mardi 12 mai 2020

Tuer est un art de Philippe Grandcoing

Résumé :

La troisième enquête de l'antiquaire Hippolyte Salvignac

Point de repos pour Hippolyte Salvignac ! Alors que l'antiquaire profite des premiers jours du printemps à l'Auberge de la Vierge, tenue par la compagne de son ami l'inspecteur Jules Lerouet, l'arrivée impromptue de Clemenceau va remettre en selle le duo d'enquêteurs. Un mystérieux cadavre vient d'être découvert à Giverny, à deux pas de la maison du peintre Claude Monet. Voilà les deux complices plongés au cœur d'une intrigue où l'on ne compte plus les crimes extraordinaires : assassinat du peintre Steinheil, époux de l'ancienne maîtresse du président de la République Félix Faure, meurtre du beau-frère de Claude Monet dans son hôtel particulier... Accompagné de Maurice Leblanc, dont les théories sur ces crimes semblent tout aussi farfelues que son désormais célèbre Arsène Lupin, Hippolyte tente de démêler l'écheveau de ces crimes. De la Normandie au Limousin, il devra élucider bien des mystères, au péril de sa propre vie.


Avis :

La semaine dernière, je vous présentais la seconde enquête de notre antiquaire de choc avec plaisir dans "Le faubourg des diaboliques" et c'est naturellement que j'ai plongé immédiatement dans le tome 3 !

Pas de repos pour notre duo d'enquêteurs qui va devoir se remettre au travail plus vite qu'il ne se l'était imaginé. Clemenceau leur demande d'enquêter sur un corps qui a été retrouvé aux abords de la maison de Claude Monet à Giverny. Clemenceau est totalement déprimé par cette découverte et c'est pour cette raison qu'il a fait appel à Lerouet et Salvignac, il a une pleine confiance en eux. Mais ce que n'avait pas prévu Georges Clemenceau c'est que quelques jours plus tard, c'est le beau-frère de Monet que l'on va retrouver assassiné... Quel est le rapport entre ces deux meurtres ? D'autres assassinats vont malheureusement survenir comme celui de Steinheil... Hippolyte Salvignac n'aura d'autre choix que de faire appel à Maurice Leblanc, romancier (auteur et créateur d'Arsène Lupin), afin de l'aider dans cette épineuse enquête.


A mesure que l'enquête avance, on comprend que ces deux meurtres ont peut-être un rapport avec des crimes non résolus où ce sont des vagabonds qui ont été assassiné... Y a-t-il un lien entre ces deux affaires ? Quel est-il ? Se pourrait-il que les meurtres de ces inconnus et des deux récents meurtres aient un lien ? Une chose est sûre, nous allons voyager à travers toute la France pour trouver le coupable !

Ce troisième tome démarre sur des chapeaux de roues ! Il y a des meurtres en pagailles, on est abreuvé d'informations mais on se demande où toutes ces données vont nous mener. Comme à son habitude, l'auteur va mêler Histoire à son histoire, notamment lorsque l'on va transférer le corps d'Emile Zola au Panthéon, autant vous dire que j'ai bu ce passage comme du petit lait.

La plume descriptive de l'auteur nous donne envie d'aller visiter les lieux qu'il se plaît à nous décrire dans son roman. Je n'avais aucun problème pour m'imaginer les lieux, les paysages, la maison de Monet...

Tout ça pour vous dire que j'ai passé un agréable moment avec ce polar historique qui nous permet le temps de quelques pages de faire un sacré bond dans le passé qui est loin d'être déplaisant... A découvrir !


Note : 8/10


Nombre de pages : 285


Je remercie De Borée Editions pour cette lecture.

12 commentaires:

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !