mardi 28 septembre 2021

L'héritage du maître de Chai de Kristen Harnisch

Les lectures de la Diablotine

Bonjour les livrauvores,

Comment allez-vous aujourd'hui ? Je reviens vers vous avec le troisième opus de la la saga du "Maître de Chai" de Kristen Harnisch. J'avais particulièrement aimé les deux premiers tomes, il était tout à fait naturel que je me dirige sur ce tome.

Pour rappel, vous pourrez retrouver ma chronique sur le premier opus en cliquant sur le titre "La fille du Maître de Chai".

Et le lien vers ma seconde chronique est ici, en cliquant sur le titre également "Les vignes de Sarah".

Est-ce que j'ai aimé ce tome ? Réponse dans les prochaines lignes 😁😇😈 !

Voici le résumé :

Décembre 1917. Sarah Lemieux a 40 ans. La fille du maître du chai et son mari Philippe exploitent avec courage leur vignoble californien d'Eagle's Run. Mais, alors que les Etats-Unis viennent d'entrer en guerre, leur situation devient critique.

De son côté, leur fils Luc, 21 ans, a pris les rênes du clos Saint-Martin, dans le Val de Loire, là où Sarah a grandi. Il entend redonner le goût de la vie à Ondine, 17 ans, qui s'est murée dans le silence depuis le drame qu'elle a vécu. Mais Luc est appelé sur le front...

Sarah saura-t-elle une fois encore préserver les siens et l'héritage familial ?


Voici mon avis sur le livre :

Nous sommes en 1917, onze ans après le second tome. Luc a vingt ans, toutes ses dents et vit depuis quelques années dans le domaine de Vouvray (en France) où il exploite les vignes familiales. Il vit avec sa grand-mère, la mère de Sarah, et le second mari de celle-ci. Il s'occupe très bien des vignes, de la propriété et fait fructifier les affaires.  A plusieurs reprises Luc a essayé de se faire enrôler dans l'armée dans laquelle il fournit les militaires en bon vin mais à chaque fois, il essuie un refus.

Il va faire une rencontre des plus étonnantes. Un jour où il va livrer du vin, deux enfants vont monter dans sa charrette et se cacher jusqu'à chez lui. Lorsqu'il les trouvera, lui et sa grand-mère les accueilleront et s'occuperont d'eux. Ondine et Michel vont faire la connaissance de Luc et de sa grand-mère et le moins que l'on puisse dire c'est que cette rencontre fortuite va leur être salutaire. En effet, les jeunes gens qui sont frère et sœur s'étaient fait arrêter à Lille et ont réussi à s'évader d'un train manœuvrés par les allemands. Ils ont fui Lille après la mort de leur mère et le départ de leur père au front. Ondine et Michel ont vécu des choses horribles et ont bien du mal à s'en remettre. Luc va tout faire pour leur redonner la joie de vivre.

Ondine, Michel et Luc vont apprendre à se connaître et vont s'aider mutuellement. Ondine va initier Luc à l'art de la colombophilie. Ce mot un peu savant signifie d'élever des pigeons voyageurs et de les faire concourir. Grâce à l'apprentissage d'Ondine, Luc possède une compétence qui va lui permettre d'intégrer les rangs de l'armée !

Adeline, la demi-sœur de Luc est également en France au contraire de Pippa, la fille adoptive de Sarah et Philippe qui est en Californie avec ses parents. Adeline travaille auprès des infirmières américaines tandis que Pippa apporte sa pierre à l'édifice en créant des masques pour les "gueules cassées". Cette artiste voudrait vivre de son art. A côté de ça, leurs parents doivent anticiper l'avenir des vignes et vont devoir prendre des décisions cruciales pour l'avenir... En effet, de l'autre côté de l'Atlantique, en Californie, rien ne va plus chez Sarah et Philippe ! Les affaires vont mal à cause de la prohibition qui devrait être votée. Que faire s'ils ne peuvent plus exploiter leurs vignes ? Doivent-ils tout arracher et faire d'autres plantations ? Pour Sarah, il n'en est pas question !

Les personnages sont de plus en plus nombreux. Le temps a passé, la famille s'est agrandit, certains personnages ont vieilli. Les enfants sont devenus des adultes (déjà !) qui veulent faire leur vie, tout simplement. J'ai été triste de voir certains d'entre eux souffrir, mourir. Mais quelle grande et belle famille ! 

Vous l'aurez compris, le thème de ce troisième tome va être la guerre et tout ce qu'elle implique comme bouleversements dans la vie de chacun. Les hommes sont au front tandis que les femmes se retrouvent à gérer tout le quotidien. Lorsque certains pensent être hors de danger parce qu'ils n'habitent pas en France, ils se retrouvent confrontés à la grippe. En 1918, la grippe a fait plus de dégâts que la guerre elle-même ; elle a essentiellement touché femmes, enfants... Et à même traversée l'Atlantique et a été  en Amérique. La famille Lemieux va être gravement touchée, des quarantaines sont mises en place, le port du masque est obligatoire ce qui nous rappelle étrangement la pandémie que nous vivons mais dans une moindre mesure bien sûr.

L'aspect historique est prédominant dans ce tome. J'ai énormément aimé cette partie du récit qui a su me captiver du début à la fin. En pleine réunion, je ne pouvais m'empêcher de me cacher pour lire une page, quitte à ne pas écouter ce qui se disait autour de moi ! Ce livre est dur, fort, intense. L'auteur n'a pas peur de nous raconter comment était la guerre, les difficultés éprouvées par les soldats allemands, par les soldats français. Kristen Harnisch nous explique aussi que les soldats allemands tout comme les soldats français ne voulaient pas de cette guerre ; les soldats des deux camps souhaitaient mettre fin à ce conflit.

La plume de l'auteure est fluide, juste, descriptive, intense. Au cœur d'un même chapitre, on se retrouve tantôt en Californie, tantôt en France et l'on navigue entre les différents personnages présents du récit. Personnellement, je trouve que cela donne un excellent rythme à la lecture. Cela donne envie d'en savoir toujours plus, encore et toujours.

Tout ça pour vous dire que ce dernier opus ne détrône pas les autres tomes de cette saga. L'auteur a su nous créer un univers passionnant, où la fiction et l'histoire a su se télescoper à merveille. Si vous n'avez pas encore lu cette saga, je ne peux que vous la recommander, elle est génialissime !



Ma note :

Les lectures de la Diablotine


12 commentaires:

  1. Je ne suis pas certaine d'apprécier comme il faut.

    RépondreSupprimer
  2. Il faut vraiment que je reprenne, j'avais tellement aimé le premier tome !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre est une merveille ! Je ne peux que t'encourager à poursuivre cette saga :)

      Supprimer
  3. Je réalise seulement maintenant, comme je te lis, que c'est une suite ! En tout cas, tu donnes envie de découvrir ces romans =)

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas encore commencé cette série, mais ton avis ne peut que me donner envie ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma belle ! J'espère que tu aimeras cette saga autant que je l'ai aimé :)

      Supprimer
  5. Je trouve ça chouette de pouvoir suivre les personnages au fil des années comme ça, c'est chouette que tu es apprécié la série entière :)

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !