mercredi 12 octobre 2016

Le Bal des Cochons de Françoise Rey

Je remercie Estelle pour sa confiance et ce service de presse !


Résumé :

26 ans après son grand succès-La femme de papier-elle avoue qu'elle ne saurait plus en écrire les passages exaltés. Pour autant, il lui reste l'envie du verbe, et de la chair que ce verbe invente. Or, quoi de plus charnu et de plus charnel que le cochon ? Pour Françoise Rey, le cochon, le petit cochon, c'est la version adoucie, amusante, fantaisiste, inventive, victorieuse, de la sexualité.

Françoise Rey se revendique donc ici non pas écrivain érotique, mais écrivain cochon. C'est peut-être restrictif, mais ça lui plaît. Pas d'emphase, pas de déception possible de lecteurs non avertis, pas de choc en leur esprit égaré par des critiques trop peu explicites.

Elle a eu envie, dans ce roman, de rassembler tous les cochons qui habitent sa mémoire, sa culture et son imaginaire. Elle les a convoqués en leur adressant ce message : "Venez petits cochons, vieux, cochons et tous les autres ! Votre écrivain vous attend."


Avis :

Avant de vous donner mon avis, ce livre et cette chronique SONT POUR UN PUBLIC AVERTI ! Âmes sensibles s'abstenir, passez votre chemin !

Que vous dire de cet ouvrage ? C'est une cochonnerie à se mettre sous la dent ! Ce livre qui n'est pas à mettre entre toutes les mains, pour les plus sages ou les plus chastes d'entre nous ne sauraient appréciés la lecture de ce livre et se trouveraient vite heurter mais pour les plus aguerris, Françoise Rey saura vous ravir ! Son langage est cru, il peut être choquant mais c'est tellement dans la lignée, tellement elle, que ça ne choque pas ! Du moins, ça ne me choque pas ! Et cette petite cochonnerie est à partager entre cochons...

Françoise Rey nous dépeint avec ses mots, la vie de tous les jours, un quotidien qu'elle nous présente avec son regard d'auteur cochon parce qu'au final, c'est bien ce qu'elle est non ? Ou alors, c'est ce qu'elle veut nous faire croire...

"Le bal des cochons" est son dernier bébé et ce n'est pas anodin si elle fait référence au cochon, cet animal rose, avec une queue en forme de tire-bouchon, bien en chair. Dès les premières pages, nous sommes mis dans le bain ! Soit ça passe, soit ça casse et pour ma part, c'est passé !

Dans ce livre, l'auteur nous décrit des situations comiques, de la vie de tous les jours lorsque l'homme et la femme se perdent dans les faiblesses de la chair. C'est cette notion qui est à retenir ici.

La plume de l'auteur est belle, fluide, aucunement vulgaire ! Ajouté à ça une touche humoristique, ça rend les descriptions de la vie quotidienne toute douce... Ou pas !

Vous connaissez "Scènes de ménage" ? Et bien, c'est "Le bal des cochons" avec du Q !

Un mot sur cette magnifique première de couverture, elle est vraiment splendide !! J'ai un vrai coup de cœur pour cette dernière et je veux bien le masque également !

Les amoureux de la plume de Françoise Rey ce livre est pour vous ! Un must have pour les collectionneurs de la grande Dame !

Vous voulez découvrir la plume de la Matriarche du "Cochon" ? "Le bal des cochons" pour commencer devrait vous convenir !


Note : 9,5/10

8 commentaires:

  1. Bon... Je suis certaine que tu connais mon avis sur ce roman.
    Trop osé pour moi. Bien que le titre m'a beaucoup fait rire, je pense qu'il est plus sage pour moi de passer mon chemin :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Et rien que pour être venue me lire, je t'en suis reconnaissante ! Merci de m'avoir lue malgré tes réserves <3

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout mais j'avoue que ton avis m'intrigue avec ce titre hors du commun :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois reconnaître que la métaphore est très bien trouvée ;)

      Supprimer
  3. Deuxième chroniques que je lis et je suis de plus en plus tentée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me permettrais pas de t'influencer car la lecture est assez spéciale. Françoise Rey a un style bien à elle soit tu aimes, soit tu n'aimes pas...

      Supprimer
  4. Ah, n'étant pas une chochotte, je me laisserai bien tenter, surtout que j'adore la couverture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi donc, je la trouve splendide !
      Je savais que tu en avais dans le pantalon ! ;)

      Supprimer