mercredi 8 février 2017

La sonate oubliée de Christiana Moreau

Je remercie les éditions Préludes pour ce service de presse.


Résumé :

Deux jeunes filles réunies à travers les siècles par une mystérieuse partition. Deux cœurs passionnés de musique et de liberté. Une ville, Venise, jadis et aujourd'hui.

À 17 ans, Lionella, d'origine italienne, ne vit que pour le violoncelle, ce qui la distingue des autres adolescents de Seraing, la ville où elle habite en Belgique. Elle peine toutefois à trouver le morceau qui la démarquerait au prochain grand concours Arpèges. Jusqu'au jour où son meilleur ami lui apporte un coffret en métal, déniché dans une brocante.
Lionella y découvre un journal intime, une médaille coupée et... une partition pour violoncelle qui ressemble étrangement à une sonate de Vivaldi.
Elle plonge alors dans le destin d'Ada, jeune orpheline du XVIIIe siècle, pensionnaire de l'Ospedale della Pietà, à Venise, dans lequel « le prêtre roux », Antonio Vivaldi, enseignait la musique à ces âmes dévouées.

Entremêlant les époques avec brio, ce premier roman vibrant nous fait voyager à travers la Sérénissime, rencontrer l'un des plus grands compositeurs de musique baroque, et rend un hommage poignant à ces orphelines musiciennes, virtuoses et très réputées au XVIIIe siècle, mais enfermées pour toujours dans l'anonymat.


Avis :

Nous sommes en Belgique, dans la région de Liège pour être un peu plus précise. Lionella et Kevin sont deux ados qui sont amis depuis longtemps.


Kevin vit avec sa mère et son frère dans un quartier populaire. Il est fasciné par les bâtiments industriels laissés à l'abandon dans lesquels il se plaît à déambuler tandis que Lionella est fille de musiciens. Elle s'entraîne au violoncelle pour le concours Arpège. Elle doit trouver un morceau original pour se faire remarquer. Lionella est une virtuose du violoncelle alors qu'elle cherche désespérément quel morceau présenter à un prestigieux concours de musique, son ami Kevin a déniché dans un marché aux puces une mystérieuse caissette contenant une partition et un journal...

Dans ce roman, l'auteur jongle dans le temps, entre le présent et le passé, dans le Venise du XVIIIème siècle, au temps de Vivaldi.

Autant j'ai apprécié les passages se déroulant dans le passé autant j'ai été déçue du récit se déroulant dans le présent. La relation entre les deux personnages principaux ne sont pas assez aboutis à mon sens, et on tombe vite dans le cliché malheureusement.

"La sonate oubliée" est un roman qui donne envie d'écouter du violoncelle et du Vivaldi...


Note : 8/10

10 commentaires:

  1. Vraiment pour celui-ci, je ne sais pas s'il me tente ou pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est difficile de se fixer dessus, j’en conviens.

      Supprimer
  2. J'adore ce qui touche à la musique classique et son histoire. Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie que tu veuilles te lancer dans cette lecture !

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup cet atmosphère musicale !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne suis pas fan de l'univers mais merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
  5. Encore une fois, le résumé et la couverture sont très beaux! J'adore, je note, je keaffe ! :D

    RépondreSupprimer