mardi 18 avril 2017

Le roman d'Elsa de Geneviève Senger

Je remercie Terres de France de Presses de la Cité pour ce service de presse.


Résumé :

De sa beauté, Elsa Samuelson n'est pas consciente. De sa détermination, elle sait qu'elle peut tirer le meilleur. En ce début du XXe siècle, l'époque sied aux pionnières. Mais comment convaincre son père, riche banquier parisien, de sa volonté d'être médecin ? Elle accepte d'épouser Adrien de Longeville, un aristocrate désargenté ; en contrepartie, elle poursuivra ses études. Dans un domaine où il y a tant à faire pour les futures mères, et particulièrement celles des quartiers populaires, Elsa se sent investie d'une mission. Sa vocation est là, auprès d'elles, en souvenir d'une douleur jamais cicatrisée...

Au point de sacrifier sa vie de femme, de renoncer à l'amour, à Théo, cette rencontre qui tient du miracle, à la maternité ?


Avis :

Nous sommes dans le Paris de 1900. Elsa est la fille de Salomon Samuelson un banquier de confession juive qui a fui les pogroms de Russie. Elsa est le portrait craché de sa défunte mère et elle aspire à devenir médecin. C'est très courageux de sa part car si de nos jours les préjugés sont tombés pour l'époque, ce n'est pas le cas. Avant de se confronter au refus de ses pairs, c'est celui de son père qui souhaite qu'elle se marie comme ses sœurs et qu'elle soit elle aussi prisonnière d'une cage dorée. Son père a accepté qu'elle passe le bac, ce qui est une simple formalité pour nous ne l'était pas pour l'époque. Elle n'a pas envie d'être la captive, la soumise d'un homme, elle veut vivre et s'affirmer.

Le destin est bien fait ! Adrien de Longeville est l'homme avec qui Salomon veut que sa fille se marie. Adrien est un normand aristocrate qui a une vision du monde "futuriste" pour l'époque et accepte contre toute attente que la belle Elsa fasse des études de médecine...

On va suivre le parcours d'Elsa de 1900 à 1914 sous la belle plume de Geneviève Senger qui sait parfaitement nous plonger dans la vie de l'époque. L'auteur prend bien soin de nous montrer toutes les difficultés que pouvaient rencontrer les femmes au début du XXème siècle.

Nous suivrons Elsa et Gretchen (sa consœur) qui est allemande dans leurs études pour devenir médecins, nous suivrons leurs parcours semés d'embûches par ces hommes qui n'ont finalement aucun respect pour les femmes car pour eux, il n'est pas envisageable qu'elles puissent faire médecine...

Mais le problème ne s'arrête pas là ! En effet, leurs patients masculins refusent d'être soignés par une femme ! Elsa tiendra bon, coûte que coûte ; elle n'a pas travaillé durement toutes ces années pour rien, non ! Elle soignera les femmes qui refusent de se faire soigner par les médecins hommes. Ce n'est qu'un juste retour des choses après tout ! Mais ce ne sera pas une sinécure une fois de plus, cette situation va créer des tensions nouvelles.

Si on suit assidument l'histoire d'Elsa, il y a Théo, un drôle de personnage pour l'époque qui milite pour l'égalité salariale entre les hommes et les femmes. Comme quoi, ce combat, on le mène toujours à notre époque !

En conclusion, "Le roman d'Elsa" est une très belle lecture, vous passerez assurément un bon moment lecture, j'ai énormément apprécié ce voyage dans le temps et de voir le combat qu'a mené Elsa pour arriver à vivre son rêve !


Note : 9,5/10

16 commentaires:

  1. Ce n'est pas mon style de lecture, mais merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
  2. J'aime bien ces romans qui se situent au début du siècle dernier. Je note ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu devrais apprécier autant que moi

      Supprimer
  3. Le sujet traité est passionnant et les personnages me semblent très intéressants. Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
  4. le résumé ne me dit rien je passe mon tour!

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup ce genre de lecture! Ton avis est excellent ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma mam'zelle pour ton zolie compliment ! <3 <3 <3

      Supprimer
  6. Eh bien, je n'étais pas spécialement tentée et pourtant, à la suite de ton avis, je ne dirai pas non !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie ma Vampilou, tu ne le regretteras pas :)

      Supprimer
  7. Je n'étais pas tentée plus que ça mais ton avis m'a convaincu du contraire, je prends note, merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  8. Réponses
    1. Oh, je suis heureuse de t'avoir séduite avec ce titre ! :D

      Supprimer