lundi 2 mars 2020

Mauvaise conscience de Fabio Benoît

Résumé :

Quand s'affrontent à la fois les petits voleurs, les gros truands, les tueurs à gages, les repentis et les forces de l'ordre, les coups pleuvent !

Plusieurs voitures ont été fracturées. Une comptabilité truquée, qui compromet un homme d'affaires peu scrupuleux, a été dérobée. Pour se débarrasser du maître-chanteur, l'industriel engage Angel, un homme au passé trouble.

Des dossiers liés à une menace terroriste ont également été volés dans un autre véhicule. La police judiciaire déploie des moyens particuliers pour retrouver ces données sensibles. L'enquête mène sur la piste du Serpent, chef du crime organisé lyonnais. Mais, pour faire le ménage, ce dernier mandate un professionnel qui élimine les témoins gênants avec un art maîtrisé de la mise en scène.

Une procureure irrésistible, un commissaire séduit et des équipes de part et d'autre de la frontière franco-suisse interviennent en usant de méthodes peu orthodoxes pour faire tomber les masques.

Chacun est prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut : piéger, mentir et manipuler. Dans ces conditions, il reste peu de place pour les cas de conscience... Un dénouement à la déflagration surprenante et des situations à la fois réalistes et comiques font de ce roman une suite parfaitement dans la ligne de Mauvaise personne (réédité et primé en 2018), bien que pouvant tout à fait se lire indépendamment.


Avis :

A ma grande stupéfaction, j'ai découvert que c'était un tome 2 ! N'ayant pas lu le premier volet qui semble être excellent, j'ai malgré tout réussi à suivre ce récit sans problème même si je vous avouerai que ma curiosité aurait souhaité lire le premier tome avant... C'est de ma faute, le début du résumé m'a plu et ne me suis pas posée plus de questions que cela.

D'entrée de jeu, l'auteur joue carte sur table avec nous en nous annonçant la couleur. "Mauvaise conscience" fait suite à "Mauvaise personne" mais les tomes peuvent être lus indépendamment l'un de l'autre. A la fin du livre, il nous raconte un peu ce qui s'est passé dans le tome précédant. Pour ma part, j'ai trouvé ça très intéressant mais je l'aurai apprécié au début, comme un prologue pour nous permettre d'avoir toutes les cartes en main. Autre surprise, à la fin du livre, l'auteur nous a listé tous les personnages présents dans le récit et par ordre d'apparition s'il vous plaît ! Je me serai crue le temps de quelques secondes à la fin d'un générique de fin d'un film mais plus abouti ici, bien sûr.

Nous allons suivre un tueur à gage, des voleurs, un maître-chanteur, des braqueurs, des flics, des procureurs sur plusieurs chapitres. Nous allons à travers tous ces personnages avancer dans une histoire qui semble n'avoir aucun lien et pourtant, il y en a un, il s'appelle le "Serpent", il est à la tête du crime organisé et fait preuve d'aucunes limites et de pitiés pour parvenir à ses fins. Des témoins étaient prêts à vendre la peau du Serpent aux autorités sauf que voilà, ces derniers se sont tous suicidés avant de parler mais les enquêteurs ne sont pas dupes ! Ils savent pertinemment que ce sont des meurtres maquillés en suicides et que cela ne peut être que le Serpent le commanditaire.

A côté de cette première intrigue, l'auteur nous en brosse une seconde avec des vols de documents qui pourraient mettre à mal les polices Suisse et françaises. Les deux polices des deux pays vont travailler de concert pour retrouver ces dossiers sensibles. Pour retrouver ces dossiers, les enquêteurs n'auront pas peur de franchir la ligne rouge pour mettre la main dessus...

Fabio Benoît nous offre un véritable roman choral ! On va plonger dans les esprits de tous ces personnages, on va connaître leurs pensées les plus sombres et les plus intimes qu'elles soient. Accrochez-vous parce qu'il y a un beau panel de personnages à suivre entre les flics, les procureurs,  les victimes et les méchants vilains, on a de quoi faire !

Les rebondissements sont nombreux, le style percutant et sombre. On sent que l'auteur n'a pas hésité à mettre à profit son expérience du métier pour nous offrir un récit des plus haletants, des plus réalistes possibles.

Tout ça pour vous dire que si la lecture a été dynamique et agréable, elle n'a pas été angoissante comme je l'aurai souhaité ; le tout a été allégé par des scènes cocasses. "Mauvaise conscience" reste malgré tout un bon thriller, cohérent et crédible.
 

Note : 7/10


Nombre de pages : 323


Je remercie Gilles Paris pour cette lecture.

18 commentaires:

  1. Je pense passer mon tour pour cette fois mais merci de la découverte :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas réellement mon genre d'ouvrage mais tu en parles bien :P

    RépondreSupprimer
  3. Je pense que je vais passer mon tour, mais merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
  4. Je ne pense pas me laisser tenter mais merci pour ton avis :)

    RépondreSupprimer
  5. je passe mon tour également. Dommage que tu n'ais pas trouvé l'angoisse que tu attendais

    RépondreSupprimer
  6. Je pense que je suivrai ton conseil de d'abord lire le premier tome ma belle !

    RépondreSupprimer
  7. ça arrive parfois de tomber sur un tome deux un peu par hasard, surtout quand rien n'est précisé sur la couverture ou le résumé ! Heureusement que cela ne t'a pas perturbé !
    Je ne suis pas trop branchée policier/roman d'action en ce moment donc je passe mon tour, mais merci pour cette chouette découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, c'est moi qui n'ai pas fait attention, je n'ai pas lu le résumé jusqu'au bout, ça m'apprendra !
      Je t'en prie, c'est avec grand plaisir !

      Supprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !