mardi 23 juillet 2019

L'Arbre des oublis de Corine Valade

Résumé :

La petite Lili vit chez Gros Monmon, au milieu d'une "marmaille" joyeuse qui s'ébat dans les magnifiques paysages de La Réunion. C'est le lot des enfants dont les parents ne peuvent s'occuper, faute de moyens. Cette existence à la fois libre et démunie convient très bien à la fillette. Sa mère, elle la voit parfois, mais c'est sa grand-mère de substitution qui lui prodigue l'affection dont elle a besoin. Malheureusement, les services sociaux ont d'autres projets pour ces petits réunionnais, notamment les envoyer en métropole, où ils seront accueillis dans des foyers ou des familles adoptives. Lorsque la fillette apprend qu'elle va être séparée de Gros Monmon, du haut de ses quatre ans, elle ne comprend pas bien où on l'emmène et pour quelle raison... Arrachée à ses racines, que lui restera-t-il de cette petite enfance et de ses souvenirs enfouis mais bien présents ? Peut-être un chant ancestral : "Valet, valet, prête-moi ton fusil..."


Avis :

Nous allons faire la connaissance d'un personnage pas comme les autres ; il s'agit de Lili, une petite fille de quatre ans qui, pour son jeune âge en a déjà vécu beaucoup. Elle ne vit pas avec sa maman mais avec Gros Monmon, une maman de substitution. Elle vit dans l'insouciance la plus totale, ce qui est normal me direz-vous.

Gros Monmon ne s'occupe pas que de la petite Lili, elle s'occupe en réalité de tous les enfants que les parents lui ont laissé parce qu'ils doivent aller travailler dans le petit village de La Réunion. Nous sommes en 1967. La maman de Lili travaille dur dans les champs de canne à sucre pour pouvoir élever et nourrir ses enfants. Lili passe toutes ses journées à jouer, à vivre, à s'épanouir, à recevoir de l'affection maternelle avec Gros Monmon, chose que sa propre mère ne peut lui donner étant donné qu'elle passe sa vie dans les champs sauf que voilà, les services sociaux vont venir mettre leur grain de sel dans cette histoire qui pour le moment, semblait complaire à tout ce petit monde. En effet, les services sociaux ont décidé de prendre contact avec les parents des enfants abandonnés afin de les placer en métropole, où ils auront la chance de se faire peut-être adopté ou bien placé dans des foyers d'accueil.

Pour la petite Lili, du haut de ses quatre ans ne comprend pas du tout ce qui se passe, elle ne comprend pas ce changement, elle ne comprend pas pourquoi on doit la séparer de sa grand-mère de substitution, elle ne comprend pas pourquoi, on l'arrache d'un lieu qui la rend heureuse... Pour Lili c'est le déchirement absolu et pour la lectrice que je suis, aussi... On se demande comment Lili va vivre ce déracinement ? Comment Lili va faire pour vivre loin des siens, loin des personnes qu'elle a toujours connu ? On se demande aussi si elle est faite pour vivre en métropole mais surtout, gardera-t-elle des souvenirs de sa petite enfance ?

C'est une lecture bouleversante a bien des niveaux que je vous propose de découvrir aujourd'hui. J'ai eu beaucoup de difficultés à mettre des mots sur ces maux. Quand on pense qu'entre 1963 et 1982, 2150 enfants se sont vus quitter leur pays natal, La Réunion pour repeupler certains départements français, ça laisse bouche bée. Pour la majeure partie des parents qui étaient en grandes difficultés financières, qui n'arrivaient pas à subvenir aux besoins matériels de leurs enfants, on leur offrait cette "opportunité" pour l'avenir de leurs enfants... Pour l'avenir des enfants oui mais à quel prix ?

Lily va être placée dans une famille creusoise où elle sera choyée, entourée, aimée jusqu'à ce qu'elle fasse une terrible découverte qui va changer sa vie à tout jamais... Elle va faire la connaissance de Joseph, un jeune garçon qui a lui aussi un passé difficile. Il va devoir renoncer à son rêve, faire de grandes études car il doit se lancer dans la vie active, déjà... Une rencontre fortuite, un destin lié ? Une chose est sûre, c'est ensemble qu'ils vont courageusement, chacun à leur façon, partir en quête de leur identité afin de pouvoir devenir réellement eux.

J'ai été fortement bouleversé par cette lecture. Je ne connaissais pas un pan de cette histoire où la France faisait venir des enfants de La Réunion afin de repeupler des départements. Si je peux comprendre dans l'idée absolue que les parents n'ont pensé qu'à l'avenir de leurs enfants qui pourront revenir les voir lorsqu'ils auront accompli de grandes choses, la réalité des choses en est tout autre ! En effet, les parents ont été manipulé, on leur a menti sans scrupules pour leur prendre la chair de leur chair et les éloigner d'eux afin de...

J'ai été choqué ! Je suis passée par tout un panel d'émotions incroyables : de l'incompréhension en passant par la colère puis de l'empathie parce que oui, j'en ai développé beaucoup, un peu trop même. Mon cœur de maman était au bord de mes lèvres, je n'en pouvais plus, je ne savais plus à quel saint me vouer tant c'était difficile de concevoir les choses ainsi et pourtant, je n'ai pas eu le choix, j'ai tenu bon, j'ai ravalé mon cœur et l'ai laissé saigner pendant que je continuais à tourner les pages. Heureusement que tout n'est pas noir et que l'on entrevoie aussi un peu de lumière, avec un peu de bonheur, un peu d'amour pour panser nos cœurs endoloris.

La plume de Corine Valade est belle, fluide, sensible, émotive, dure mais criante de vérité et je tenais rien que pour cette histoire la remercier de nous avoir ouvert les portes d'une case inconnue. Elle nous offre un récit dramatique sans jamais tomber dans le patho, bravo madame ! Les personnages font plus vrais que nature, c'en est bluffant, saisissant.

Tout ça pour vous dire que ce roman est tout simplement grandiose. Corine Valade lance un cri d'alerte, pour Lili et pour tous les autres enfants qui se voient séparés des leurs, de leurs origines, de leurs histoires, de leurs mémoires... Bref, c'est un grand roman qui est à découvrir de toute urgence.


Note : 9,5/10


Nombre de pages : 328


Je remercie De Borée pour cette lecture.

14 commentaires:

  1. Il me semble avoir entendu parler de ce sujet récemment. Il doit être effectivement bouleversant

    RépondreSupprimer
  2. Chère Diablotine, en lisant votre chronique j'ai des larmes plein les yeux. Vous avez ressenti tout ce que j'ai voulu inscrire avec mes mots... Mes personnages sont le fruit de mes rencontres ; je tente aussi de leur faire profiter de ma propre expérience de vie. Lorsque le lecteur sont en osmose, je suis touchée et émue. C'est une histoire difficile et encore vive, et votre texte ne laissera pas indifférents tous ces enfants devenus adultes, qui vivent ici où là-bas... Merci du fond du cœur. Corine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous en prie Corine, merci à vous. Merci pour vos mots qui m'ont touché au plus profond de moi et qui résonne encore

      Supprimer
  3. Quel magnifique avis ma belle, tu m'as fait vibrer et donner des frissons, alors je note absolument !

    RépondreSupprimer
  4. Je passe mon tour pour ce livre.

    RépondreSupprimer
  5. Je pense vraiment qu'il me bouleverserait!

    RépondreSupprimer
  6. Notre histoire est terrible et nous sommes la mémoire vive de ce pan de l’histoire de France. Quand Corine m’a demandé d’écrire une préface j’ai été très touchée, Lili représente cette petite fille que j’ai été, je n’avais que trois ans lorsque j’ai été arrachée à mes racines. Le roman de Corine est tout simplement fabuleux - Valérie ANDANSON

    RépondreSupprimer
  7. J'ai lu un livre, il y a peu (L'ile aux enfants, d'Ariane Bois), et ça m'avait bouleversé!

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !