jeudi 29 décembre 2016

Souvenirs lamentables de Françoise Rey

Je remercie Tabou Éditions pour ce service de presse.


Résumé :

Dans ce roman autobiographique, Françoise Rey nous relate les expériences inavouables d'une femme au cœur tendre et à la chair faible.

Elle nous confie ce que les femmes préfèrent souvent taire : les emballements regrettés, les amants laids dans les bras desquels on s'est abandonnée presque par inadvertance et dont on peine à se débarrasser, ceux qui vous éconduisent plus ou moins élégamment et face auxquels on a du mal à rester digne, bref, les expériences ratées dont on n'est pas forcément très fière mais dont le souvenir nous émeut.

Ces "souvenirs lamentables" sont finalement le coin le plus secret du jardin intime de l'auteur. Les situations cocasses qu'elle nous dépeint illustrent avec tendresse et humour une humanité toute en nuances.


Avis :

Attention, cette chronique est pour un public AVERTI !

Aujourd'hui, je vous parle d'un nouveau roman de la grande dame de l'érotisme ! Dans ce roman qui est clairement autobiographique, on découvre les histoires inavouables d'une femme au cœur tendre et à la chair faible. Françoise Rey nous raconte dans ce nouvel opus l'inracontable !

En effet, Françoise Rey a rencontré des hommes qui ont été parfois laids, parfois maladroits ou encore âgés. Et pourtant, avec eux, l'alchimie mystérieuse de l'attirance physique a fonctionné ! Incroyable n'est-il pas ? Dans ses "souvenirs lamentables" qui sont finalement très intime, l'auteur a eu la grandeur de nous révéler un pans de son jardin secret... Des secrets qu'en général les femmes n'osent pas livrer.

Avec le titre, aucun sens caché, vous savez à quoi vous attendre ; du moins dans les grandes lignes... Parce qu'après tout, seule Françoise Rey et peut-être vous serez ce qui s'est passé avec ces hommes.

Cet ouvrage s'adresse aux plus curieux d'entre nous, à celles et ceux qui ont envie de connaître l'auteur davantage et sous toutes les coutures si je puis dire. Je ne sais pas vous mais j'aime beaucoup la première de couverture qui reflète un côté femme/enfant que je trouve très mignon.

Un mot sur la plume de l'auteur ? Elle est toute simple, sans chichi. Un chat est un chat ! Et c'est ce qui donne à ce roman, ce petit côté attachant.

N'étant pas fan de voyeurisme car il faut bien se l'avouer, pour aimer lire le jardin intime d'une personne qui se livre à nu ainsi, il faut aimer voir. Je ne pense donc pas avoir appréciée pleinement ma lecture même si je dois vous avouer que certains passages mon beaucoup plu et piqués ma curiosité !


Note : 7,5/10

6 commentaires:

  1. Désolée, mais je passe. Je ne suis pas fan du résumé malgré le fait que j'aime beaucoup la couverture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis Pauline, je comprends ; je n'ai pas trop aimé cette lecture par rapport à ses autres ouvrages.

      Supprimer
  2. Je ne suis pas très portée voyeurisme non plus, en revanche, ça m'intéresse quand même beaucoup !

    RépondreSupprimer
  3. Encore un de de l'auteur qui sort des sentiers battus et un peu provocateur avec son côté voyeurisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça ! C'est ce que j'aime beaucoup avec cet auteur, c'est qu'on est tout le temps surpris, on ne sait pas à quoi s'attendre.

      Supprimer