lundi 4 novembre 2019

Des palmiers dans la neige de Luz Gabàs

Résumé :

"Elle va bien, elle est très forte, elle n'a pas le choix."
Un fragment de lettre, découvert par hasard, et toutes les certitudes de Clarence de Rabaltué s'effondrent. Bercée dès l'enfance par les récits de son père, elle croyait tout savoir de cette jeunesse passée sur l'île tropicale de Fernando Poo, en Guinée espagnole. De l'odeur enivrante du cacao, de la richesse de la végétation et du soleil écrasant...
Mais elle ignore tout de cette mystérieuse "elle" et de son lien avec son père.
Et s'il existait une tout autre vérité, loin de l'histoire familiale officielle ? Un passé fait de secrets, d'amours interdits, de conventions sociales bafouées et de danger...
Clarence s'envole pour la Guinée, déterminée à remonter le temps jusqu'à cet hiver 1953 où tout a commencé.

A la fois grande saga familiale et fresque épique, le récit traverse les océans, les générations et nous confronte à l'un des aspects les plus sombres de notre passé colonial.


Avis :

En 1953, Killian décide de partir avec Jacobo vers une terre inconnue et exotique, l'île de Fernando Poo. C'est sur cette terre, à la ferme de Sampaka qu'ils vont cultiver l'un des meilleur cacao du monde. Les frères sont beaucoup plus heureux ici qu'en Espagne où la vie était beaucoup plus dure et triste. Sauf que voilà, l'un des frères va commettre l'irréparable ce qui va créer un terrible fossé entre les deux frères qui vont devoir cacher un lourd secret jusqu'à leur tombe...

Nous sommes en 2003, où nous faisons la connaissance de Clarence, une jeune femme espagnole qui a été porté par les récits de son père, Jacobo depuis toujours. Elle pensait tout connaître de sa vie, de sa jeunesse, de ses aventures mais en réalité, ce n'est pas le cas et c'est ce qu'elle va découvrir en retrouvant des fragments d'une lettre trouvée par hasard. Cette lettre fait référence à une femme mais de qui ? Résolument décidée à connaître la réponse à cette question, elle se lance dans une grande et longue enquête qui va la pousser à partir pour la Guinée.

Tel un véritable archéologue, elle va déterrer le passé de Kilian, son oncle et de Jacobo ; et si les deux hommes de sa vie n'étaient pas ceux qu'ils ont toujours prétendu être ? Est-ce que sa vie serait un tissu de mensonges ? Quels terribles secrets voudraient-ils voir garder cachés ? Autant de questions, que de craintes qui vont devoir lever leurs voiles au fil des pages.

J'espère que vous n'avez pas le mal de l'air car nous allons voyager entre l'Espagne et la Guinée, alternant le passé et le présent afin de trouver la vérité ! Les nombreux flashback sont essentiels pour comprendre les actions passées qui ont amené ce présent. Les émotions et les ressentis de l'époque avec la conjoncture politique ont amené la famille de Clarence à faire des choix... Terribles. A-t-elle réellement besoin de connaître le pan de l'histoire familiale pour pouvoir avancer ? Parce que si Kilian et Jacobo ne veulent pas déterrer le passé, on comprend aisément le pourquoi du comment. La crainte que j'ai eu durant ma lecture était de savoir comment allaient sortir les squelettes du placard...

Ne vous fiez pas à sa taille, l'histoire est très intéressante malgré quelques longueurs de-ci, de-là car l'histoire peine à se mettre en place au début puis la fin tarde à se finir... Je sais, je suis la contradiction incarnée, moi qui suis fan des fins un peu longue, je ne suis pas spécialement satisfaite de celle-ci, en terme de taille.

Vous savez à quel point j'aime apprendre de mes lectures, ici, j'ai été servi ! Je ne connaissais pas cette Histoire sur les colonies espagnoles, de la façon dont la Guinée a été envahi, méprisé par les envahisseurs qui n'ont pas hésité une seule seconde à transformer ses pauvres guinéens en esclave. Les envahisseurs se croyaient permis de faire tout ce que bon leur semblait au détriment de l'humain, je peux vous dire, que ça fait froid dans le dos ! Je trouve révoltant ce qui s'est passé, de les priver de leurs droits, c'est leur pays ! Ils ne pouvaient plus se rendre dans les lieux où ils allaient avant sous prétexte que l'envahisseur -blanc- avait pris ses aises. Les femmes ont été rabaissé plus bas que terre, elles étaient devenues les filles de joie de l'envahisseur blanc. De ce fait, des enfants sont nés de ces rapports forcés mais bien évidemment, aucun n'a de père... Comme vous pouvez vous l'imaginer, les orphelinats étaient blindés d'enfants métissés.

La plume de l'auteur est très agréable à lire mais comme je vous l'ai mentionné plus haut, les passages inutiles selon moi ont alourdi le récit, c'est dommage car cela se ressent dans le rythme de lecture.

Tout ça pour vous dire que si vous aimez les romans historiques aux allures de saga familiale, ce livre est fait pour vous ! C'est un livre que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir, il est riche et très intéressant.


Note : 8/10


Nombre de pages : 658


Je remercie les Editions Charleston pour cette lecture.

10 commentaires:

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !