jeudi 26 janvier 2017

Mrs Dalloway de Virginia Woolf

Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.


Résumé :

Clarissa Dalloway est sortie acheter des fleurs. En chemin, elle repense à son mariage. Eût-elle épousé Peter Walsh, il lui aurait fallu renoncer au confort et se mettre en péril. Mais, si son couple dure depuis trente ans, c'est qu'elle l'a protégé derrière une digue de non-dits, de silences et de rêves sacrifiés.

Épouse, mère, hôtesse : comme cette Londonienne de la haute société semble conventionnelle... SOn existence se borne à la sphère domestique. Or quel être peut se résumer à la simplicité d'une apparence, d'un milieu, ou aux mœurs de son temps ? Et que dire de la multitude d'émotions et d'intuitions à jamais informulées ? C'est cette autre Clarissa que révèle chacun des petits événements dont sa journée est tissée, chacune des pensées dont ce roman s'attache à restituer les moindres inflexions.

Virgina Woolf, qui a lu Proust et Joyce, démontre que rien-une course en ville, l'organisation d'un dîner-n'est trop ordinaire aux yeux d'un écrivain. En fouillant la conscience et l'inconscient de Clarissa, en exposant la richesse de sa vie intérieure, elle nous invite à mieux considérer la femme superficielle qu'elle paraît être.

Une page du roman britannique se tourne avec Mrs Dalloway, au rythme des heures égrenées par l'horloge de Big Ben.


Avis :

Me revoici aujourd'hui avec un nouveau classique de la littérature britannique que je vous propose de découvrir pour certains et de redécouvrir pour les autres.

Je ne connaissais pas cet ouvrage, c'est avec une grande curiosité et intérêt que je me suis lancée dans cette lecture ! "Mrs Dalloway" est l'un des roman les plus connu de l'auteur, autant vous dire que j'ai placé la barre très haute pour cet ouvrage.

On est plongé, le temps d'une journée, dans la vie de Clarissa. Elle est en plein préparatif pour une réception qui aura lieu le soir même, pleine de nostalgie, elle fait le point sur sa vie lorsque Peter Walsh, un ancien soupirant et ami vient lui rendre une petite visite...

Mrs Dalloway est une héroïne tellement humaine, commune que l'on s'attache facilement à elle. La lectrice va facilement pouvoir se sentir proche d'elle. On va partager avec elle telle une amie ses souvenirs, son choix de mari (Monsieur Dalloway), ses espérances pour la soirée à venir mais aussi pour son avenir... A travers Clarissa, nous devinons que se cache Virginia Woolf elle-même, qui décrit ses pensées.

A côté de ça, on découvre une multitude de personnages qui évoluent à Londres dont Septimus Warren Smith, un jeune homme traumatisé par la guerre, qui sombre petit à petit dans la folie, malgré l'amour que lui porte sa femme, Lucrezia...

Je ne vais pas vous leurrer, certains passages sont long, très long à se demander si l'auteur ne s'est pas un peu perdu ! Mais en y regardant d'un peu plus près, on se rend compte, que ce n'est pas si inutile que ça finalement. C'est une lecture sentimentale, les émotions retranscrites par l'auteur sont intenses, vraiment troublantes, bouleversantes. J'ai été touché par ces petits portraits d'hommes et de femmes, si différents, mais finalement liés par une même destinée : la mort.

Une très belle réflexion sur la condition humaine. Cette lecture m'a redonné l'envie de me plonger dans la saga des "Rougon-Macquart" de Zola.


Note : 8/10

8 commentaires:

  1. C'est un livre extraordinaire, d'une subtilité extrême. Peu d'écrivains savent aussi bien décrire les sentiments et toutes leurs fluctuations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je partage votre avis, les sentiments décrits dans cet ouvrage sont vraiment intense

      Supprimer
  2. Voilà qui pourrait bien me tenter, ça a l'air très fort, donc je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très fort en effet ! Tu ne ressortiras pas indemne de ta lecture ma belle !

      Supprimer
  3. Il y a bien longtemps que je n'ai pas lu un roman de l'auteur. Je les avais pas mal à apprécier à l'époque. Il faudrait que je me replonge dans son univers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que de temps en temps se couper de la littérature ne fait pas de mal et je ne peux que t'encourager à te replonger dans les ouvrages de l'époque ;)

      Supprimer