lundi 13 mars 2017

Guérilla social club de Marc Fernandez

Je remercie les éditions Préludes pour ce service de presse.


Résumé :

Deux hommes disparaissent à Madrid. Un autre à Paris et une femme à Buenos Aires. Chaque fois, le même scénario : les victimes sont enlevées et leur cadavre retrouvé mutilé. Toutes ont aussi un passé commun : leur combat contre les dictatures d’Amérique latine dans les années 1970 et 1980.

Parmi ces disparus figure l’un des amis du journaliste madrilène Diego Martín. Il décide de se pencher sur cette affaire pour son émission de radio, aidé par la détective Ana Durán, sa complice de toujours, et par l’avocate Isabel Ferrer.
Une enquête de tous les dangers qui va les mener de l’Espagne à l’Argentine en passant par le Chili, et les obliger à se confronter aux fantômes de l’Histoire. Ce qu’ils découvriront fait froid dans le dos, car, quarante ans après l’opération Condor, le rapace continue de voler.

L’auteur de l’acclamé Mala Vida, finaliste du Grand Prix des lectrices de Elle, revient avec un nouvel opus, plus haletant que jamais, à cheval entre l’Europe et l’Amérique latine, où le passé vient frapper à la porte d’anciens guérilleros… Ennemis un jour, ennemis toujours.


Avis :

Ce titre avait tout pour plaire et devenir un coup de cœur mais...

Marc Fernandez a ancré l'intrigue de "Guérilla social club" dans des faits réels survenus en Amérique latine et en Europe.

Reprenant certains personnages découverts dans son premier ouvrage, il nous emmène sur le terrain des dictatures militaires. Quarante ans après le coup d'État ayant permis à Pinochet d'accéder au pouvoir au Chili et trente ans après que ce dernier ait réchappé à une tentative d'assassinat, d'anciens guérilleros ayant combattu les diverses juntes d'Amérique latine sont retrouvés assassinés en Espagne, en Argentine et au Chili. Parmi ces victimes se trouve l'un des meilleurs amis de Diego Martin, journaliste madrilène... Conséquences ? Il va se pencher attentivement sur cette affaire qui sera loin d'être une simple enquête car elle sera parsemée d'embuches et s'avérera dangereuse ce qui l'obligera à se confronter aux fantômes de l'Histoire...

Marc Fernandez est un ancien journaliste, ce qui rend son récit, sa plume très pointu. Le récit est riche, on sent que l'auteur a fait un gros travail en amont sur le point de vue historique. Sa plume est fluide, direct et j'adore ! Pas le temps de s'ennuyer dans ce récit, l'action est privilégiée ! Il y a moins de descriptions mais pour ce genre de roman, cela ne pose pas de problème.

"Guérilla social club" est un roman qui se lit vite, sans prise de tête. Les personnages sont bien construits et attachants. Ce qui m'a un peu perturbé, ce sont les allers-retours entre l'Amérique du Sud et l'Espagne qui m'ont un peu ralenti dans ma lecture, mon temps d'adaptation a été un peu longuet.

Point négatif relevé aussi : le dénouement final est un peu rapide, en tout cas pour moi, j'aurai aimé que l'auteur nous corse un peu la chose !

En conclusion, c'est un bon roman qui saura vous tenir en halène jusqu'à ce que vous trouviez la solution 😉 !


Note : 8/10

10 commentaires:

  1. Pourquoi pas, ça m'a l'air pas mal palpitant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne seras pas déçue à mon avis ma belle !

      Supprimer
  2. Je ne sais pas trop si j'apprécierais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le côté "action" pourrait te plaire je pense

      Supprimer
  3. Je suis du même avis que Viou03, je ne sais pas trop si j'aimerais ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te connais pas assez pour te répondre Melly... Il n'y a que toi qui saura :)

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas mais ça me plait beaucoup. Je me le note! :)

    RépondreSupprimer
  5. Comme Pauline, je me le note aussi, merci pour la découverte de ce titre !

    RépondreSupprimer