mardi 24 juillet 2018

A l'envers, à l'endroit de Chiaraa Valentin

Résumé :

20 ans ont passé, 20 ans depuis le soir où il s'est moqué d'elle, qu'il a piétiné son amitié.

Il est devenu footballeur célèbre, elle a continué sa vie.

Sauf que ce lundi matin, il est en couverture d'un magazine et il annonce son grand retour dans la ville de son enfance...


Avis :

Cléophée a un prénom original ! C'est une jeune femme qui a décidé de profiter de la vie et de ses vrais et fidèles amis car il y a vingt ans en arrière, un homme qui se disait être son meilleur ami s'est moqué d'elle. A la suite de ça, ils ne se sont plus reparlés.

Le temps a passé, chacun a fait sa vie de son côté. Lui est devenu footballeur professionnel dont sa réputation n'est plus à faire ! Il enchaîne les matchs comme les conquêtes à vive allure. Dans un magazine que Cléophée a lu, elle découvre avec horreur et stupéfaction qu'il va revenir sur ses terres natales, dans sa ville natale... Douche froide pour la miss qui sait qu'elle ne pourra pas l'éviter indéfiniment même avec toute la bonne volonté du monde...

C'est une romance toute simple qui se lit plus ou moins rapidement. L'auteur y mêle passion, amour, amitié. On va suivre Cléophée dans son quotidien qui ressemble à celui de beaucoup de personnes : métro-boulot-dodo. Mais lorsque de Damiano (encore un prénom original !) refait surface, c'est tout son univers qui va voler en éclat ! Elle ne lui a pas pardonné ce qu'il lui a fait il y a de ça vingt ans, de cette soirée qui aura gâché sa vie ! Que s'est-il passé ce soir-là ? Une chose qui n'aurait jamais dû se produire car les conséquences ont été désastreuses par la suite : une amitié brisée, une vie changée à tout jamais...

Comme vous vous en doutez, ils finiront par se croiser, le monde est petit ! Une rencontre déroutante entre cette jeune femme et cet homme exubérant. Si j'ai beaucoup développé d'empathie pour Cléophée car j'ai réussi à me mettre à sa place à plusieurs reprises, cela n'a pas été le cas de ce footballeur de pacotille !

L'histoire est simple mais tient la route. Ce récit rempli son job et vous fera passer un agréable moment livresque. On soutient Cléophée envers et contre tout mais ce que je trouve dommage c'est que l'histoire est parfois trop prévisible.

L'alternance des points de vue est une bonne idée, cela aurait dû dynamiser le récit mais cela n'a pas été tout à fait le cas malgré que cela nous permet de savoir ce que pense Damiano, personnage que j'ai eu beaucoup de mal à cerner, il faut dire qu'il partait avec un gros handicap d'entrée de jeu.

Si l'histoire est pas trop mal, que l'idée du double point de vue était judicieux dans ce récit, j'ai noté quelques bémols qui m'ont vite agacé dans ma lecture ! La première est que lorsque l'auteur utilise la double narration, on se retrouve à deux trois mots près avec les mêmes scènes ! Ce qui aurait pu être vrai dans certaines scènes mais nous avons tous une perception différente des choses et là, nous venions tout juste de lire ladite scène donc, il aurait fallu changer la tournure des phrases, des mots...
Second bémol mais là, vous commencez à me connaître sur ce point, je suis intransigeante sur l'abus de ponctuation en tout genre qui est dangereux pour la santé : "???" ou encore "!!!" un seul suffit ! Un seul signe de ponctuation et la tournure de phrase suffisent à faire comprendre la gravité ou la teneur des propos.

En conclusion : une histoire sympathique, simple qui présente malheureusement à mes yeux quelques bémols...


Note : 6/10


Je remercie Erato Editions pour l'envoi de ce livre.

6 commentaires:

  1. Dommage pour les petits bémols, mais je suis convaincue que ta prochaine lecture sera parfaite.

    RépondreSupprimer
  2. Oh je te comprends ma belle, ce genre d'abus de ponctuation me sort pas les yeux, c'est presque puéril, ça fait beaucoup trop familier !

    RépondreSupprimer
  3. Alors celui-là ne me tente pas et je comprends ton agacement sur l'abus de ponctuation

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !