jeudi 15 décembre 2016

La vie rêvée d'Henrietta de Rebecca Mackenzie

Je remercie les éditions Denoël pour ce service de presse.


Résumé :

Chine, province de Jiangxi, 1941. Au plus haut des légendaires montagnes de Lushan se dresse un internat réservé à des enfants de missionnaires anglais. Henrietta S. Robertson dite Etta, dix ans, est l’une de ces jeunes pensionnaires. Gamine malicieuse désespérément en quête d’attention, elle décrète un jour posséder un don divin, celui de pouvoir prédire la mort de ceux qui l’entourent. Elle a tôt fait de révéler ce pouvoir miraculeux à ses camarades, et se retrouve enrôlée dans le club très fermé des prophétesses. Lorsque la guerre arrive, détruisant tout sur son passage, la divine mission d’Henrietta et de ses amies va revêtir une toute nouvelle importance ; les prophétesses en culottes courtes vont vite s’apercevoir que la limite qui sépare l’imaginaire de la réalité et le bien du mal peut parfois devenir dangereusement floue.

La Vie rêvée d’Henrietta est un roman inoubliable sur la fougue de l’adolescence, évoquant des jeunes filles qui entrent dans l’âge adulte alors même que le monde se dérobe sous leurs pieds.


Avis :

Si le résumé m'a interpellé, que la première de couverture est vraiment splendide, j'ai eu beaucoup de mal à me plonger dans ce roman.

Etta est fille de missionnaires. Nous voyons se dérouler sous nos yeux un drôle de scénario.

Au cœur de la guerre sino-japonaise, Etta alors âgée à d'une dizaine d'années va être envoyée dans un pensionnat par ses parents afin d'avoir toute l'éducation dont elle aura besoin.

A l'adolescence, toutes ces jeunes filles seront éduquées par des anglais.

Le livre alterne les chapitres en nous décrivant la vie des pensionnaires, en leur laissant voix au chapitre. Muriel, une des adultes du pensionnat éduque du mieux qu'elle peut ses jeunes filles. Etta va se démarquer de ses petites camarades ! Une vraie tête brûlée ! Une rebelle et meneuse de surcroît, les jeunes filles la suivront dans ses délires.

Je n'ai pas aimé ma lecture. Dès que j'ai quitté la jeune fille sage, mon intérêt pour l'histoire s'est envolée ! J'ai trouvé ça long que j'ai même finis ma lecture en diagonal, ce qui est assez rare chez moi ! La guerre et ses conséquences apportent un second souffle à ce roman qui en avait grand besoin ! La lecture de ce livre ne fut pas une promenade de santé, et je ne le recommande pas forcément à moins que cette période vous fascine réellement.


Date de parution : 04 novembre 2016.


Note : 5/10

8 commentaires:

  1. La couverture est magnifique, le reste a l'air d'être moyen.

    RépondreSupprimer
  2. Ah dommage, j'avais eu un vrai coup de coeur pour la couverture, mais ton avis me refroidi complètement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis désolée ma belle ! Je comprends ton coup de foudre pour la première de couverture, nous avons eu le même ;)

      Supprimer
  3. Je ne pense pas qu'il me plairait pourtant la couverture est sublime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un véritable contraste entre le contenu et l’apparence !

      Supprimer
  4. Rares sont les fois ou je vois des notes si basses chez toi. Je passe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison ! Mais je n'ai vraiment pas apprécié ma lecture ; du coup, je ne le recommande pas et pense que tu fais bien de l'oublier.

      Supprimer