mercredi 28 décembre 2016

Les attributs du sujet de Françoise Rey

Je remercie Tabou Éditions pour ce service de presse.


Résumé :

Elle croise par hasard Piotr, un ancien éditeur qui l'a lâchement oubliée depuis des années. Fidèle au souvenir qu'elle en avait, il enchaîne compliments et protestations d'amitié et l'implore presque de lui envoyer un manuscrit. Elle accepte, à condition qu'il lui fasse au préalable un signe : coup de téléphone, courrier, peu importe. Ce signe ne viendra jamais. Décidément, se dit-elle, cet homme n'a jamais eu de parole ni d'audace. Pas de couilles. Au sens symbolique du terme, s'entend.

De souvenirs en séquences oniriques, de réflexions en fantasmes, elle se promène au gré de ses mémoires et fantaisie sur ce thème sensible des attributs virils dont on pense généralement qu'ils signent l'homme et son tempérament. Ici, le héros, ce n'est pas Piotr, mais son scrotum mystérieux, planqué, traqué, remis en question et débusqué enfin, mais à quel prix !


Avis :

Attention, cette chronique est pour un public ADULTE !

Je ne vous présente plus Françoise Rey, la matriarche de roman érotique ! Je me suis attaquée à un autre de ses bébés et vous parle aujourd'hui de "Les attributs du sujet".

Je dois vous avouer que ce qui m'a attiré par cette lecture est avant tout le titre et ce jeu de mots que j'adore particulièrement ! "Les attributs du sujet" ayant un double sens qui est plus ou moins proche selon comme on le voit...

Ici l'auteur flirte entre les fantasmes et la folie à l'état pure ! Un jeu va s'instaurer entre le lecteur et l'auteur pour savoir si ce cher Piotr en a dans le pantalon ! Pour cette quête du savoir, Françoise Rey va nous parler de couilles à travers son histoire. Cela peut être étonnant mais les couilles ont leur propre histoire ! L'auteur de par sa profession va s'amuser à jouer avec les mots avec des expressions comprenant le mot couille et autres synonymes.

Dans cet ouvrage, Françoise Rey nous prouve une fois de plus qu'elle a une grande plume et qu'elle manie les mots comme personne ! Sa maîtrise de la langue française est telle qu'elle joue avec aisance avec son lecteur sans que ce dernier ne s’aperçoive ou très peu des jeux de mots sur les attributs.

Le titre prend tout son sens et on se dit, bien jouée Françoise ! On ressent à travers ses mots, ses phrases tout l'amour qu'elle porte à la langue française et à "Les attributs de ses sujets" 😉. Elle a usé, abusé de son vocabulaire et on redemande ! Tous les amoureux de la langue française et de ses subtilités aimeront assurément le style de ce récit assez atypique.

Est-ce que j'ai passé un bon moment littéraire ? La réponse est un gros oui ! Est-ce que je recommande la lecture de ce livre ? Assurément ! Mais pas aux âmes sensibles ! Je pense que vous apprécierez tous le style littéraire de l'auteur, de sa plume fluide et de son amour des mots ! Le but premier de ce roman n'est pas l'érotisme à l'état brut, il est juste ce qu'il faut.

Si vous ne connaissez pas la plume de l'auteur et que vous souhaitez démarrer votre exploration, je pense qu'il faut commencer avec celui-ci, vous y découvrirez tout l'étendu de son talent !


Note : 9/10

6 commentaires:

  1. Rien que la couverture nous fait comprendre que l'on rentre dans un univers de folie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, le ton est donné dès le départ !

      Supprimer
  2. Ah, tu as touché la corde sensible, je le note ma belle, merci beaucoup pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais c'est avec plaisir ma Vampilou ! :)

      Supprimer
  3. J'ai trouvé, moi aussi, le titre très original. Un très beau jeu de mots. Malheureusement, je ne suis pas très attirée par le résumé même si ton avis me tente beaucoup.. Je note, au cas où ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu te laisses tenter par cette lecture, ce sera avec plaisir que j'en discuterai avec toi :)

      Supprimer