jeudi 18 juillet 2019

Le secret des Terres Blanches de Christian Laborie

Résumé :

Otto Larguier, fils d'un général prussien, s'enrôle dans l'armée allemande pour combattre durant la Grande Guerre. Au milieu des luttes sanglantes, il tue un soldat français nommé Ruben Larguier. Intrigué et tiraillé par la culpabilité, Otto se lance à la recherche du passé de sa victime. Il s'installe alors sur le domaine des Terres Blanches, malgré les suspicions des habitants à son égard. Surnommé "l'estranger" par des femmes du village, il vit seul dans cette ferme jusqu'à sa rencontre avec Marie Larguier, fille du défunt, dont il tombe sous le charme...


Avis :

"L'estranger" est le fils d'un général prussien qui s'occupe des Terres Blanches, une propriété du baron d'Armanville. Il est devenu paysan suite à sa capture de l'armée française depuis lors, il n'est jamais plus reparti. Cela fait quinze longues années qu'il travaille sur les Terres Blanches. Et pourtant, dans sa famille, les hommes sont militaires de carrière de génération en génération. Il est issu d'une famille aisée. Sa mère était pianiste reconnue pour son talent, pour sa passion mais lorsque son mari lui a demandé d'arrêter, elle s'était exécutée.

Otto n'a pas envie de faire la guerre contre les français surtout qu'il a appris que ses ancêtres huguenots étaient cévénols et qu'ils ont fui l'Allemagne pour échapper à l'intolérance de Louis XIV... Son truc à lui ? C'est la littérature et la musique, ce qui n'a rien avoir avec les armes et la guerre sauf que voilà, à tout juste dix-huit ans, nous sommes en 1914, il ne peut désobéir à son père qui l'envoie au front.

Il avait secrètement espéré ne pas tomber sur un français, il avait secrètement pensé ne pas devoir ôter la vie d'une personne mais lorsqu'il va se retrouver face à Ruben Larguier, il lui a ôté la vie avant que celui-ci ne lui retire la sienne. Si il en valait de sa survie, il le vit très mal. Il culpabilise d'avoir tué. Il a le sang d'un homme sur ses mains, peut-être un membre de sa famille... Depuis quelques temps, il a décidé de mener son enquête et de partir à la recherche de ses ancêtres.

L'estranger est un individu seul, solitaire, taciturne au prénom à la consonance bien germanique mais au nom de famille qui fait couleur locale. Notre homme s'appelle en réalité Otto Larguier. Cet homme a choisi la vie qu'il mène aujourd'hui, celle d'être un paysan, dans un village où, dans l'entre-deux guerres, on se méfie des allemands. Si Otto s'entête à vivre dans les Terres Blanches c'est parce que le secret qui pèse sur son cœur et sur son âme l'a guidé ici mais quand il fera la rencontre de la belle Marie, la fille de Ruben, son cœur va s'affoler davantage mais plus pour les mêmes raisons... La quête qu'il menait deviendra aussi celle de Marie et ensemble, ils découvriront ce qui les lie tous les deux...

J'ai beaucoup aimé ce livre où l'on apprend une fois encore comment la vie était difficile dans l'entre-deux, comment les gens étaient méfiants, surtout envers les allemands, et pour cause ! A travers son roman, l'auteur rend hommage à la vie, à la nature, à l'amour. Il arrive à transporter ses lecteurs dans un univers particuliers, celui des Cévennes, au siècle dernier.

L'auteur a une plume très descriptive, imagière. J'avais parfois l'impression de déambuler à cette époque, j'avais l'impression de voir les personnages, de traverser dans le temps et l'espace aux côtés de nos protagonistes qui vivaient leur histoire pleinement. J'avais l'impression de m'imprégner des odeurs, des senteurs avec délices. Son récit fait plus vrai que nature nous rendant ses mots vivants et nous permettant de visualiser sans peine le quotidien difficile de nos protagonistes.

La plume de l'auteur est belle, fluide, addictive, sensible, émotive, authentique. Il n'y a pas de fioriture, tout ce qu'il nous transmet, on le prend et on en redemande. En revanche, je suis un peu déçue que la relation entre Otto et Marie ne soit pas plus fusionnelle, passionnelle, cela manquait un peu de fantaisie pour moi.

Tout ça pour vous dire que j'ai passé un agréable moment livresque aux abords de nos régions et que je ne peux que vous recommander d'en faire autant.


Note : 9/10


Nombre de pages : 376


Je remercie les Editions De Borée pour cette lecture.

16 commentaires:

  1. De base, je ne me serai pas forcément retournée dessus ma belle, mais j'adore ce que tu en dis et cette histoire me paraît superbe !

    RépondreSupprimer
  2. Et bien ce ne sera pas encore pour cette fois ci. Je suis heureuse que ta lecture t'a plu.

    RépondreSupprimer
  3. Il a l'air vraiment chouette, c'est le genre qui pourrait me plaire ! :)

    RépondreSupprimer
  4. Je note le titre, tu m'as convaincue :)

    RépondreSupprimer
  5. Celui ci me plait plutôt beaucoup bien :)
    Merci ♥

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !