mardi 26 octobre 2021

L'éventreur du Palais-Royal de Sylvain Larue

Hello !

J'espère que vous allez bien ! Je reviens vers vous avec une nouvelle enquête du célèbre Léandre Lafforgue, personnage clé de Sylvain Larue qui est paru en poche ! Vous pourrez retrouver mes précédentes chroniques sur le blog, dans l'onglet "De Borée".
Les lectures de la Diablotine


Voici le résumé du livre :

Le cinquième tome des enquêtes de Léandre Lafforgue

Justice doit être faite, en ce matin d'été 1855 ! Appréhendé au terme d'une longue investigation, Magon, "l'Eventreur du Palais-Royal", meurtrier sadique de prostituées, est conduit à l'échafaud devant lequel, jusqu'au bout, il clame son innocence. Mais quelques instants après que sa tête est tombée, on retrouve le corps d'une autre femme galante atrocement mutilé... L'hypothèse d'une terrible erreur judiciaire éclate alors dans la presse, encouragée notamment par les déclarations d'un magistrat zélé et d'un commissaire de police obtus, persuadés que les hommes de Léandre Lafforgue n'ont pas suivi la piste qu'ils ont toujours envisagée. C'est l'heure pour le Goupil et ses agents de mener une enquête à haut risque, les obligeant à plonger dans le monde interlope, violent et tabou des amours tarifées, afin à la fois de blanchir pour de bon leur réputation d'enquêteurs et d'éviter aux pauvres filles de joie de tomber entre les griffes du pervers sanguinaires...


Voici mon avis sur le livre :

Je trouve que ce cinquième opus est plus sombre et glauque de ceux que j'ai lu jusqu'à présent mais je trouve également qu'il n'a rien à envier aux autres opus de la saga !

Nous sommes à Paris, en 1855, sous la deuxième République (sous le régime de Napoléon III). Un homme a été jugé coupable de plusieurs meurtres abominables de prostituées et a été pour cela décapité sauf que voilà, le jour même, une prostituée est retrouvée assassinée. Et je vous le donne en mille, c'est exactement le même mode opératoire que pour les précédents meurtres ! Celui que l'on pensait être "L'éventreur du Palais-Royal" n'est pas la bonne personne qui a été à l'échafaud. Magon clamait son innocence depuis le début et il s'avère qu'il n'avait pas menti... Ou pas ! En tout cas, c'est ce cher Lafforgue qui va devoir reprendre l'enquête. Aurait-on commis une erreur judiciaire ? Est-ce qu'un nouveau meurtrier serait en train de sévir dans les rues de la ville ? Aurait-on à faire à un copy cat ?

Sur le papier, Magon faisait un coupable idéal, il n'en fait aucun doute même si les policiers n'ont jamais réussi à lui faire avouer les horribles meurtres. Mais voilà, depuis, il nous est permis de douter depuis ce dernier meurtre. On ne doute pas un seul instant que le Goupil va mener cette enquête jusqu'au bout car il en va de la réputation des policiers plus que de l'institution elle-même. Auraient-ils commis une bévue ?

Lors de votre lecture, soyez bien attentif au prologue et au premier chapitre qui posent les bases de ce récit aux multiples facettes. Dans notre enquête principale, l'auteur va avoir recours à plusieurs flash back qui vont nous donner l'opportunité de suivre plusieurs enquêtes à la fois.

Avec beaucoup de minutie et de patience, Lafforgue va se plonger dans les archives depuis 1848 afin de comprendre comment les filles de joies ont passé de vie à trépas. Il espère trouver le fil rouge, celui que les enquêteurs n'auraient pas vu auparavant, ce petit détail qui chiffonne et fait tilt. Réussira-t-il à blanchir l'honneur de la police ? Est-ce que Magon était réellement le coupable ? Autant de questions qui trouveront des réponses à mesure que l'on avance dans l'histoire.

La plume de Sylvain Larue est belle, fluide, glauque et très agréable à lire. Je prends toujours autant de plaisir à lire ses récits riche en Histoire qu'il arrive à intégrer à son histoire avec brio. La partie historique est la partie qui me fascine à chaque fois tant il respecte le langage et le cadre de l'époque. La fin du livre est très addictif, vous ne voudrez plus le lâcher jusqu'à être arrivée à la dernière page. Si vous avez une âme sensible, ce livre ne sera pas fait pour vous car les descriptions de l'auteur dans l'horreur et la noirceur sont glaçantes et bien ficelées.

Tout ça pour vous dire que j'ai beaucoup aimé cette nouvelle enquête du Goupil qui nous emmène dans les méandres d'un Paris sombre et glauque. Une enquête que je vous recommande vivement à la lecture !


Ma note :

Les lectures de la Diablotine



10 commentaires:

  1. Moi qui ne suis pas fan de l'historique, je pense que le côté thriller en plus, pourrait vraiment me plaire !

    RépondreSupprimer
  2. Ça donne sacrément envie de découvrir cette série ! Ça fait longtemps que je n'en ai pas lu dans un cadre historique.

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas spécialement mon genre de lecture mais contente de voir que tu as adoré ! Ta chronique est simple, efficace et bien rédigée. :D

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien l'historique mais en enquête je ne suis pas certaine, à voir

    RépondreSupprimer

Bonjour,

Merci de votre visite sur le blog et de m'avoir laissé un petit mot.

A bientôt !