vendredi 20 octobre 2017

Dans le cœur d'une maman de Rintarô Uchida et d'Etsuko Nakamura

Je remercie Nobi-Nobi ! pour ce service de presse.


Résumé :

"Ça veut dire quoi, être une maman ?"
Voici la question que se sont posés les deux petits lapins Mimi et Tao.

Illustré par les aquarelles délicates d'Etsuko Nakamura, Rintarô Uchida nous décrit ici le portrait d'une maman vu à travers le prisme de l'enfance. Un conte attendrissant qui dépeint avec douceur le lien entre une mère et son petit.


Avis :

Tao et Mimi jouent ensemble, dehors lorsque Tao demande à Mimi "ça veut dire quoi être une maman ?"...

Une petite histoire très touchante, mignonne et très intéressante que tous les petits apprécieront de découvrir.

Les illustrations à l'aquarelle sont vraiment belles, les enfants aimeront ces belles couleurs pastelles, toutes douces, toutes gentilles qui invitent à la douceur et aux câlins.

Ce livre plaira à tous les coups aux plus petits !


Note : 10/10

Agnus Dei de Catherine Scapula

Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.


Résumé :

"Seul sur le banc en pierre, face à la vallée, dans l'obscurité, il resta sans bouger. Il se sentait prêt, en légitime défense. Jamais, jusqu'à ce jour, il n'avait réalisé à quel point il combattait en pure perte, par orgueil. Pour oublier les blessures que lui avait infligées celle qu'il ne voulait plus nommer, mais qu'il continuait à identifier à son île dans ses rêves les plus fous…"
 Chaque semaine, un timide jeune homme monte prêter main forte au maire d'un village corse, dont il ignore qu'il est le fils illégitime. Amené à régler, à l'avantage de la commune, l'incendie inexpliqué d'une bergerie, Pascal tombe sous le pouvoir de Bella, rescapée du sinistre.

La passion éveille en lui des sentiments héroïques. Bientôt, les murs du village se couvrent d'inscriptions révolutionnaires. Les nuits résonnent de détonations et de sirènes de gendarmerie.

Un Roméo et Juliette insulaire, mêlant larmes, rires et dérision. Une tragédie sacrificielle pour une île repliée sur son orgueil, engendrant violence, folie et amours impossibles. Une malédiction mystique qui défie les protagonistes avant qu'ils la reproduisent et, enfin, la subissent.


Avis :

J'ai tardé à vous donner mon avis sur ce titre que j'ai lu il y a quelques temps déjà parce que je n'ai absolument pas aimé ma lecture. Il est assez délicat de critiquer un écrit alors que l'auteur y a mit tout son cœur, toute son âme dans ce livre mais je suis désolée, ce n'est pas passé avec moi...

Le résumé semblait assez prometteur mais en commençant ma lecture, ça a été la douche froide ! D'entrée de jeu, j'ai eu du mal à pénétrer le monde de l'auteur. J'ai vraiment eu des difficultés à comprendre où l'auteur avait envie de nous emmener ! Pour ma part, il y a beaucoup trop de personnages, je me suis vite perdue dans ma lecture ce qui m'a allégrement agacé d'autant plus que la transition au passage de l'un à l'autre est assez succincte. Autre souci de taille, on sait juste que l'histoire se passe dans un village Corse. J'aurai aimé connaître plus de détails, le lieu, le contexte, se positionner dans le temps également.

Ce défaut (de taille) réapparaîtra un peu plus tard dans le récit, quand l'auteur intègre les indépendantistes/autonomistes Corses. C'est très intéressant mais il aurait fallu que l'auteur prenne le temps d'expliquer à son lecteur leurs actions surtout quand il est novice comme moi ! Je connais la Corse oui, mais je ne suis pas spécialisée dans leurs actions, j'aurai aimé être guidé, du moins un peu parce que j'ai navigué en eaux troubles pendant un long moment.


Pour ce qui est de l'histoire d'amour, je ne l'ai pas vu ! J'ai même relu ce livre en diagonal de peur de l'avoir loupé mais je ne l'ai pas revu non plus. Je ne comprends pas la comparaison à "Roméo et Juliette"... Je vous avouerai que cela m'a beaucoup troublé après la lecture...


La plume de l'auteur est lourde, j'ai eu beaucoup de mal avec malgré qu'elle soit poétesse.


Vous l'aurez compris, je n'ai absolument pas apprécié la lecture de ce livre mais cela ne veut pas dire que vous ne l'aimerez pas... Je pense que ce lecteur vise une certaine catégorie de lecteur à laquelle je n'appartiens pas.


Note : 2/10

jeudi 19 octobre 2017

Monsieur et Madame Loup ouvrent une école d'Akiko Higashi

Je remercie Nobi-Nobi ! pour ce service de presse.


Résumé :

Quelle joie ! Monsieur et Madame Loup vont bientôt ouvrir leur propre école maternelle en haut de la colline. Tout le monde dans le village est impatient, et les enfants décident d'aller jeter un œil avant le grand jour... Mais voilà, pas évident d'être populaire auprès de ses futurs élèves quand on est un loup ! Comment le couple va-t-il s'y prendre pour que les petits veuillent bien venir s'amuser dans leur école toute neuve ?
Eux qui avaient déjà prévu tant d'activités amusantes...
Mais Madame Loup semble avoir une idée en tête !

Une jolie histoire colorée sur la tolérance et les préjugés, racontée avec humour et subtilité !


Avis :

Monsieur et Madame Loup décident d'ouvrir une école dans une maison abandonnée. Les enfants sont pressées de pouvoir aller à l'école, ils jettent des coups d'œil indiscret puis tout à coup, ils s'enfuient à cause de Monsieur Loup qui...

J'ai bien aimé cette petite histoire qui peut être lu le soir avant d'aller au coucher. Elle est rigolote et imaginative.

Les illustrations sont sympas, ce qui plaira à tous les coups aux très jeunes lecteurs tout comme l'histoire 😉 !


Note : 10/10

Ne dîtes pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque de Charlotte de Vilmorin

Je remercie le Livre de Poche pour ce service de presse.


Résumé :

C'est l'histoire d'une petite fille qui voulait être chanteuse de comédie musicale, danseuse étoile ou encore trapéziste. Oui, trapéziste. Mais ça n'est pas si facile, quand on vit en assise dans un fauteuil roulant. A l'école, avec des enfants "comme les autres", à la maison, où sa mère lui apprend le combat, dans les taxis spécialisés, dans ses études, à Londres, dans les bars parisiens et dans le monde de la publicité aussi, Charlotte de Vilmorin nous offre un récit merveilleux, où tout est vrai, plein de force et de rires enfantins. Jamais vous n'aurez autant lu et appris : le handicap n'est pas un handicap, ni un nom, ni une prison. Pas même une condition. C'est la vie qui l'emporte, parfois cruelle, souvent douce, et cette vie vous fera rire, hésiter, réfléchir. Changer.


Avis :

Ce qui m'a tenté dans la lecture de ce titre, autant vous l'avouez, c'est ce titre à rallonge qui est drôle malgré la gravité de la situation, ensuite cela a été la première de couverture, j'aime beaucoup ces dessins et cette belle couleur verte. Je n'ai eu qu'une envie, savoir ce que pouvait bien renfermer ce livre avec un titre aussi improbable !

Et puis j'ai commencé à lire, et je n'ai pas été déçu une seule seconde ! J'ai lu ce livre d'une traite tant j'ai été passionné par l'histoire de cette fille. Cette jeune femme nous raconte son quotidien et ses anecdotes sur sa vie en fauteuil roulant, tous les petits aléas de la vie auquel, nous, valide, ne pensons pas. Elle le fait avec beaucoup d'humour et d'autodérision ce qui permet au lecteur valide de se sentir moins coupable.

De la fin de ses études à son entrée dans la vie active, de ses coups de colère contre les installations permettant soi-disant "l'accessibilité" aux espaces publics à ses coups de coeurs, c'est la vie d'une personne en fauteuil roulant, comme il en existe beaucoup en France qu'elle nous raconte avec un ton et une plume loin de la pleurnicherie dans laquelle certains sont tentés d'enfermer les personnes en situation de handicap.

Ici, elle décrit bien le sentiment d'être dépendant des personnes, des situations que peut ressentir la personne handicapée, de son manque de pouvoir qu'on pense si légitime quand on est valide. 

La vocation de ce livre est de sensibiliser sans culpabiliser car il faut être tolérant les uns les autres. Les valides ne savent pas ce que doivent endurer les handicapés et ne savent pas comment faire pour ne pas blesser la personne non valide. J'espère que vous avez compris où je voulais en venir ☺ !

Tout ça pour vous dire que c'est un lire qu'il faut absolument lire !


Note : 8/10

#Résultats concours

Hello !

Je ne vous fais languir plus longtemps que ça et vous donne les noms des gagnants des deux derniers concours ; à savoir "Maman pour le meilleur et pour le reste" et "Le Père Noël était presque parfait".

Petit rappel : les gagnants ont jusqu'à vendredi 12h00 pour me communiquer leur adresse postale. Passé ce délai, un nouveau tirage au sort sera effectué. Et qu'en aucun cas, mes partenaires et moi-même pourrions être tenus responsables en cas de perte ou de détérioration de votre lot et aucun autre envoi sera fait.

Les gagnantes du concours "Maman pour le meilleur et pour le reste" sont :

Alyson Dias Valente
Lidie Marouan Bhair

La gagnante du livre "Le Père Noël était presque parfait" est :

Christy Firefly
 
Mes félicitations tout le monde ! Restez co' je vous prépare quelque chose 😉 !

Je peux très bien me passer de toi de Marie Vareille

Je remercie les éditions Charleston pour ce service de presse.


Résumé :

Chloé, 28 ans et parisienne jusqu'au bout des ongles, enchaîne les histoires d'amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s'exiler en pleine campagne avec l'interdiction  d'approcher un homme, et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s'engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu.
De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu...
Réussiront-elles à tenir leur engagement ?


Avis :

Chloé et Constance sont aux antipodes l'une de l'autre et ne se sont rapprochées que par le biais de leur club de lecture. Quand je dis que le livre a un grand pouvoir sur les gens 😍 ! Il n'y a pas que l'amour des livres qui a réuni ces deux femmes, il y a aussi leur vie amoureuse déserte qui les rapproche beaucoup !

Chloé est toujours amoureuse de son ex qui l'a quitté il y a de ça deux ans... Mais si vous pensez qu'elle a touché le fond, je ne vous ai pas encore tout dit ! Son ex copain va bientôt se marier mais elle s'envoie en l'air une fois de temps en temps avec lui mais aussi avec des inconnus de passage...

Constance est une incorrigible romantique qui est à la recherche de son prince charmant, de son Monsieur Darcy qui lui fera battre son cœur comme personne. En attendant que Monsieur Darcy veuille bien faire une apparition dans sa vie, elle a une vie sexuelle proche de celui d'une bonne sœur.

Elles sont toutes les deux conscientes de leur défaut, elles vont même finir par faire un drôle de pacte qui va s'avérer être très intéressant ! Chloé va devoir s'exiler à la campagne, au fond du "No-Sex Land" pendant six mois tandis que sa chère amie Constance devra coucher avec un inconnu le premier soir ! Et oui, elles vont échanger leur rôle pendant quelques temps. Est-ce qu'elle arriveront à tenir la promesse qu'elles se sont faites ?

Constance adore lire les livres romantiques, tout comme moi ! Je me suis sentie très proche d'elle durant ma lecture. Mais elle a aussi un grand manque de confiance en elle, son côté très casanier, son amour pour l'Angleterre, son incapacité à prendre des risques et sa faculté à imaginer des films dans sa tête font d'elle un personnage très attachant, qu'on ne peut qu'aimer !


Concernant Chloé, je la trouve un peu trop fofolle à mon goût ! Mais derrière sa joie de vivre et de je-m'en-foutisme se cache un manque de considération pour elle-même... Sa retraite spirituelle tombe à point nommée, elle pourra faire le point sur elle, sur sa vie, de se remettre en question et de prendre de nouvelles décisions pour sa vie future.

Cette chick-lit nous offre une belle dose d'humour, de quiproquos et de situations abracadabrantes avec des personnages vraiment attachants, intéressants pour qui on développe de l'empathie. On s'inquiète pour ses deux copines, on espère qu'elles vont arriver à leur souhait.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste et apportent leur pierre à ce bel édifice ! Marie Vareille nous offre un panel de personnages tous différents des uns des autres. Nous avons Charlotte dans le rôle de la meilleure amie parfaite, Tristan l'inconnu qui laisse Constance rêveuse, Vincent, le macho de service...

L'histoire est drôle, intéressante avec des personnages hauts en couleurs. Cette chick-lit répond parfaitement à son rôle, il nous fait rire et nous vide la tête le temps de quelques pages. La plume de l'auteur est belle, fluide, légère, très addictive ! C'est mon premier roman de l'auteur mais ce ne sera pas le dernier, Marie Vareille est un auteur à suivre !


Tout ça pour vous dire que cette chick-lit est un bonheur livresque à mettre entre toutes les mains !


Note : 9,5/10

mercredi 18 octobre 2017

Le monde est ma maison de Maïa Brami et de Karine Daisay

Je remercie Saltimbanque Éditions pour ce service de presse.


Résumé :

Partez en voyage !

Venez nous rencontrer, nous, les enfants du monde : nos familles, nos écoles, nos jeux, nos fêtes, nos desserts préférés et surtout, nos rêves.

Quand Akito s'endort à Tokyo, son scarabée sur sa table de nuit, Lana, la new-yorkaise s'éveille au 25ème étage d'un gratte-ciel. Pendant ce temps en Inde, Lakshmi sort de l'école et pique du jasmin dans ses tresses.

Servi par la plume savoureuse de Maïa Brami et les collages poétiques de Karine Daisay, ce docu-fiction propose une plongée sensorielle dans le quotidien des enfants qui feront le monde de demain.


Avis :

Chaque pays à sa spécialité, chaque pays à sa particularité, chaque pays à ses coutumes, chaque pays à ses traditions et c'est ce qui est beau ! Nous sommes tous différents ! Dans cet ouvrage, c'est ce que vont tenter de nous montrer et de nous expliquer Maïa Brami et Karine Daisay.

Les auteurs nous proposent de faire le tour du monde depuis chez soi pour découvrir comment vivent les autres personnes autour de nous.

Les illustrations sont splendides, elles sont très parlantes, il n'y a pas besoin de mot, il suffit de laisser parler son cœur et son esprit...


Note : 8/10

Les temps difficiles de Charles Dickens

Je remercie LP Conseils pour ce service de presse.


Résumé :

Mr Gradgrind est un homme éminemment "pratique", qui ne connaît dans la vie que les faits, rien que les faits. Il a fondé une école où l'on enseigne à lire et à écrire, mais surtout à compter. Il se méfie de l'imagination, méprise le rire autant que les larmes, et tient l'oisiveté pour mère de tous les vices.

Tom et Louisa, ses deux enfants, sont élevés selon ces durs principes. Et pour leur plus grand bien : le premier est engagé dans la banque de Mr Bounderby, qui règne en despote sur les usines de Coketown, tandis que sa sœur, bien malgré elle, devient la femme de ce bourgeois bouffi d'orgueil...

Mais sous l'apparence de la vertu, Tom dissimule une nature vénale, tandis que Louisa réprime ses émotions jusqu'au mensonge. L'irruption à Coketown d'un curieux candidat à la députation, dandy et séducteur, va dérégler le beau "système Gradgrind" et déclencher une série de catastrophes...

Satire terrible et drôle du matérialisme de l'Angleterre industrielle, Les temps difficiles (1854) choisit ses vrais héros parmi le peuple des fabriques. Dickens y donne vie à des personnages inoubliables, tels la ridicule Mrs Sparsit, le malheureux ouvrier Blackpool, ou encore la touchante Sissy Jupe, enfant abandonnée par un cirque ambulant...


Avis :

"Les Temps difficiles" nous mène aux débuts de la révolution industrielle qui transforme l'aimable campagne anglaise en un pandémonium d'usines, de canaux, d'installations minières, de fabriques, d'entrepôts, de banlieues misérables où vit à la limite de la survie le prolétariat le plus exploité qui sans doute fût jamais.

Sous un ciel de suie, Coketown, la ville du charbon qui est en réalité la ville de Manchester nous montre l'image de l'enfer que vit la classe ouvrière qui n'était clairement pas préparée et qu'elle apparaît comme la victime toute désignée de politiciens sans scrupules et d'une bourgeoisie, parfois compatissante et troublée dans son confort moral, mais toujours persuadée de la divinité de ses droits.

Monsieur Gradgind a donné à ses enfants Tom et Louisa, une éducation où l'utilitarisme est le maître mot et où le divertissement est banni. De cet enseignement, Tom travaillera dans une banque et  Louisa épousera un homme nanti, égoïste et bien plus âgé qu'elle ! C'est un mariage de raison et de convention et non un mariage d'amour jusqu'au jour où ce jeune dandy, Harthouse va venir mettre en branle ce mariage de raison et cette éducation stricte que fut celle de Louisa...

"Les Temps Difficiles" n'est pas le roman de Dickens le plus connu mais il est activement engagé dans le social en dénonçant à travers son ouvrage l'éducation stricte des jeunes anglais, l'exploitation des petites gens par la classe sociale supérieure.

On retrouve dans ce livre le plaisir de lire Dickens avec son humour qui lui est propre, et ce, malgré un thème sombre et ses personnages marquants. Je ne vous parle pas de la plume de l'auteur, comme vous devez vous en douter, il n'y aucune fausse note pour ce grand Monsieur.

C'est un classique que je vous conseille de lire, de découvrir ou de redécouvrir.


Note : 9,5/10

Lien de cuir, lien du coeur : découvre, tome 1 de Sixtine Lust

Je remercie l'auteur pour ce service de presse.


Résumé :

Afin de faire décoller son entreprise de création de bijoux, Elena monte à Paris. Elle s'installe en colocation et y rencontre Fabien à qui appartient la maison.

Après des débuts houleux, tous deux finissent par se rapprocher petit à petit. Elena découvre que Fabien est non seulement web master, mais aussi propriétaire d'un club BDSM. En douceur, il lui fait découvrir ce monde sombre et sensuel au travers des gages et des défis. Mais il ne lui promet qu'une histoire de sexe sans sentiments et surtout cachée.

Elle qui n'a vécu que des histoires traditionnelles se retrouve éprise d'un dominant qui ne souhaite pas s'investir dans une relation longue durée 24h/24 !

Qui y laissera le plus de plume ?


Avis :

"Lien de cuir, lien du cœur" est une saga en 6 tomes. Il n'y a que 5 tomes de sorties au moment où je vous tape ma chronique. C'est avec plaisir que j'ai découvert, le premier tome qui s'intitule "Découvre" ce qui n'est pas faux.

C'est une histoire purement érotique donc, j'attire votre attention sur le fait que cette lecture est pour un public averti.

Elena vit en collocation avec Fabien qui est web master. Elena n'a pas eu une vie amoureuse des plus active, il faut dire que toutes ont été des déceptions et que niveau relation sexuelle, ce n'était pas non plus le nirvana !

Fabien est web master enfin, ça c'est en apparence parce qu'en réalité, il dirige un club BDSM ! Le corps d'une femme n'a aucun secret pour lui, il sait comment s'y prendre pour la faire grimper au rideau !

Nos protagonistes sont radicalement différents et pourtant il y a une chose qu'ils auront en commun, l'attirance physique qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Fabien va prendre un malin plaisir à torturer cette jeune femme qui n'est pas dans son élément, elle n'a rien en commun avec lui. En elle, il trouve la soumise parfaite, il va pousser Elena le plus loin possible, dans ses derniers retranchements afin de la faire découvrir les trésors de l'univers BDSM.

Ce premier tome est assez chaud ! On va voir les appétences sexuelles de Fabien au fur et à mesure que l'on avance dans l'apprentissage d'Elena afin qu'elle devienne la parfaite soumise...

Les premiers chapitres servent de tremplin pour ce qui va suivre. On apprend à faire connaissance avec les différents personnages qui vont s'articuler autour des protagonistes puis le récit va s'axer sur les jeux sexuels. Ce sera le seul moyen de communication pour apprendre à s'apprivoiser l'un l'autre.

Ce premier tome a été un peu long à se mettre en place. J'espère que dans le prochain tome, on en apprendra un peu plus sur les autres personnages qui composent ce récit mais surtout, ce qui m'intéresse, c'est de savoir comment va évoluer la relation entre Elena et Fabien...

L
a plume de Sixtine Lust est belle, simple. Le changement de point de vue est un vrai plus à cette histoire, je suis heureuse que l'auteur est pensé à les alterner car cela donne un rythme de croisière à son récit. Le roman est bien construit, la lecture est agréable, j'ai lu ce premier opus très vite.


Note : 8/10

mardi 17 octobre 2017

La mélodie de l'été de Debbie Macomber

Je remercie les éditions Charleston pour ce service de presse.


Résumé :

L'été est une saison haute pour la maison d'hôtes de Jo Marie Rose. Mark Taylor et elle ont passé beaucoup de temps ensemble pour aménager ce lieu paradisiaque. Et même si la jeune femme essaie de se persuader que Mark n'est qu'un ami, elle pense beaucoup à lui ces derniers jours. Mais pour le moment, il est temps d'accueillir de nouveaux visiteurs.
Ellie Reynolds a 23 ans, et arrive à Cedar Cove pour rencontrer Tom, un homme avec qui elle correspond depuis des mois sur Internet et dont elle pense être tombée amoureuse. Maggie et Roy Porter sont là pour leurs premières vacances, seuls sans les enfants. Ils espèrent retrouver la flamme de leur amour et regagner chacun la confiance de l'autre. Mais Maggie a un dernier secret à lui avouer, qui pourrait bien faire éclater son mariage...
Pour chacun d'eux, ce sera le moment de mettre son cœur à jour-et de prendre la plume-, révélant ainsi le courage qu'il faut pour être vulnérable, tolérant et ouvert à l'amour.


Avis :

Jo Marie a perdu son mari suite à un terrible accident. Depuis, elle tient une maison d'hôtes qui va être le théâtre de belles histoires. Jo Marie essaie tant bien que mal de se persuader que Mark, son "homme à tout faire" n'est qu'un ami, rien d'autre, elle n'est pas attirée par lui et réciproquement. Cela m'a fait pensé à "Madame est servi" avec Tony et Angela par certains aspects.

Nous faisons la connaissance d'Ellie qui a loué une chambre le temps d'un week-end pour rencontrer Tom, un homme qui se trouve dans la ville voisine, qu'elle a connu sur internet et dont elle est déjà bien éprise. Nous allons la suivre lors de cette première rencontre qui la stresse énormément, il faut dire que c'est compréhensible lorsque l'on connaît le houleux passé amoureux de sa maman qui l'a un peu conditionné sur les hommes...


Nous faisons également la connaissance de Maggie et Roy qui sont mariés depuis quelques années. Ils s'offrent un week-end en amoureux, loin de leurs deux enfants... Comme je peux les comprendre 😂 ! Mais tout n'est pas rose dans leur vie, ils espèrent que ce week-end saura les guider dans la bonne direction.


"La mélodie de l'été" est un roman qui nous offre plusieurs histoires d'amour qui s'entrecroisent tout en restant bien différentes les unes des autres. Je trouve que c'est la force de ce roman.

Ce roman est léger et frais comme l'air, je l'ai dévoré rapidement, emmitouflée dans mon plaid accompagnée d'une bonne tasse de thé !

La plume de l'auteur est fluide, belle, simple, sans chichi ! L'auteur nous offre des personnages féminins hauts en couleurs avec une belle force de caractère, elles ne se laissent pas faire et j'adore ça ! Ces femmes savent ce qu'elles veulent et ne tombent absolument pas dans la dépendance affective. Elles savent ce qu'elles veulent, elles agissent seules, elles font comme bon leur semble. Mais ce n'est pas parce qu'elles ont un fort caractère qu'elles ne sont pas sensibles.


En conclusion, ce
roman se laisse lire rapidement. L'auteur nous offre un drame familial et romantique que j'ai beaucoup aimé découvrir !


Note : 8/10

Café ! Un garçon s'il vous plaît d'Agnès Abécassis

Je remercie le Livre de Poche pour ce service de presse.


Résumé :

Envie d'un bon café ? Il suffit de demander !
Sauf quand on se goure dans la formule... Vous avez commandé un garçon ?
En voici un sur un plateau, se dit Lutèce, lorsqu'elle retrouve la trace de son premier amour.
Mais les années auront-elles su préserver la chaleur de leurs souvenirs ?
Et puis arrive Tom, le flic tendre. Quand Régine le trompe et qu'il le découvre, par dépit, il la trompe aussi. Avant de comprendre qu'elle n'avait pas fauté. Aïe !
Ava, c'est l'artiste peintre à qui on commende un jour le portrait d'une star de cinéma. L'occasion pour sa carrière de décoller ! Or rien ne se passe comme prévu...
Une histoire pleine de rires, de larmes, de chocolat avec un soupçon de crème.
Le point commun de tous ces personnages ?
L'amour est réellement leur tasse de thé.


Avis :

Ava est à la recherche du prince charmant si bien que lorsqu'elle demande un café au garçon, sa langue fourche et elle lui demande un garçon ! Et oui, rien que ça ! Sauf que ce n'est pas le moment qu'elle ait un homme dans sa vie, sa carrière de peintre est sur le point de décoller ! En effet, Ava s'apprête à présenter sa dernière création lors d'une cérémonie en l'honneur d'une célèbre actrice. Mais une maudite chaussure va se mettre sur son chemin et va lui compliquer la tâche ! Heureusement qu'elle peut toujours compter sur ses amies pour l'aider...

Régine est avocate. Elle a trouvé son âme-sœur en la personne de Tom mais cette dernière est très occupée, cela va se sentir dans sa relation avec lui. Son couple bat de l'aile, tout ça à cause d'un énorme quiproquo... Lutèce n'est pas étrangère à ce genre de situation même si elle l'ignore encore !

Cette lecture est une pure merveille ! Agnès Abécassis a su savamment faire le mélange de sucre, de lait pour nous servir un bon café, sur un beau plateau ! Ce café se déguste à petite gorgée pour faire danser, chanter nos papilles et nous faire passer par une palette d'émotions intenses.

Il n'y a pas une mais plusieurs intrigues qui correspond en fait à chacun des personnages. Les chapitres sont alternés entre chaque personnage ce que je trouve judicieux car l'auteur n'installe pas de routine, de monotonie dans la lecture, bien an contraire, on se demande à qui ce sera la tour. Ce qui est formidable également, c'est que toutes ses intrigues s'emboîtent parfaitement les unes dans les autres. Il n'y aucune fausse note, tout est très bien orchestré ! Il n'y a pas de temps morts, chaque scène a son importance, chaque paragraphe apporte un élément à l'intrigue. On n'a pas le temps de s'ennuyer et on tourne chaque page avec avidité tant on a envie de savoir ce que réserve l'auteur à ses personnages !

J'ai lu ce livre d'une seule traite, le temps d'un film et hop c'était déjà terminé. Il est tellement agréable à lire qu'on ne voit pas les pages défiler. La plume de l'auteur est fluide, belle, agréable avec une belle touche humoristique comme je les aime ! Agnès Abécassis a un style bien à elle, un style qui plaît, qui marque.

Tout ça pour vous dire que je vous conseille fortement la lecture de ce livre qui est fabuleux ! Je n'exagère pas, les personnages sont attachiants, la plume d'Agnès Abécassis est géniale, tous les ingrédients sont réunis pour nous servir un agréable café ! Garçon un café s'il vous plaît 😜 !


Note : 9,5/10

lundi 16 octobre 2017

A demi-mot de Jennifer L. Armentrout

Je remercie chaleureusement J'ai lu pour ce magnifique service de presse.


Résumé :

Andrea Walters est la spécialiste des bêtises en tout genre. Sa seule certitude ? Elle finira saoule avant 22 heures vendredi prochain ! Ses plans de carrière ? Une récente réorientation quelque peu déprimante quand tous ses proches sont en couple et dans la vie active. Aussi, lorsque sa copine Syd lui propose une semaine de vacances entre amis dans un chalet, Andrea n'hésite pas longtemps. Elle y voit l'occasion de faire le point dans un cadre magnifique, de profiter du jacuzzi… et de commettre un nouvel impair en passant sept jours aux côtés de Tanner Hammond.

Ce magnifique pompier semble voir clair dans son jeu, et même si Andrea déploie des trésors de mépris et de cynisme en sa présence, il pourrait finir par avoir raison de sa belle assurance...


Avis :

Vous devez vous demander si la suite est à la hauteur du premier opus, et bien je vous dévoile tout à la suite !

Comme je vous le disais dans mon précédant billet, je me suis jetée sur ma lecture mais je ne vous ai pas donné mon avis de suite. J'ai préféré m'imprégner, digérer cette histoire avant de vous en parler. Non pas parce que ce second opus est mauvais bien au contraire, il est aussi bon voire mieux que le premier ! Mais là, j'avais besoin de garder secret encore un peu mon ressenti sur ma lecture, je sais, c'est égoïste de ma part... Mais je voulais garder secret ce magnifique combattant du feu pour moi, je n'étais pas prête à le partager 😛 !

Ici, nous trouvons Tanner et Andrea dont nous en avions eu un aperçu dans "A huis clos". C'est très difficile de vous parler de ce roman sans vous spoiler, c'est la dernière chose que je souhaite faire ! Mais gardez bien en tête qu'il ne faut pas se fier aux apparences.

L'auteur n'a pas son semblable pour nous captiver, d'entrée de jeu, j'ai été happé par cette histoire, par cette plume envoûtante, entêtante. Je n'ai pas réussi à reposer mon livre, je devais savoir, je devais voir ce que l'auteur allait réserver à ses protagonistes... C'est comme ça que je me suis vue engloutir ce second tome aussi vite que le premier ! Les thèmes difficiles abordés dans cette histoire sont effleurés du bout des doigts par Jennifer L. Armentrout. L'auteur distille les infos nécessaires à son histoire mais c'est suffisant, on a pas besoin de plus. Jennifer L. Armentrout nous montre l'essentiel pour que l'on puisse comprendre ses personnages, pour que l'on puisse développer de l'empathie pour eux, pour que l'on sache où on va.

Andrea a une fâcheuse tendance : se noyer dans l'alcool pour oublier. Elle veut oublier ses problèmes, elle veut oublier sa vie, son quotidien, passer la nuit avec un inconnu le temps d'un soir qu'elle aura oublié au réveil... Pourquoi agit-elle ainsi ? Que se cache-t-il sous cette carapace ? Pourquoi est-elle toujours en conflit avec Tanner ? Pourquoi ne peuvent-ils se voir en peinture ? Tanner commence à comprendre comment fonctionne Andrea mais arrivera-t-il à lui ouvrir les yeux ? Cela fait beaucoup de questions, n'est-ce pas ? Ce sont les questions que vous vous poserez au cours de votre lecture, jusqu'à ce que l'auteur veuille bien nous en dire davantage...


Les centrales électriques n'ont qu'à bien se tenir car entre Andrea et Tanner, les tensions sont palpables, électriques, pleines de sous-entendus et de non-dits, de tension sexuelle.


Andrea subit beaucoup de pression de la part de son entourage, elle a l'impression d'être insignifiante aux yeux du monde, d'être toujours rabaissée...


Tanner n'est pas un homme comme les autres. Il travaille pour obtenir ce qu'il veut, il s'en donne les moyens et fait tout ce qu'il peut. Il n'a pas de chance car il a une réputation de coureur de jupons ce qui sera vite une tare car Andrea lui plaît incroyablement, et elle, elle n'a pas envie d'être un énième trophée à son tableau de chasse... Il a un côté homme de Cro-Magnon qui en fera fondre plus d'une ! Il respire le sexe à plein nez, ce mec est un fantasme à lui tout seul : pour commencer, il est pompier, ensuite, il est bien bâti, la nature n'a pas été avare avec lui, il est adorable au pieu... Comment ne pas succomber à ce beau et sexy qu'est Tanner ? Tanner est un brin impulsif, il est du style à agir d'abord et à réfléchir ensuite, ce qui aura un effet néfaste pour le beau gosse de ces dames... Les mots peuvent être bien plus durs et cruels que les coups...

J'ai beaucoup aimé que l'auteur fasse intervenir Sydney et Kyler même si ici, ils ont plus un rôle de médiateur... Ils vont apporter leur pierre à l'édifice sans prendre trop de place sur l'histoire initiale. L'intrigue est belle, intense, Jennifer L. Armentrout donne le ton d'entrée de jeu ! Ça va être chaud, dans tous les sens du terme. J'ai plus qu'adorer les joutes verbales entre les personnages, les scènes érotiques sont électrisantes, muy caliente.


J'ai été totalement conquise par Andrea et Tanner. Ils se cherchent, ils se poussent, se repoussent pour mieux se trouver, se retrouver.


Tout ça pour vous dire que ce second opus m'a totalement convaincu. L'histoire est intéressante, intense, avec des personnages attachiants. La recette de l'auteur a opéré ici, j'ai été happé par ce livre, par cette plume envoûtante, conquérante. Bref, je vous recommande chaudement la lecture de cette magnifique saga !



Note : 10/10

#90 : C'est lundi ! Que lisez-vous ?

Bonjour tout le monde,

Nous sommes lundi, voici ce que j'ai lu la semaine dernière :
 
J'ai écouté :

Je lis :
Je lirai :


Et vous les amoureux des livres, que lisez-vous ?

dimanche 15 octobre 2017

#98 : Mon IMM

Bonjour et bon dimanche tout le monde !

J'espère que vous avez du soleil par chez vous et que vous pouvez profiter pour lire un peu ! Dans le billet du jour, je vous montre les livres qui sont venus rejoindre ma belle pile à lire à la maison pour mon plus grand bonheur 😍😎😍 !


Avez-vous fait des folies livresques cette semaine ?

N'oubliez pas le concours sur la page Facebook pour tenter de remporter un exemplaire de "Le Père Noël était presque parfait" de Rose M. Becker ☺.

Bonne journée !

Il était une fois la fée Chabada de Lucie Brasseur

Je remercie Lucie pour ce service de presse et cette gentille dédicace.


Résumé :

Maryline, prostituée la nuit, écrit le jour des contes pour enfants. Un soir, elle est arrêtée par la Police. En garde à vue, une cartomancienne lui prédit "la rencontre qui changera sa vie".

Incarcérée et accusée de meurtres, elle clame son innocence. Entre rêves et stratégie de protection, elle se met à écrire le conte des Poupées Géantes et de la Poussière de Joie.
La fiction la sauvera-t-elle de la réalité ?

A la fois polar, roman épistolaire et conte pour adultes avertis, Il était une fois la Fée-Chabada emporte le lecteur vers de lointaines aventures entre rêves et centre de détention.


Avis :

Maryline se prostitue la nuit mais le jour elle écrit sur son blog des contes sortis tout droit de son imagination sous le nom de la "Fée-Chabada".

Un jour, elle se fera arrêter par la Police et son calvaire va commencer pour cette jeune femme mais pour rendre son quotidien plus supportable, elle va s'enfermer dans l'écriture et elle va commencer à écrire les aventures des "Poupées Géantes et de la Poussière de Joie"... C'est ainsi que la Fée-Chabada va se laisser guider par son imagination débordante et ses rêves...

Ce roman est un savant mélange entre histoire policière et contes de fées.
On se retrouve donc avec deux histoires en une. D'un coté, nous avons une histoire policière, avec Maryline qui se retrouve en prison alors qu'elle n'en connaît pas la raison. Son avocat a bien l'intention de savoir de quoi il en retourne mais surtout de faire innocenter sa cliente ! D'un autre côté, on  est immergée dans les contes de fées avec la Fée-Chabada qui met au goût du jour son scénario avec une princesse malheureuse, un pur diamant d'innocence...

Malgré une apparence fragile, Maryline va montrer le visage d'une femme forte au fil des pages. On en apprendra un peu plus sur ce bout de femme lors de ses séances avec le psychologue. Elle s'ouvrira, elle se dévoilera, on comprendra comment elle est devenue une prostituée et comment les contes lui font un bien fou.

La trame de l'histoire est intéressante et rondement bien menée. Je ne vous cacherais pas que c'est la partie policière qui m'a le plus plu même si la partie féerique est sympa et que j'ai parfois pensé à Peter Pan.

Lucie Brasseur est un auteur que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir. Sa plume est vive, intéressante, captivante. J'ai beaucoup aimé son style d'écriture, elle a su manier imagination et énigme policière avec brio.

En conclusion "Il était une fois la fée Chabada" est un livre qui lie affaire policière et poussière conte de fées ! Préparez-vous à embarquer au pays imaginaire avec la Fée-Chabada...


Note : 8/10

samedi 14 octobre 2017

#07 : J'aimerai et vous ?

Hello,

Et si on se faisait un peu de mal bien aujourd'hui 😁 ? voyons voir les sorties qui me font de l'œil pour la semaine à venir ! Et vous, est-ce qu'il y a des titres qui vous font envie ?

Date de sortie : 16 octobre 2017

Résumé :
Inconnu, incontrôlable, irrésistible.
Cecilia est parfaite et irréprochable. Elle est dans le contrôle permanent de sa vie… jusqu'à cette nuit passée avec un mystérieux inconnu.
Il est beau, sensuel et lui offre des plaisirs inédits. Hors de question pourtant d'aller plus loin. Cecilia a des règles strictes et s'y tient, craignant de voir ressurgir le passé qui la hante si elle venait à baisser la garde.
Mais, quand elle doit mettre sa vie entre les mains de son amant, tout bascule. Un seul faux pas et ils pourraient le payer très cher tous les deux.
Le pari est risqué, l'enjeu énorme et la récompense inestimable.
Retiens-moi, de Lise Robin, volume 2 sur 6


Date de sortie : 17 octobre 2017

Résumé :
Un tournage de série en Écosse, et la vie d'Amy bascule !
Gérer les acteurs, la météo et les imprévus, c'est son boulot. Mais elle n'avait pas envisagé Alistair !
Irrésistible, moqueur et charmeur, le cascadeur la trouble… Sauf qu'il est aussi absolument insupportable !
Alors, quand en plus le passé s'en mêle, rien ne va plus.
Entre secrets et passion, Amy n'est pas au bout de ses surprises !
Volume 1 sur 6




Date de sortie : 18 octobre 2017

Résumé :
Jack, Brian, Jake et Jared sont des "Shadow Stlakers", ils appartiennent à une unité spéciale de Marshals formée pour traquer les pires criminels. Quel péril pourrait ébranler ces justiciers de l'ombre, prêts à sacrifier leur vie pour sauver celle des autres ? Aucun... Sauf, peut-être, l'attachement d'une femme. Jack lutte avec les sentiments interdits qu'il éprouve à l'égard de Rachel. Quant à Brian, le désir qu'il ressent  pour Layla, dont il doit assurer la survie, ressurgit au pire moment. Jake, lui, est forcé de collaborer avec Anastasia, son premier amour, quand de son côté Jared cède au charme de Darcy, une inspectrice sulfureuse. Chacun s'apprête à livrer un combat dont les seules lois qui vaillent sont celles du cœur et du corps...

Résumé :
Smart cosmetics licencie le même jour Élisabeth de la Tour du Roc, 49 ans, directrice de la communication, sa collaboratrice Daphné, 34 ans et leur jeune stagiaire, Amandine. Prises de cours, les trois femmes à l'histoire et au caractère bien différents décident de partir ensemble en week-end.








Date de sortie : 19 octobre 2017

Résumé :
Astérix et Obélix reviennent dans Astérix et la Transitalique, le nouvel album signé par les talentueux Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.
N'en déplaise à Obélix, les Italiques, les habitants de l'Italie, ne sont pas tous des Romains, au contraire !
Les Italiques tiennent à préserver leur autonomie et voient d'un mauvais œil les velléités de domination de Jules César et ses Légions.
Dans Astérix et la Transitalique, nos héros favoris s'engagent dans une aventure palpitante à la découverte de cette surprenante Italie antique !


Résumé :
Une gamine qu'on a empêchée d'être mère. Un homme qu'on a obligé à devenir père.
Petite dernière d'un empire de la mode, Calliopé décide de s'affranchir d'un père abusif et tout-puissant pour retrouver son enfant, qu’on l'a forcée à abandonner des années plus tôt. À 22 ans, la brune révoltée ose enfin affronter son passé. Mais c'est son présent qui vacille et son futur qui surgit quand elle rencontre enfin Willow, une curieuse petite fille de cinq ans qui est bien la sienne.
Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de Willow, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle.
Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d'humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu'elle n’espérait plus…
Âmes indociles, d’Emma M. Green, volume 1 sur 6


Et vous ? Je suis toute ouïe !

A + 1 = un alphabet à compter de Bruno Gibert


Je remercie Saltimbanque Éditions pour ce service de presse.


Résumé :

Et si on se déplaçait dans l'alphabet en comptant les lettres du bout du doigt ?

A + 1 = B

Surgissent alors la baleine, le bateau, la bouteille...

G - 4 = C

Et voilà le cochon, la cloche, le cœur...

1, 2, 3... A toi de jouer !


Avis :

Je vous propose de découvrir un abécédaire pas comme les autres ! Il est original, drôle, mignon et fait travailler l'imagination des enfants !

En effet, cet album ludique propose des devinettes aux plus petits en les familiarisant avec les lettres mais aussi les chiffres.

L'auteur nous fait voyager à travers l'alphabet tout en s'amusant et si on a un doute, il suffit de regarder les magnifiques illustrations qui se trouvent sur la droite pour trouver la réponse.

Sur la page de gauche se trouve l'opération et sur la page de droite la réponse, en images. Les objets proposés ont un rapport avec la lettre à trouver. Par exemple, si la lettre à trouver est A, il y aura dessiné sur la page de droite un âne, un arbre, un arc...

L'objet livre est superbe, la couverture est en carton assez épais, ce qui fait qu'il résistera aux petites mains !

Je trouve que c'est un bel ouvrage que je recommande fortement !

Je conseille cet ouvrage pour les enfants à partir de 4 ans.


Note : 10/10

Les enlisés d'André Lay

Je remercie Gilles Paris pour ce service de presse.


Résumé :

Regagner l'amour de sa femme ? Rien de plus facile : il suffit de l'empoisonner.
Et ensuite, de s'occuper tendrement de sa convalescence, en bon mari aimant.
Mais à trop vouloir s'attacher sa compagne, Claude n'avait pas prévu qu'il susciterait chez elle des sentiments fanatiques… qui se révèleront bien plus tragiques qu'un divorce !

Quand l'amour est un poison, au sens propre comme au figuré !


Avis :

Dans la vie de Claude tout se passe pour le mieux, il a un job de rêve, il a une belle baraque, il vit le parfait amour avec sa femme, Maud, enfin ça c'est ce qu'il croit ! Très vite, il vient à soupçonner sa chère et tendre moitié d'aller voir ailleurs si il y est, qui plus est avec l'un de ses  partenaires de tennis ! C'est là que la première de couverture prend tout son sens pour le lecteur...

Claude va commencer à se poser moult questions, comment faire pour récupérer sa femme ? Lui dire qu'il est au courant de son infidélité ? Tuer son amant ? Faire comme si de rien n'était mais en est-il seulement capable ? Et c'est là qu'il va trouver the idée, celle qui va lui permettre de récupérer sa femme, en douceur, espérant ainsi raviver la flamme en elle qui s'était apparemment éteinte... Il décide d'empoisonner sa chère et tendre moitié afin qu'elle ne puisse plus se passer de lui... Mais ne joue-t-il pas à un jeu trop dangereux ?

Une fois qu'il se lancera dans cette entreprise démoniaque, il lui sera difficile de faire machine arrière... Mais cela va lui demander beaucoup de concentration, il ne faut pas qu'il attire les soupçons sur lui, il doit se cantonner dans son rôle de mari bien veillant. Pour le médecin de famille, c'est incompréhensif, sa patiente se porte comme un charme malgré tout, ça ne va pas, elle sombre peu à peu dans une dépression qui la consume à petit feu... Chose que n'avait pas prévu ce [pauvre] homme ! Face à cette multitude d'obstacles qui se dresseront devant Claude, on se demande si il en ressortira indemne de cette tragédie...

L'intrigue de l'histoire est intéressante, elle tient la route, il n'y a pas de fausse note, le suspens est bien présent. L'auteur nous raconte l'histoire d'avant le malaise. Une fois qu'on arrive à la partie croustillante du récit, on se laisse vite embarquer par Claude et ses pensées néfastes. Il ne fait plus confiance à Maud, tout ce qu'elle dit et/ou fait est interprété par son esprit malade. L'obsession de Claude est très bien retranscrite, trop parce qu'on se prend vite au jeu, on finit par y croire nous aussi, on se laisse prendre à son propre jeu où la réalité est truquée par rapport à la réalité que vivent les autres personnages.

Au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, on a peur pour cette femme qui ne connaît rien de la machination macabre de son mari. Il arrive à tenir le change face au Docteur qui ne veut pas lâcher le morceau, il en va de la vie de sa patiente !

Je ne connaissais pas la plume de l'auteur qui est vraiment plaisante, agréable. J’ai passé un agréable moment lecture avec ce petit polar qui ne paye pas de mine de prime abord mais qui en a dans le ventre !


Note : 8/10

vendredi 13 octobre 2017

Le Père Noël était presque parfait de Rose Becker

Je remercie les éditions Addictives pour ce service de presse.


Résumé :

Calista rêve d'un miracle de Noël pour sauver le café familial, menacé de fermeture. Mais pour commencer, elle a droit à une surprise tombée du ciel !
Liam vient d'avoir un accident de voiture, il est blessé et désorienté. Calista n'écoute que son bon cœur et le recueille chez elle, lui offrant un toit et de quoi se remettre. Mais Liam n'est pas celui qu'elle croît, et il n'est pas venu dans cette petite ville par hasard...
Alors que les sentiments s'en mêlent, les deux jeunes gens entament une relation mouvementée et basée sur un mensonge. Et si la vérité était plus complexe encore que les secrets ?


Avis :

Je tenais à attirer votre attention sur le fait que ce livre a reçu le prix des lectrices dans la catégorie "meilleure comédie romantique" ! Et oui, rien que ça ! Mes félicitations à Rose pour cette belle distinction !

Ensuite, je voulais vous parler de la première de couverture que je trouve absolument craquante ! Elle inspire les fêtes de fin d'année vous ne trouvez pas ? En tout cas, moi je l'adore !

Mais entrons un peu dans le vif du sujet, à savoir le livre ! Pour ma part, Rose remplie parfaitement son rôle en nous offrant une belle romance de Noël digne de ce nom mais... J'aurai aimé qu'elle approfondisse une scène, malheureusement je ne peux pas vous en parler sans vous spoiler donc motus et bouche cousue !

Calista vit dans une petite ville où tous les habitants se connaissent de génération en génération. La moyenne d'âge avoisine les 60 ans. Je ne dis pas ça pour vous faire peur mais pour planter le décor ! Elle travaille avec sa mère et sa grand-mère dans le seul restaurant/bar, café de la petite ville. Calista est jeune et à toute sa vie devant elle. Elle prend des cours de psychologie par correspondance mais elle passe la plus grande partie de son temps au restau, à filer un coup de main. Elle est serveuse, elle est très douée, j'aimerai avoir son agilité et son aisance à se déplacer entre les gens comme elle le fait !

Un soir où son chien Viking va pour faire sa promenade dans les bois, il y a quelque chose qui l'attire, il n'est pas méfiant mais il n'est pas joviale non plus. Armée d'une lampe-torche, Calista va à la rencontre de son chien pour voir ce qui peut bien le retenir, l'accaparer au point de l'ignorer... Il y a un homme étendu de tout son long dans la neige, il est blessé et c'est ainsi que Calista va lui porter secours et le garder chez elle gracieusement, le temps que Liam guérisse...

Liam est un mâle Alpha. Il aime contrôler, dominer. Il a une assurance, une carrure à en faire pâlir plus d'un mais attention, ses qualités vont se révéler fort utile dans cette ville de campagne. Il est têtu et borné. Ce new-yorkais va apprendre le sens du mot entraide, aide avec Calista. Il a toujours eu l'habitude qu'on l'utilise, qu'on lui demande un service en échange d'un autre... Calista est un véritable phénomène, voire un alien pour ce monsieur très terre-à-terre. Mais à son contact, il va apprendre, il va changer, il va mûrir, il va même finir par s'attacher à elle mais il s'est enfermé dans un mensonge alors quand la vérité éclatera, est-ce que cette relation naissante ne mourra pas dans l'œuf ?

J'ai beaucoup aimé ce one shot spécial Noël qui est un véritable hymne au bonheur, en quête de soi. Les personnages sont attachants, même le chien pour qui j'ai été triste d'apprendre qu'il était malade, je suis désolée pour toi ma Rose.

La plume de l'auteur est belle, fluide, humoristique malgré quelques touches de tristesses qui ne vous laisseront pas indifférents mais c'est du Rose Becker et ce livre se veut festif, à ce niveau, je suis comblée ! J'ai aimé l'intrigue, les personnages, l'univers... Bref, tout et j'en redemande ! Est-ce grave Docteur ?

Vous l'aurez compris, j'ai énormément aimé ma lecture, c'est une one shot qui se lit vite, vous vous ferez vite happer par la plume aérienne et envoûtante de l'auteur ! Je vous recommande chaudement la lecture de ce livre qui saura le compagnon idéal pour les fêtes de fin d'année...


Note : 9,5/10

Karine, tome 1 : infiltrée de Stéphane Behr


Je remercie Stéphane pour ce service de presse.


Résumé :

Les services secrets français mettent au point une opération d'infiltration risquée ayant pour objectif de porter un coup fatal à Daesh. Malheureusement, tout ne se déroulera pas comme prévu.

Plongez dans l'enfer de la séquestration et le suspense d'une enquête musclée. Parcourez le monde aux côtés d’un groupe de jeunes femmes hors du commun dans cette lutte viscérale contre l'horreur, où le sexe, la violence et la mort se croisent en permanence.


Avis :

Karine est une jeune femme magnifique qui de part son physique avantageux ne laisse personne indifférent. Sous la fausse identité de Madeleine Gosselin, elle intègre une maison close allemande où elle devra tenir le rôle d'une prostituée de luxe sous le pseudo d'Amber.

En réalité, Karine travaille pour les services secrets français. Son objectif est d'infiltrer les rangs de Daesh qui a pour habitude de kidnapper des prostituées de luxe pour leurs membres hauts gradés.
Karine est un personnage a fort caractère, elle fait preuve d'un immense courage malgré les situations dans lesquelles elle va se retrouver.

L'auteur nous fait un noir dessein de la situation, avec ces pauvres femmes qui se retrouvent là bien malgré elles. La violence, le sexe hard est devenu leur quotidien, ça fait froid dans le dos ! On a qu'une envie, leur porter secours et faire tomber des têtes tant leurs bourreaux les traitent de façon ignoble.

Il y a de nombreux personnages dans ce récit, trop pour moi...


Hervé Bisac, agent secret et supérieur de Karine va se révéler être très efficace. Il va se plier en quatre pour l'aider dans sa mission. Pour ce qui est du ministre de l'intérieur, je l'ai trouvé d'une arrogance sans nom ! C'est sûr que pour lui, dans son bureau, caché derrière son rang, il n'a rien à craindre, et que les petites gens qui travaillent pour lui, il n'en a que faire !

Karine va vite se lier à ses jeunes femmes qui se sont retrouvées prises au piège dans une situation qu'elles ne maîtrisent pas, toutes ne pourront malheureusement pas s'accrocher et se battre jusqu'au bout pour leur liberté.

La plume de l'auteur est jeune, mordante. Elle ne manque pas de panache, un peu trop parfois. Le suspens est au rendez-vous, Stéphane Behr nous tient en haleine tout du long. Pour son premier roman, il nous offre un bonne histoire, avec une intrigue qui tient la route ! Il a une imagination débordante, certaines scènes pourraient choquer la sensibilité de certaines personnes, il faut dire qu'il a été loin et tapé fort, là où ça fait mal mais ça marche ! Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains, il s'adresse à un public averti. J'insiste bien sur ce point.


En conclusion, ce premier tome est vraiment pas mal, l'intrigue est bonne mais un peu rude ! Chocottes s'abstenir !


Note : 8/10