mardi 20 juin 2017

L'asile et le garde fou d'Olivier Mailleux

Je remercie Olivier pour sa confiance et ce service de presse.


Résumé :

Autour de moi, des voix et des visages que je connais par habitude et non de l'intérieur. Il y a ceux qu'on nourrit aux piqûres et ceux pour lesquels on ne ressent rien tellement ils ont leur truc. Il y en a d'autres qui touchent la folie comme on caresse une saison préférée.

En la chérissant un peu, en la faisant sienne. Peut-être un peu mon cas, mais sûrement celui de Virgule, Doudou et dans un tout autre registre (heureusement pour les premiers) G. C. ou Grand Grand Con. Il y en a encore d'autres qui poussent la préférence un peu loin. Jusqu'à la porter, comme on porte une vraie personnalité. Alors je pense au Général, à Tante Lucie, Popo et à Lætitia aussi.

Enfin, parmi ceux qui chantent, ceux qui dorment, restent ceux qui veillent et surveillent : des infirmières, des blouses blanches dont une en particulier, des psy-d'ici venus d'ailleurs et un directeur.

Il y a mes sept ans passés dans ce petit monde-là et ces hivers qui ne se terminent pas. Pas depuis que ma mère m'a laissé. Pas depuis la disparition de mon père. Pas depuis j'ai appris que je ne savais pas "écourter au monde"...


Avis :

J'ai tardé à vous donner mon avis parce que je ne savais pas trop comment vous parler de ce roman qui est très fort en psychologie, où l'on voit que l'auteur y parle de la vie avec tellement de force et de cœur que c'en est déroutant !

Dans un asile, un peu perdu, un adolescent bulle écrit le monde qui l'entoure, le ballet des blouses blanches, les fous gentils, les fous méchants et toutes ces tentatives à chercher la colle forte du bonheur...

Si j'ai beaucoup apprécié ma lecture, entrer dans la tête des personnages, aller au plus profond d'eux pour comprendre ce qui se passe dans cette histoire totalement folle ; il n'y a qu'un petit bémol, le phrasé de l'auteur est beau, j'en suis même fan mais je ne sais pas si il est adapté pour ce genre de récit, je pense qu'il aurait fallu durcir le trait de sa plume pour nous plonger totalement dans la pénombre...

En revanche, je tiens à saluer l'aptitude de l'auteur à pouvoir écrire dans plusieurs styles, je l'ai découvert en lisant son livre jeunesse que mes filles ont adoré également mais je le trouve là avec un premier roman vraiment bon pour un premier !

J'ai hâte de pouvoir découvrir de nouveau un autre récit d'Olivier Mailleux, qui sait dans un autre genre encore de cet auteur multi-tâches 😉 !


Note : 8/10

18 commentaires:

  1. Il a l'air pas mal du tout :)

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas trop si j'aimerais ce livre.

    RépondreSupprimer
  3. Trop contente de pouvoir enfin découvrir ta chronique sur ce livre ! Je l'attendais ;)
    Je pense que c'est tout à fait un roman qui pourrait me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, désolée d'avoir tardée mais il est difficile de parler de ce roman sans spoiler et il faut que le mystère reste entier ici pour apprécier totalement la lecture :)
      Mais oui, je pense que ce roman pourrait te plaire ! ;)

      Supprimer
  4. Malheureusement, pour cette fois, je ne suis pas spécialement tentée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis ma belle, je comprends ;)

      Supprimer
  5. Je ne sais pas trop si je le lirai un jour, mais il m'a l'air franchement très intéressant !

    RépondreSupprimer
  6. Il y a des romans qui ne sont pas toujours facile à chroniquer même si l'on a apprécié.
    Tu m'intrigues avec celui ci, je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh super, j'ai hâte d'avoir ton retour sur ce titre :)

      Supprimer
  7. Cela m'intrigue, j'aime beaucoup ce que tu en dis ainsi que la couverture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite une future belle lecture ;)

      Supprimer