mardi 8 novembre 2016

Géographie de nos amours de Rebecca Walker


Je remercie LP Conseils pour ce service de presse !


Résumé :

Étudiante à Yale, une américaine de dix-neuf ans décide de prendre une année sabbatique pour partir à la découverte de ses origines.

Son périple, où s'entremêlent couleurs, odeurs et mystères du continent africain, la mène sur l'île de Lamu, à l'est du Kenya, où elle rencontre Adé, un jeune swahili.

Coup de foudre immédiat ! Ils décident de se marier et de rester là, à l'écart du monde. Mais la vie peut-elle réunir longtemps deux êtres aux antipodes l'un de l'autre ?

La toute-puissance d'un amour, sa pureté, son intensité... Tels sont les thèmes de ce premier roman que la presse américaine considère déjà comme un classique.


Avis :

La jeune étudiante de Yale va partir pendant toute une année avec son amie Miriam faire le tour du monde, elles vont parcourir ensemble différents pays et apprendre à vivre selon les coutumes des pays où elles se trouveront.

Sauf que notre jeune héroïne américaine va plus tard changer de prénom pour en prendre un arabe. Elle se fera appeler Farida. Son prénom signifie "femme exceptionnelle". Mais avant d'en arriver, un long périple débutera par l'Afrique puis l’Égypte. Elles iront au Caire, aux temples d'Abou Simbel en passant par le Nil bien évidemment pour terminer à l'est du Kenya, sur l'île de Lamu.
Sur cette île, elle tombera sur l'homme de sa vie, Adé. C'est un jeune pêcheur et sculpteur de motifs sur portes, pour les grandes fortunes de l'île...
Sauf que rien ne sera simple pour eux, la vie sera méchante et cruelle ; elle sera parsemée d'embuches mais ils se battront ensemble ! Ils surmonteront ensemble les épreuves qui se dresseront devant eux. Oui mais pour combien de temps pourront-ils lutter ?

La plume de l'auteur est fluide et globalement agréable mais je n'ai pas été transporté par l'histoire de notre jeune couple. Je trouve qu'il manque un peu de profondeur, de descriptions des paysages. Certains auteurs nous abreuvent de descriptions, je trouve que Rebecca Walker a été avare dans son récit, ce qui aurait apporté un vrai plus non négligeable à son récit qui a pour thématique le voyage, la liberté et l'amour.


Note : 6/10

6 commentaires:

  1. J'avais hésité à le demander en voyant ta chronique, je me dis que j'ai bien fait de ne pas le prendre.

    RépondreSupprimer
  2. Je passe mon tour! M'en veux pas hein mais c'est pas vraiment ma tasse de thé ;)

    RépondreSupprimer
  3. Bon, je ne suis pas certaine que ce soit mon genre malheureusement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que tu aimerais ma belle...

      Supprimer