jeudi 7 mai 2020

Les Terres bleues de Marie de Palet

Résumé :

Par une froide journée de neige, Célestine est retrouvée morte, étranglée. Elle était enceinte. C'est l'effervescence dans le petit village lozérien : le coupable ne peut être que quelqu'un d'ici. Pour éviter que les gendarmes viennent mettre leur nez dans les affaires plus ou moins nettes des habitants, les hommes décident, sur l'avis d'Auguste, le maire, de ne pas dévoiler le crime. Après tout, Célestine n'avait pas de famille et n'était qu'une courtisane... La vie reprend son cours, Auguste se montre de plus en plus entreprenant auprès de Victoire, la servante, la bâtarde méprisée par sa grand-mère, la Fardette. Celle-ci, mi-sorcière, mi-guérisseuse, se joue de tous dans son intérêt, attisant les haines et les rancœurs. Surgit alors Prosper, gosse de l'Assistance, désireux de prendre sa revanche sur une vie qui l'a jusque-là bien malmené. Il deviendra l'instrument du destin...


Avis :

Célestine et son amant se sont violemment disputés et ça a mal tourné... En effet, ce dernier, pris par le démon a étranglé la jeune femme afin qu'elle arrête de le menacer... L'homme a quitté la scène de crime, ni vu ni connu sauf que voilà, les jeunes gens n'étaient pas seuls, il y avait une vieille femme qui était cachée derrière une haie et le moins qu'on le puisse dire, c'est qu'elle n'a rien perdu de la scène mais surtout de la conversation...

Victor s'en est allé chasser de bon matin et il va tomber sur le corps inanimé de la pauvre Célestine qui était à moitié enfouie dans la neige. Célestine était enceinte et les villageois comprennent que le coupable de ce meurtre ne peut être que l'un d'entre eux... Une décision étonnante est prise : ne pas prévenir les gendarmes ! La vie doit reprendre son cours normal et faire comme si de rien n'était... Venède va se replier sur lui-même avec la ferme intention de ne pas laisser les gendarmes mettre un orteil sur leur territoire, avec la ferme intention de garder secret les affaires des habitants et le meurtre de la jeune femme. Mais une question nous taraude, qui a tué Célestine ? Pourquoi ? Était-ce le père de l'enfant ? Autant de questions qui méritent des réponses et bizarrement, c'est le maire et ses administrés qui vont tenter de faire la lumière sur cette affaire...

Victoire, bâtarde et orpheline est la petite-fille de la Fardette. Elle l'a placée chez Auguste, le maire. Victoire aimerait bien connaître tous les secrets qui entoure sa naissance, elle aimerait bien savoir qui était sa mère. La seule personne pouvant répondre à ses questions est sa grand-mère mais cette dernière, si sa fille chérie est morte, c'est à cause de Victoire ; c'est pour cette raison qu'elle refuse de lui en parler, qu'elle refuse de mettre des mots sur ses maux, à voix haute. Victoire n'a pas une vie des plus faciles, elle va devoir s'armer de courage, de patience pour percer les secrets de sa grand-mère mais aussi de tout le village... La Fardette joue un rôle très important dans ce village, il ne faut pas minimiser les pouvoirs de cette vieille dame.

J'ai fait la découverte d'un roman fort, d'un roman intense. La vie à l'époque était difficile mais j'ai l'impression que le fait de vivre dans un petit village, ce sentiment était encore plus renforcé. Ce petit huis-clos que nous propose Marie de Palet est très intéressant et riche en secrets. Si j'ai un seul bémol à émettre, c'est la fin que j'ai trouvé un brin trop abrupt pour la lectrice que je suis.

La plume de l'auteur est belle, fluide, très descriptive et agréable à lire. Dans ce roman qui nous a amené dans la France de 1830 a été une découverte intéressante mais aussi enrichissante parce que nous apprenons un peu les coutumes, les difficultés que rencontraient les paysans etc... Finalement, on est dans une époque beaucoup moins rude qu'avant mais on savait profiter de la nature et des paysages.

Tout ça pour vous dire que ce roman de terroir a été une très belle découverte. Si vous aimez les histoires de secrets, de familles, historique, ce roman devrait vous plaire assurément.


Note : 8/10


Nombre de pages : 488


Je remercie De Borée Editions pour cette lecture.

8 commentaires:

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !