samedi 9 janvier 2016

Mise à nu d'Ambre Delatoure

Je remercie Ambre pour sa confiance et ce service de presse !


Résumé :

En partant pour Paris où m’attendaient plusieurs rendez-vous professionnels, j’avais emporté dans ma valise mes problèmes de couple, et aussi, sans en avoir véritablement conscience, tout un chapelet de tentations.
Il y eut d’abord les regards intéressés d’un bel inconnu durant le voyage en train, et ensuite, ceux, concupiscents à souhait, de mon voisin de chambre à l’hôtel. Toutefois, l’expérience la plus troublante, celle qui amorça le début d’une nouvelle vie, fut la surprise que me réservait mon mari à mon retour, sur une plage naturiste, non loin de chez moi…


Avis :
Cette novella n'est pas à mettre entre toutes les mains ! En effet, certains passages peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes (exhibitionnisme, naturisme...).
J'ai été spectatrice de la décadence de l'héroïne qui s'ennuie clairement de son mari au bout de dix ans de vie commune ! Elle s'habille de façon provocante et sexy, son mari est inquiet et elle, et bien elle s'en moque ! Elle aime le regard des hommes posé sur elle mais pas n'importe lesquels non plus ! Un vieux bedonnant, non merci ! Mais un beau jeune homme, dans un train, alors là, oui ! Et s'il peut y avoir plus et affinités et elle ne serait pas contre !

Mais l'expérience la plus troublante se passe dans cette chambre d'hôtel, elle va se métamorphoser, au point où elle ne se reconnaîtra plus... Elle va se découvrir une phase cachée, sombre...

De retour chez elle, son mari l'emmène en pique-nique sur une plage naturiste... Il y a de quoi se dresser les cheveux sur la tête mais par chance, il n'y a pas grand monde ! Et son mari va lui apprendre, lui montrer qu'il la désire toujours autant, comme au premier jour et ça dans le plus grand secret et à la vue de tous... Que va-t-il se passer sur cette plage ? Est-ce que de nos jours les femmes peuvent avoir toutes sortes de fantasmes qui n'étaient pas conforme à l'époque ? On ne juge pas les hommes pour leur acte, pourquoi ne pas en faire autant pour la femme ? La société actuelle n'est-elle pas un peu trop vieillotte et devrait vivre avec l'air du temps...


Note : 7/10

2 commentaires:

  1. Sympa, ça n'a pas l'air de se contenter d'un aspect "fleur bleue" trop classique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Ça change des lectures ordinaires.

      Supprimer