mercredi 31 janvier 2018

Laisse tomber les filles de Gérard De Cortanze

Résumé :

Le 22 juin 1963 à Paris, quatre adolescents assistent, place de la Nation, au concert donné à l'occasion du premier anniversaire de Salut les copains.
Trois garçons : François, rockeur au cœur tendre, tenté par les substances hallucinogènes ; Antoine, fils d'ouvrier qui ne jure que par Jean Ferrat ; Lorenzo, l'intellectuel, fou de cinéma et champion de 800 mètres.
Une fille : Michèle, dont tous trois sont amoureux, fée clochette merveilleuse, pourvoyeuse de rêve et féministe en herbe.
Commencé au cœur des Trente Glorieuses et se clôturant sur la "marche républicaine" du 11 janvier 2015, ce livre pétri d'humanité, virevoltant, joyeux, raconte, au son des guitares et sur des pas de twist, l'histoire de ces baby-boomers devenus soixante-huitards, fougueux, idéalistes, refusant de se résigner au monde tel qu'il est et convaincus qu'ils pouvaient le rendre meilleur.


Avis :

Nous allons suivre le parcours de quatre adolescents, à partir de 1963 jusqu'en 2015. Il y a Antoine, François, Lorenzo et Michèle. Ils vont se rendre Place de la Nation, à Paris pour assister à un concert donné à l'occasion du premier anniversaire de "Salut les copains !". Des milliers de personnes étaient attendues mais en fait, il y avait des centaines de milliers de jeunes qui se sont déplacés pour cet évènement. Suite au débordement, et malgré l'aide de la police pour faire régner l'ordre, il y a eut quelques dégâts ; ce qui alimentera les choux gras de la presse avec "Salut les voyous !".

François est un rockeur au cœur d'artichaut qui se laisserait bien tenter par des substances illégales tandis qu'Antoine est fils d'un ouvrier et a pour idole Jean Ferrat. Quand à Lorenzo, c'est l'intellectuel de la bande ; son truc, c'est le cinéma, il aime ça et il est accessoirement champion de 800 mètres. La seule fille de cette bande de potes est Michèle, une jeune féministe en herbe. Ces ados mâles qui ont leurs hormones en ébullition sont amoureux de cette fille qui partage leur vie.

En commençant la lecture de ce livre, j'espérais pouvoir m'immerger totalement dans les années yéyés en compagnie de personnages frais, jeunes et qui ont toute la vie devant eux. Ces jeunes si différents deviendront les meilleurs amis du monde et auront en leur centre la seule et unique belle Michèle qui est très douée pour leur faire perdre la tête !

Ils vont chacun évoluer au fil du temps de façon différente. On va les suivre dans leur vie, chacun leur tour mais je n'ai pas été passionné plus que ça, je me suis même parfois ennuyée pour tout vous dire...

Je ne sais pas si c'est parce que l'auteur est un homme mais je trouve que le personnage de Michèle a mal été travaillé dans la mesure où je ne l'ai pas aimé. Était-ce le but voulu ? Auquel cas, c'est réussi ! Je n'ai pas trop compris ces choix, ce qu'elle voulait, ces réactions quelques peu étranges. Elle est très manipulatrice, et j'ai trouvé que ce côté de personnalité était très bien travaillé, ce qui la rendait absolument pas empathique, bien au contraire. Je pense que vous allez me trouver un peu vieux jeu, mais il y a des choses que j'estime que l'on ne peut pas faire même et surtout sous le couvert de "je suis une féministe donc je vais contre la morale (enfin, la mienne) parce que finalement, toute personne est libre de disposer de son corps comme bon lui semble.

Ce que j'ai aimé dans ce livre, c'est faire ce voyage temporel à travers la musique (France Gall, Starmania), la politique (Giscard, Mitterrand) ; on a qu'une envie, prendre un 45 tours et lancer son tourne-disque ou alors de mettre la radio et d'écouter de la musique d'époque 😛.

Ce que j'ai moins aimé c'est que l'auteur nous fasse "travailler", il nous fait analyser avec lui les moments dans le temps évoqués. J'aurai aimé que ce récit soit un peu plus fictif que réel parce que les preuves que nous apportent l'auteur avec des statistiques plombent l'ambiance du récit et ralenti considérablement la lecture, ce qui fait que j'ai parfois décroché...

En conclusion, c'est une lecture mitigée pour ce livre mais si vous le lisez, j'aimerai bien avoir votre retour afin que nous puissions partager notre expérience car il est possible que vous l'appréciez à sa juste valeur.


Note : 6/10


Je remercie Gilles Paris pour ce service de presse.

18 commentaires:

  1. Je ne pense pas le lire mais merci de ton avis !

    RépondreSupprimer
  2. Bon, une note juste au-dessus de la moyenne, c'est presque risqué pour moi de le lire, mais je crois que je vais quand même le noter. On verra bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super ! Ce sera avec plaisir que je lirai ton retour Hamisoitil. Nous pourrons en discuter ensemble par la suite :)

      Supprimer
  3. Je passe mon tour pour celui-ci, mais je te remercie pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de souci Melly, ce sera pour une prochaine lecture :)
      C’est avec plaisir !

      Supprimer
  4. C'est le genre que je pourrais aimer d'autant que ce que tu dis sur Michèle me rend curieuse =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, c'est un personnage bien spécial (selon moi) qui pourrait en effet te plaire :)

      Supprimer
  5. Pour le coup, la couverture m'avait déjà refroidi, mais ton avis me confirme mon a priori !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimais bien la première de couverture mais moins fan du contenu pour le coup

      Supprimer
  6. Ce n'est pas un livre pour moi et tu me confortes dans mon idée de départ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis Chocolatine, je peux comprendre.

      Supprimer
  7. Je suis ravie de voir qu'il t'ai plu =)

    RépondreSupprimer
  8. Je n'aime pas la première de couverture, je sais que c'est puéril mais je passe mon chemin pour ce livre, surtout quand je lis ton avis, cela me conforte dans mon avis !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis Sony même si je me plais à me dire qu'il ne faut pas se fier à la couverture d'un livre

      Supprimer