vendredi 30 décembre 2016

L'écriture est une aventure, enseigner le Français en est une autre de Caherine Le Mens

Je remercie les éditions Baudelaire pour ce service de presse.


Résumé :

Que se passe-t-il donc dans un cours de Français ?
Votre enfant ne vous raconte rien, vous ne savez pas comment l'aider, vous êtes étudiant en Lettres et vous n'êtes pas certain d'être capable de devenir un enseignant respecté, vous qui avez vu tant de professeurs chahutés, vous aimez la littérature, mais vous ne savez pas comment en parler, alors lisez L'écriture est une aventure, enseigner le Français en est une autre.
Il ne s'agit pas d'un manuel de pédagogie. Ce n'est pas non plus un roman, mais c'est le récit des aventures d'une professeure de Français passionnée par son métier. Ce témoignage montre qu'aujourd'hui, l'enseignement de la littérature peut être très enrichissant, même pour des élèves fascinés par les nouveaux médias. Ce livre est un message d'espoir.


Avis :

Je dois vous avouer que la lecture de ce roman qui n'en est pas un d'ailleurs a commencé par de la curiosité. En effet, si le titre m'a tout de suite plu, la première de couverture attirée avec ses enfants et ses livres, je me suis plongée dans cet ouvrage relatant la carrière d'un prof. de Français comme on en voit plus !

Elle nous raconte les méandres de la hiérarchie de l'éducation nationale ; tout le monde n'est pas logé à la même enseigne ! Elle nous raconte ses débuts dans l'enseignement, ses craintes, les fautes commises avec ses élèves. J'ai trouvé très intéressant que l'auteur ne nous épargne rien et nous parle un peu de tout ! On y voit les difficultés, les appréhensions que peut avoir une jeune prof.

Si ce livre ne parle pas de Français comme on l'entend, elle donne des débuts de pistes qui selon moi mériteraient d'être étudiées pour aider les jeunes à apprendre le Français, à aider ces mêmes jeunes à leur donner le goût de la lecture !

Ma fille qui ira au collège l'année prochaine, avec ce que j'ai lu et que l'on entend dans les médias, je dois vous avouer que cela me fais peur ! Oui, parce que les programmes allégés n'est clairement pas la bonne solution pour aider ces ados. Les parents auront plus de travail et devront aider davantage leurs enfants qu'à l'époque. Je ne trouve l'équité nulle part dans ce que nous propose l'éducation nationale de nos jours à moins d'être un établissement "ZEP", Zone d'Éducation Prioritaire...

Si vous êtes curieux, si vous êtes futur enseignant et que cela vous fait peur ou que vous êtes parents et que vous vous posez tout un tas de questions concernant l'enseignement qu'a votre enfant au collège, je vous invite à découvrir cet ouvrage qui est vraiment très intéressant !


Note : 9/10

10 commentaires:

  1. Pour travailler dans l'éducation nationale, j'avoue que l'on n'est pas tous logés à la même enseigne mdr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il y ait des avantages dû à l'ancienneté, ok mais après, je ne trouve pas ça fair play pour le reste

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup le sujet, je trouve que c'est toujours extrêmement intéressant !

    RépondreSupprimer
  3. Oh oui, les nouveaux programmes font vraiment peur. Plus ça va moins on apprend de choses aux enfants dans le but soit disant de les aider! C'est tout le contraire qui se produit, il leur manque plein de données.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! J'ai ma fille qui est en CE2 et qui s'ennuie en cours parce qu'elle se retape le programme de CE1 ! Et pareille pour ma fille qui est en CM2 qui révise le programme du CM1 !
      Je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas apprendre ceux que nous avons appris nous, à notre époque ; si on l'a fait, ils peuvent le faire ! Enfin, c'est ce que je pense.

      Supprimer
  4. Je n'ai pas d'enfant, mais je constate tout autour de moi les dégâts d'une éducation allégée. Je le lirai donc avec plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ! C'est terrible, c'est de pire en pire...
      Je t'en souhaite une future belle lecture !

      Supprimer