mardi 26 novembre 2019

Les vendanges du Loubiac de Michel Giard

Résumé :

Rien ne prédestinait Léonie Marciac à diriger le domaine viticole familial en Bordelais. Pourtant, tout change avec la mobilisation de son mari en août 1914. Visionnaire, habile et décidée, Léonie se révèle une remarquable femme d'affaires et s'émancipe, au grand désespoir de son époux. Des foires aux vins à l'Europe des palaces, des beaux jours de l'été 1914 à ceux de 1939, quel sera le destin de Léonie, femme de tête et de cœur ? Saveurs des huîtres du bassin d'Arcachon et soupe amère, passions et déchirements, jeunesse et déclin, grands malheurs et petits bonheurs alternent sur les rives de la Gironde et au bord de la mer.


Avis :

J'ai découvert la plume de Michel Giard, il y a maintenant deux ans et depuis ma découverte de cet auteur de talent, je ne le quitte plus et lis toutes ses publications que je prends plaisir à chaque fois à vous présenter. Une fois de plus, l'auteur a su m'emmener avec lui dans ce monde viticole du XIXème siècle avec délice !

Je vous invite aujourd'hui à partir faire un tour dans le Bordelais où nous allons faire la connaissance de Léonie, qui depuis le départ de son mari Philippe pour le front doit faire face à de nouvelles tâches dont l'exploitation de leur domaine viticole et agricole de sa famille. Dans cette nouvelle tâche, elle sera soutenue et aidée par son maître de Chai. Il faut dire qu'à l'époque, lorsque les hommes devaient partir au front, c'étaient les femmes qui devaient prendre le relais et faire leur travail.

Léonie va se découvrir de nombreux talents cachés depuis le départ de son mari ! En effet, elle est très douée dans ce métier qu'elle découvre. Elle a des rêves de grandeurs et va tout mettre en oeuvre pour arriver à se fins. Bien décidée à réussir, elle saura se montrer redoutable à tous les points de vue.

Mais si Léonie est autant douée c'est parce que le fruit n'est pas tombé très loin de l'arbre. Elle est issue d'une famille de négociants en cidre, en Normandie. C'est un peu différent mais dans les grandes lignes, c'est à peu près le même travail.

Léonie va faire preuve de courage, de détermination pour mener à bien sa barque. Alors tout ne lui sourit pas, elle ne va pas faire des exploits en un claquement de doigt mais à force de persévérance, elle va finir par réussir. Nous allons assister à son combat difficile avec l'envie de la soutenir dans ses moments de joies comme de tristesses mais elle ne lâchera rien. Elle va nous transmettre sa passion, son envie de réussir et on a envie qu'elle y arrive !

L'histoire est intéressante, très prenante. J'ai été agréablement surprise de voir toutes les connaissances de l'auteur sur ce temps, sur cette époque, sur la viticulture et le domaine agricole. On ressent tout le travail qui a été fourni par l'auteur pour nous offrir un récit des plus justes. Les descriptions sont incroyables, j'avais l'impression d'être sur place, de marcher dans les allées de cette exploitation.

A travers son roman, Michel Giard rend hommage aux soldats qui se sont battus pour nous, pour notre liberté. Mais il rend également hommage à ces femmes, ces enfants qui ont œuvré dans l'ombre, qui ont participé bien malgré eux à ces guerres.

La plume de l'auteur est belle, fluide, très agréable à lire. Je suis une grande fan de son style qui arrive à me transporter à chacune de mes découvertes livresques.

Tout ça pour vous dire que j'ai passé un agréable moment livresque en compagnie de Léonie, cette femme qui a su donner une grande et belle vie à un domaine viticole à une période difficile de l'histoire... A découvrir !


Note : 8/10


Nombre de pages : 370


Je remercie De Borée Editions pour cette lecture.

10 commentaires:

  1. Celui ci me tente bien, en ce moment j'ai besoin de ce genre de lectures

    RépondreSupprimer
  2. Malheureusement, ce ne sera pas pour moi ma belle...Bien que j'ai pris beaucoup de plaisir à te lire, comme toujours !

    RépondreSupprimer
  3. Tout comme celui que tu as présenté il y a quelques jours, le sujet ne m'emballe pas plus que ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de soucis Perrine, ce sera pour une prochaine lecture

      Supprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !