mardi 24 mai 2016

Lettres à mon utérus du Collectif La Musardine


Je remercie Stéphane pour sa confiance et ce service de presse !


Résumé :

Dans la veine des Monologues du Vagin, 16 femmes écrivent des lettres émouvantes, drôles, fortes, militantes... à leur utérus.

La dernière différence entre les hommes et les femmes tient à un organe : l'utérus.
À notre époque, les femmes peuvent faire de la politique, épouser des femmes, détester le ménage, avoir ou non des enfants, présider le FMI ou être championnes de lap-dance. En quelques décennies, la condition féminine a plus évolué qu'en plusieurs siècles.

On a toutes des choses à dire à notre utérus !
Notre utérus nous a déçues, blessées, surprises, il nous a envoyées à l'hôpital, il a fait de nous des mères, il a été prélevé. Nous, auteures de ce recueil, avons écrit une lettre à notre "matrice", organe si peu étudié alors qu'il régit notre vie quotidienne, règles, ménopause, grossesses, endométriose, vie sexuelle.

Marlène Schiappa, fondatrice du réseau "Maman travaille", a réuni dans ce recueil 16 femmes influentes et représentatives de la nouvelle vague féministe :
Cassia Carrigan, Nadia Daam, Octavie Delvaux, Géraldine Durand, Camille Emmanuelle, Sandra Franrenet, Marie Lafragette, Johanna Luyssen, Maïa Mazaurette, Marie Minelli, Olivia Moore, Julia Palombe, Delphine Philbert, Gaëlle Renard, Léa Rivière, Juliette Speranza.

Stéphane Rose (cofondateur de la cérémonie des Gérard, écrivain) préface cet ouvrage collectif avec l'humour grinçant qu'on lui connaît, et Cédric Bruguière, auteur de livres sur l'égalité, le conclut.

Avis :

Seize personnes se sont prêtées au jeu d'écrire une lettre à leur utérus ou pas !

La préface est ouverte par Stéphane Rose, la postface par Cédric Bruguière. Ces hommes ont deux façons différentes de voir l'utérus et c'est ce qui rend cet ouvrage intéressant : la perception de chacun.

Quand aux seize personnes qui ont écrit ouvertement à cette "matrice" cachée à la vue de tous, ce sont dévoilées très intimement et nous amène à nous poser des questions.

Pour ma part, je me suis reconnue dans certaines situations évoquées par les auteurs, j'ai trouvé intéressant d'avoir le point de vue d'une personne extérieure sur une situation complexe et soucieuse que peut causer l'utérus à la femme !

Je me suis demandée à la fin de ma lecture si j'aurai eut le courage de faire comme toutes ses femmes, d'écrire une lettre ouverte à tous, à mon utérus. Et bien, figurez-vous que oui ! Parce que je pense que ça peut être utile voire aider les personnes qui pourraient se poser des millions de questions sans jamais oser en poser ne serait-ce qu'une seule. Il faut parler de cet organe inconnu ! Et pourquoi pas le faire à travers une lettre, c'est moins rébarbatif qu'un cours de biologie.

Cet ouvrage nous amène à beaucoup réfléchir et ce n'est pas parce qu'il est question d'utérus que la gent masculine ne puisse pas jeter un coup d’œil dessus ! Bien au contraire, ils comprendraient un peu mieux la condition de la/sa femme, que la vie d'une femme n'est pas long fleuve tranquille...

Si vous avez lu "La revanche du clitoris" et que vous avez apprécié votre lecture, "Lettres à mon utérus" devrait vous plaire davantage ! C'est un ouvrage que je vous recommande fortement de lire, je l'ai dévoré assez rapidement pour ma part !


Note : 9/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire