J'ai beaucoup aimé la lecture de ce livre, retrouver Colleen McCullough dans un récit haletant où les relations familiales dans cette saga me ramène aux sources de l'auteur, telle que je l'ai connu. Elle nous parle d'amour, elle nous parle d'Histoire, elle nous parle aussi de handicap je ne l'ai pas développé dans ma chronique mais elle nous en fait part à un moment du récit.

Si vous aimez les sagas familiales, la plume de Colleen McCullough, ce roman ô combien captivant ne pourra que vous plaire !


Note : 8/10


Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.

18 commentaires:

  1. tu as fais un nouveau voyage en Australie ? C'est interessant quand on en apprend plus sur l'histoire

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai jamais lu de saga familiale, j'avoue que ça me fait "peur". Mais celle-ci m'intrigue, alors, pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
  3. Rien que pour l'Écosse, je note carrément, je suis une grande amoureuse de ce pays !

    RépondreSupprimer
  4. Je passe également mon tour pour ce livre.

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup ce genre de saga mais ça fait tellement longtemps que je n'en ai pas lu!!!

    RépondreSupprimer
  6. surmatabledenuit26 juillet 2018 à 15:28

    Je me laisserai peut être tenter à l'occasion, merci pour la découverte !!!

    RépondreSupprimer
  7. Merci, je ne pense pas m'arrêter sur ce roman :/

    RépondreSupprimer
  8. ca fait longtemps que je n'ai pas lu un livre de cet auteur !

    RépondreSupprimer
  9. j'aie bien les sagas familiales en générale... je me le note celui ci car c'est une auteur très bien!

    RépondreSupprimer