mercredi 17 janvier 2018

Je te dois tout le bonheur de ma vie de Leonard & Virginia Woolf de Carole d'Yvoire

Résumé :

Dans un récit inédit, riche et abondamment illustré, Carole d'Yvoire raconte les premières années et la rencontre de deux êtres fascinants : Virginia Stephen et Leonard Woolf, dont l'union sera symbolisée en 1917 par la naissance de leur maison d'éditions, la Hogarth Press. Au cœur de cette période d'activité artistique foisonnante sont ainsi célébrés ceux qui face au tragique choisissent l'affirmation de la vie, d'une vie intense et triomphante.

Inclus : des extraits de lettres, une nouvelle de Virginia Woolf et une nouvelle inédite de Leonard Woolf.


Avis :

Avant de vous donner mon avis sur ce livre, il fallait à tout prix que je vous parle de l'objet livre qui est splendide ! La couverture est cartonnée, colorée, très solide, très belle, dans des couleurs sobres mais brillantes et chatoyantes à souhait. Qu'en dîtes-vous ?

J'ai beaucoup apprécié la lecture de ce livre où Carole d'Yvoire nous raconte la rencontre entre Virginia Stephen et de Leonard Woolf ainsi que le début de leurs épousailles. Si on connaît assez bien la vie de Virginia à travers ses récits autobiographiques, de part sa correspondance ou ses confidences ; il en est tout autre pour Leonard Woolf que l'on connaît que pour la création de la maison d'éditions.

Je trouve formidable le travail de l'auteur qui a su nous restituer cette rencontre. Au cours du récit, on comprend que ces deux-là n'étaient pas fait pour se rencontrer !

En effet, Virginia était issue d'une grande famille dite intellectuelle et appartenait à la bonne société anglaise tandis que Leonard était fils d'un tailleur juif qui devait sa réussite à son commerce mais avec la mort prématurée de ce dernier, la famille connaîtra des temps difficiles.

Ils se croiseront une première fois, puis ne se verront plus pour mieux se retrouver avec l'appui de leur connaissance commune qui fera valoir leurs points communs, leurs ambitions partagées. Ils éprouveront tous deux une soif de connaissances toujours grandissantes, ils auront besoin de savoir encore et toujours pour mieux se construire, pour mieux "grandir".

Ce livre regorge de photos, d'illustrations en couleurs, d'extraits de lettres. L'auteur a su titillé ma curiosité tout de long de ma lecture. Carole d'Yvoire a habillement mené sa barque avec des extraits de lettres de-ci, de-là, des photographies qui ajoutent un plus incontestable au récit.

Cerise sur le gâteau, il y deux nouvelles inédites et l'arbre généalogique de Monsieur et Madame Woolf qui viennent compléter cet ouvrage.

En bref : il est beau, il est bon... A lire !


Note : 7,5/10


Je remercie Le Livre de Poche pour ce service de presse.

14 commentaires:

  1. Je ne suis pas spécialement tentée, mais je suis heureuse que ta lecture t'ai plu.

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas particulièrement mon genre, mais j'adore la couverture et j'ai beaucoup aimé lire ton avis ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, elle est vraiment très belle <3
      Merci ma belle :)

      Supprimer
  3. J'étais tentée principalement à cause de la couverture. Oui je sais...
    Mais je ne le mets pas dans mes priorités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je peux parfaitement te comprendre. Lorsque tu l'as entre les mains, il est waouh !
      Je peux comprendre

      Supprimer
  4. Coucou,
    Merci pour cette super découverte, j'aime beaucoup Virginia Woolf et je dois avouer que je ne connais que très peu sa vie et encore moins celle de son union alors c'est toujours intéressant d'en savoir plus !!
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      C'est avec grand plaisir Alicia. C'est l'ouvrage qu'il vous faut alors 🙂

      Supprimer
  5. Je le veux aussi, arrête maintenant ! :D

    RépondreSupprimer
  6. J'achèterai ce livre rien que pour la première de couverture que je trouve splendide <3 <3 <3

    RépondreSupprimer
  7. Je l'achèterai bien rien que pour la couverture mdr !!

    RépondreSupprimer